• C'est le dernier article que j'écris "en mode confinement", puisque demain, je pourrai élargir mon périmètre (carotte), si nous sommes sages , a dit papa fouettard, sinon...bâton !

    Mais j'aurais pu en écrire bien plus tant les observations dans le jardin se télescopent à cette période de l'année ! Les visiteurs ailés, la mare qui s'est réveillée, les fleurs (c'est fou ce qu'en deux mois les floraisons changent !)

    Cette 4ème balade qui tourne en boucle avec les trois autres depuis deux mois, commence, sur les deux tiers du parcours, par de petites rues...

    Le dernier tiers me l'a fait choisir quand même (et puis, les choix sont vite réduits)

    C'est que l'on arrive à ce petit bois...

    En mode confinement -17 : évasion 4

     

     Le chemin qui le traverse est bordé de hautes ombellifères, c'est frais, c'est printanier, c'est doux...

    En mode confinement -17 : évasion 4

     

    En mode confinement -17 : évasion 4

     

    Là, le chemin se divise, comme s'il y avait tant  à explorer ! Pourtant, ne vous y trompez pas : le petit bois aux délicieuses ombellifères se traverse en quelques minutes!

    En mode confinement -17 : évasion 4

     

    La dernière partie du chemin traverse d'un côté un pré...et quel pré ! Un pré de marguerites et de campanules sauvages...

    En mode confinement -17 : évasion 4

    En mode confinement -17 : évasion 4

    En mode confinement -17 : évasion 4

     ...et de  l'autre, un marigot digne de la forêt amazonienne ! Ah mais, tout petit que l'on soit, on n'en a pas moins sa dignité et on a à cœur d'offrir aux (rares) passants, à la fois la forêt, la prairie et le marais...dans un mouchoir de poche !

    En mode confinement -17 : évasion 4

    Sur le petit chemin, je croise de temps en temps un joggeur.

    En mode confinement -17 : évasion 4

     

     Mais ce n'est pas fini ! au sortir du petit bois...le large (enfin, presque ) !

    En mode confinement -17 : évasion 4

    En mode confinement -17 : évasion 4

    Oui, presque, parce que de chaque côté, le chemin est barré par des barrières. Barrières à gauche, barrières à droite...Demi-tour.

    En un sens, c'est rassurant :si l'on n'a pas de masques, ni de tests, on a des barrières...

    J'espère que demain, il sera à nouveau possible de longer les cours d'eau et les bords de mer...

    En mode confinement -17 : évasion 4

    En mode confinement -17 : évasion 4

    Partager via Gmail Yahoo!

    19 commentaires
  • Dans mes balades "tourne en rond", voici la troisième qui n'est qu'une variante, une bifurcation de la deuxième après un tronc commun, quelques centaines de mètres sur une petite route de campagne où je rencontre souvent les mêmes personnes,  un couple avec sa fille, une jolie jeune fille à la flamboyante chevelure rousse,  un couple avec son chien au pelage laineux et aux yeux bleus...Sourires de connivence amusée...

    Au bout, c'est le délicieux suspense du confinement...Tournerai-je à droite où à gauche ? A gauche, c'est le mystère de l'évasion 2 ...Cette fois, ce sera à droite, le  long d'un champ, puis...

    En mode confinement -14 : évasion 3

     

    Après cette maison, fin de  la petite route, et entrée dans ce chemin que j'aime, tout bordé de hautes ombellifères blanches et d'aubépine...j'ai une passion pour l'aubépine !

    Elle commence à défleurir...mais c'est un test, si je m’enivre du parfum de l'aubépine, c'est que je n'ai pas perdu l’odorat, c'est que je n'ai pas (pour l'instant), attrapé le virus-star-du-moment !

    En mode confinement -14 : évasion 3

     

    En mode confinement -14 : évasion 3

     

    En mode confinement -14 : évasion 3

     

    Cette petite balade, je l’appelle in petto "la balade des ânes"...

    Ils sont souvent par là, dans un de ces prés, accompagnés ou non d'un ou deux chevaux...

     

     

    En ce moment, j'admire aussi ce champ de marguerites

    En mode confinement -14 : évasion 3

     

    En mode confinement -14 : évasion 3

    En mode confinement -14 : évasion 3

    Au bout de ce petit chemin creux , la demi-heure est écoulée, en arrière toute !

     Mais aujourd'hui, je me sens l'âme rebelle : cela fait des semaines que je ne peux pas aller voir si le pic-épeiche a fait son nid comme l'an dernier, au bord d'une certaine allée, un peu plus loin...c'est à un peu plus d'un kilomètre, du moins je le pense, je ne me balade pas avec un mètre d'arpenteur !

    Mais comme je ne croise personne, (le but, c'est bien de ne contaminer personne et de ne pas être contamineé, n'est-ce pas, et non de se confiner dans un bocal comme un malheureux cornichon !?)... en empruntant ce petit bois...

    En mode confinement -14 : évasion 3

     

    J'essaie de retrouver l'arbre-nid du printemps dernier...ce n'est pas facile, je le trouve enfin, les petites branches ont poussé, les feuilles aussi, rien ne bouge.

    Je reste là une vingtaine de minutes, à observer...pas le moindre va-et-vient...Le pic semble avoir changé de domicile...

    Je n'ose pas rester trop longtemps, mais je compte bien y retourner pour en avoir le cœur net... Beaucoup de nichées sont en avance cette année, alors peut-être les petits pics sont-ils déjà partis ? J'aurais dû y aller voir plus tôt.

    Demi-tour donc, je reprends le chemin de l'aubépine et des ânes que je salue au passage...

    En mode confinement -14 : évasion 3

     

    En mode confinement -14 : évasion 3

     

    En mode confinement -14 : évasion 3

    Partager via Gmail Yahoo!

    13 commentaires
  • Questions sorties, depuis six semaines, je tourne un peu en rond ! Et c'est une litote : je tourne vraiment beaucoup en rond !!!

    J'ai deux, non trois circuits (circuits est un bien grand mot, car une heure, 1 km, ça  fait vraiment un bien petit circuit !), le troisième étant une variante du deuxième, une bifurcation...  depuis peu, j'ajoute une quatrième sortie, mais, j'hésitais parce qu'elle comprend une "grande" portion de petites rues...

    Je vous avais montré mon "évasion 1"

    Voici la deuxième évasion, car c'est le moment des fleurs bleues, des  jacinthes sauvages le long des petits chemins, et au moins ça, j’en profite au maximum : quatre balades sur deux mois, cela oblige à s'émerveiller de chacune d'elles, de remarquer les variations de lumière, le soir, le matin, de voir que , "tiens"! les stellaires sont encore et toujours fleuries, que les jacinthes bleues bordent le chemin de leur douceur à son apogée...

    En mode confinement - 11 : évasion 2

    En mode confinement - 11 : évasion 2

    En mode confinement - 11 : évasion 2

     

    ...d’écouter le concert des oiseaux, car ils chantent, les oiseaux, merles, grives, rivalisent de beauté, rouges-gorges, accenteurs, troglodytes,  fauvettes à tête noire...coucou..., et j'ai entendu deux fois déjà la huppe fasciée... Moins de voitures,... l'air semble plus pur, plus "silencieux", comme en attente, et les chants s'élèvent, se répondent, m'enveloppent...

    J'arrive déjà devant le miroir aux nénuphars, devant le petit pont... Halte ! Barrière...

    En mode confinement - 11 : évasion 2

    En mode confinement - 11 : évasion 2

    Une demi-heure est passée...Demi-tour en admirant les fleurs bleues , sans avoir le temps de s’arrêter écouter, observer... mais c'est l'heure autorisée en  Macronie...

    En mode confinement - 11 : évasion 2

    Un dernier regard sur la féérie du chemin... C'est bon, je rentre ! Je n’ai croisé personne...

    Partager via Gmail Yahoo!

    19 commentaires
  • ,

    En mode confinement - 7 :: évasion...

    Pâquerette du jardin, un peu ébouriffée,  comme toutes les pâquerettes, un peu dansante...un petit ballet  blanc sur la pelouse  pour fêter Pâques, le renouveau, le printemps...

     

    Mais pour fêter Pâques, je vous emmène à moins d'un kilomètre de chez moi, à travers un petit hameau, un chemin de campagne, un pré, un petit bois...

    Il est  un peu plus de 8 heures, l'air est à la fois vif et doux, le soleil réchauffe le chemin herbeux où goutte encore la rosée. Je ne croise personne, il fait beau, il fait bon..."A moins d'un kilomètre" qu'ils ont dit... c'est vite fait (hélas !)...

    En mode confinement - 7 :: évasion...

    Mais là, interdit de prendre le sentier au bord de l'eau...

    Un héron bihoreau s'envole, je vois son reflet blanc à travers les feuillages. Non loin, c'est un héron cendré qui est à la pêche...

    Je suis trop loin...

    En mode confinement - 7 :: évasion...

     

    Mais là, oui, là, un cormoran a pitié de moi et de mon appareil photo, me laisse faire son (lointain) portrait...et me laisse le choix de décider de son meilleur profil...

    En mode confinement - 7 :: évasion...

    En mode confinement - 7 :: évasion...

     

    Puisque la rive m'est interdite, je remonte le long du chemin, et ...quelles sont ces fleurs en joyeuse bande au bord du sentier ? Des fleurs      jamais rencontrées !  Elles ressemblent (un peu) au souci des bois, mais elles sont plus hautes et le bord de la feuille n'est pas dentelé comme celle du souci...Si vous avez une idée...?

     

    Voilà ! Il s'agit de la Doronic plantain ! Merci à Petite Rose  

    de l'avoir identifiée !

    En mode confinement - 7 : évasion...

    En mode confinement - 7 : évasion...

    En mode confinement - 7 : évasion...

     

    Mais l'heure tourne..."pas plus d'un kilomètre" qu'ils ont dit...et "pas plus d' une heure"...Je croyais que le but était de limiter "les interactions sociales" pour ne pas propager le virus...

    Mes interactions sociales de ce matin sont au degré zéro,  alors, une heure ou non...Mais je rentre, je rentre...pour ne pas me faire offrir une contravention pour cause d'admiration intempestive de la nature...

    Partager via Gmail Yahoo!

    18 commentaires
  • Ballade d'automne

     

    Oui, ballade, avec deux "l", une balade en forme de ballade...J'aurais pu dire "Sonate d'automne", mais le titre est déjà pris !!!

    Ou encore "Symphonie d'automne" pour rendre hommage à la luxuriance qui accroche le regard  et les sens, tout au long de cette balade balladeuse le long du Gesvres...

    Ballade d'automne

    Ballade d'automne

    Ballade d'automne

     

    Une symphonie riche de l'éclat des ors, allant crescendo vers celle des cuivres...

     

    Ballade d'automne

    Ballade d'automne

     

    Parfois, le regard effleure l’eau, à la recherche d'une nuance plus intime (la ballade reprend ses droits).

     

    Ballade d'automne

    Ballade d'automne

    Plus loin, l'enchevêtrement des branches en forme de cordes nous joue "les murmures de la forêt", ponctués de la note piquée du cri des foulques.

    Ballade d'automne

     

    Ballade d'automne

     

    L'automne le long du Gesvres, c'est un hymne à la nature, à la beauté.

    Ballade d'automne

     

    Tout le monde n'y est pas sensible, et quand" tout le monde", c'est un élu imbu de sa petite suffisance, c'est la fausse note, le couac...

    Il suffit de remonter de 50 mètres le long de la berge, et là, oui, ils ont osé saccager, massacrer cette zone naturelle :

     

    Ballade d'automne

    Ballade d'automne

    Ballade d'automne

    Ils ont mis des barrières, un peu comme les chats recouvrent leur caca, si bien qu'il est impossible de prendre des photos...

    C'est le genre de  choses qui me rend vraiment triste et me fait désespérer des hommes.

    Je m'empresse de redescendre pour retrouver le calme de la rivière et la beauté du monde...

    Ballade d'automne

    Ballade d'automne

     

    Symphonie...ou tableau ?

    Ballade d'automne

     

    Pour ceux qui n'ont pas vu mon article Sos saccage, il n'y a qu'une façon d'essayer de stopper le massacre ( ils n'ont pas encore bétonné), c'est d'être nombreux à signer le SOS lancé par la petite association "Les amis du Gesvres" qui a engagé un avocat et déposé un recours...

    C'est ICI

     

    Merci à tous ceux qui ont signé. Pour ceux qui n'ont pas vu, aidez le pot de terre contre le pot de fer ! Merci !!!

    Ballade d'automne

    Partager via Gmail Yahoo!

    20 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique