• Jours de soleil , jours de grisaille, jours mitigés... le printemps balbutie, fait ses premiers pas...

    La présence d’œufs de grenouille dans ma mare m'a incitée à mon petit "pèlerinage" annuel à la mare "aux grenouilles" dans la vallée du Cens  (le Cens est affluent  de l'Erdre, elle-même affluent de la Loire). La mare aux œufs de grenouilles plutôt, car je n'y ai jamais vu la moindre grenouille !

     Cela fait plusieurs années que je surveille les pontes de grenouilles (agiles) à cet endroit. Pour y arriver, c'est un parcours enchanteur au bord du cours d'eau.

    Printemps dans la vallée du Cens

    Ce lundi, comme une bécasse, je n'ai pas pris mon appareil photo...Mal m'en a pris car...là, tout au bord, Monsieur et Madame Crapaud étaient fort occupés à assurer leur descendance...pas de photo pour immortaliser cet instant, le mâle, un peu gris,  sur le dos de la femelle, un peu rousse et plus grande (il faut bien ça pour supporter ce poids  sur son dos !!!). Le tout dans une immobilité parfaite et concentrée ! Pas de joyeux ébats, pas d'agitation, pas de grands gestes, non, juste la concentration... pas très affriolant mais parfait pour une photo... hélas!

    J'y suis donc retournée, en solitaire, par une journée de mercredi, douce, printanière, idyllique... j'étais bien, toute seule, humant les jonquilles, les anémones Sylvie qui mêlaient leurs tapis jaunes et blancs...

    Printemps dans la vallée du Cens

    Printemps dans la vallée du Cens

    Printemps dans la vallée du Cens

    Au bord des prairies, c'est le jaune des ficaires qui brille au soleil...

     

    Ici, l'ail des ours fait flotter dans l'air des effluves aillées... Pas encore fleurie, elle étale le tapis vert de ses longues feuilles en forme de feuilles de muguet. j'en ai cueilli une poignée pour faire un subtil pesto ( avec huile d'olive et parmesan).

    Printemps dans la vallée du Cens

     

    Dans la mare, les petites "galettes" des œufs de grenouilles agiles (mais est-ce une illusion ou y en a t-il moins depuis deux ans ???)

    Printemps dans la vallée du Cens

     

    Des tas d’œufs, dans une masse gélatineuse que les grenouilles, les futées, accrochent aux brindilles aquatiques pour qu'ils ne dérivent pas au gré du vent, et qui prennent parfois l'allure de champignons atomiques !

     

     

    Printemps dans la vallée du Cens

    Printemps dans la vallée du Cens

    Les crapauds ne m'avaient pas attendue ! Mais là, à l'endroit de leurs ébats (enfin, si l'on peut appeler ça "ébats" !), des chapelets d’œufs  !Je savais que c'était la différence entre les œufs de grenouilles et ceux de crapauds, mais je n'en avais jamais vus !

    Printemps dans la vallée du Cens

    Je suis retournée pour montrer tout cela à une copine..(qui a pris cette photo).Je n'ai pas cassé le chapelet, mais le soulever précautionneusement m'a permis d'admirer le travail ingénieux des batraciens, la masse gélatineuse protège (et nourrit) bien les œufs !

    Printemps dans la vallée du Cens

     

    Partager via Gmail

    22 commentaires
  • Lumières d'automne à Préfailles-pointe Saint -Gildas

    Lumières d'automne à Préfailles-pointe Saint -Gildas

    L'envol des Tourne-pierre à collier

    Lumières d'automne à Préfailles-pointe Saint -Gildas

     

    Contemplation...

    Lumières d'automne à Préfailles-pointe Saint -Gildas

    Lumières d'automne à Préfailles-pointe Saint -Gildas

    Partager via Gmail

    23 commentaires
  • L'Erdre et le Gesvres, une rivière et son affluent... Pourtant, peut-on imaginer cours d'eau plus différents !?

    L'Erdre, toute en largeur, en majesté, en châteaux, en bateaux de plaisance...

    Le Gesvres, sauvage, secret, habité de toute une architecture naturelle de troncs, de branches, où les colverts, les hérons, le martin-pêcheur ...jouent à cache cache...En restant un peu tranquille sur la berge cet été, j'ai dénombré onze passages de martin-pêcheur, seul ou en couple !

    Au bord du Gesvres

    Au bord du Gesvres

     Le Gesvres

     

    Ses berges hésitent entre sauvagerie escarpée et chemin forestier...

    Au bord du Gesvres

     

    Au bord du Gesvres

    Le Gesvres ? Je ne l'ai jamais vu que somnolent, dans la touffeur de l'été ou dans la léthargie gelée de l'hiver...Dans ses eaux, jamais une ride  plus haute que celle soulevée- mais si peu !- par foulques , poules d'eau, hérons ou cormorans... 

    Au bord du Gesvres

     

    Au bord du Gesvres

     

    Le Gesvres ? La rivière idéale pour observer...

    Au bord du Gesvres

    Au bord du Gesvres

    Au bord du Gesvres

    Au bord du Gesvres

    Partager via Gmail

    32 commentaires
  • Ce dimanche 25 octobre, il y a de la vague , de la vague et du soleil !

    Certains profitent de la vague pour faire de la glisse à contre-soleil...

    De Préfailles à Sainte-Marie (44)

    De Préfailles à Sainte-Marie (44)

    De Préfailles à Sainte-Marie (44)

    De Préfailles à Sainte-Marie (44)

    Côté Sainte-Marie, regard sur une pêcherie...

     

     

    Côté Préfailles, le soleil joue sur les rochers dans les découpes de la côte..

    De Préfailles à Sainte-Marie (44)

     Tiens ! Un jeu de mikado géant, quelque peu chahuté par le vent !

    De Préfailles à Sainte-Marie (44)

    La mer qui monte essaie de jouer à la tempête ! Mais on n'y croit pas, il fait trop beau !

    De Préfailles à Sainte-Marie (44)

    De Préfailles à Sainte-Marie (44)

    La pêche au coucher du soleil est la plus fructueuse...Un bateau !...

    De Préfailles à Sainte-Marie (44)

    ...Un ballon !...

    De Préfailles à Sainte-Marie (44)

     ...Un bateau  ET un ballon !...

    De Préfailles à Sainte-Marie (44)

    Et puis...le ballon est tombé dans l'eau...Fin de la féérie...

    Partager via Gmail

    29 commentaires
  • Dans les Marais salands de Guérande

    Il vient de là, le bon sel gris non raffiné que vous consommez (bien sûr !!!) , de là ou des marais de Noirmoutiers, tout droit sorti des œillets que vous voyez sur la photo, par le patient travail des paludiers...

    Mais le marais salant n'est pas seulement le royame du sel. c'est aussi celui des oiseaux... Si l'été n'est pas le meilleur moment pour les observer, en ce matin  de juillet, courlis, bécasseaux...étaient tout de même au rendez-vous de la marée... comme le cisticole des joncs ou le gorge-bleue aperçu (de dos... adieu le bleu et le miroir !) sur un piquet de clôture... Trop loin pour les photos, mais superbes dans les jumelles !

    Plus complaisants, certains sont à la pêche dans les œillets :

    Dans les Marais salands de Guérande

    L'élégante Echasse blanche...

     

    Dans les Marais salands de Guérande

    Le Héron,  statufié

     

    Dans les Marais salands de Guérande

    La blanche Aigrette garzette qui ne nous montre pas ses chaussons jaunes...

    Ou à la chasse, comme ce Faucon crécerelle qui nous régale de son vol sur place,  "en saint-esprit"...

    Dans les Marais salands de Guérande

    C'est la marée...les paludiers s'affairent...

    Dans les Marais salands de Guérande

    C'était un matin dans les marais...

    Partager via Gmail

    29 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique