• En mode confinement -17 : évasion 4

    C'est le dernier article que j'écris "en mode confinement", puisque demain, je pourrai élargir mon périmètre (carotte), si nous sommes sages , a dit papa fouettard, sinon...bâton !

    Mais j'aurais pu en écrire bien plus tant les observations dans le jardin se télescopent à cette période de l'année ! Les visiteurs ailés, la mare qui s'est réveillée, les fleurs (c'est fou ce qu'en deux mois les floraisons changent !)

    Cette 4ème balade qui tourne en boucle avec les trois autres depuis deux mois, commence, sur les deux tiers du parcours, par de petites rues...

    Le dernier tiers me l'a fait choisir quand même (et puis, les choix sont vite réduits)

    C'est que l'on arrive à ce petit bois...

    En mode confinement -17 : évasion 4

     

     Le chemin qui le traverse est bordé de hautes ombellifères, c'est frais, c'est printanier, c'est doux...

    En mode confinement -17 : évasion 4

     

    En mode confinement -17 : évasion 4

     

    Là, le chemin se divise, comme s'il y avait tant  à explorer ! Pourtant, ne vous y trompez pas : le petit bois aux délicieuses ombellifères se traverse en quelques minutes!

    En mode confinement -17 : évasion 4

     

    La dernière partie du chemin traverse d'un côté un pré...et quel pré ! Un pré de marguerites et de campanules sauvages...

    En mode confinement -17 : évasion 4

    En mode confinement -17 : évasion 4

    En mode confinement -17 : évasion 4

     ...et de  l'autre, un marigot digne de la forêt amazonienne ! Ah mais, tout petit que l'on soit, on n'en a pas moins sa dignité et on a à cœur d'offrir aux (rares) passants, à la fois la forêt, la prairie et le marais...dans un mouchoir de poche !

    En mode confinement -17 : évasion 4

    Sur le petit chemin, je croise de temps en temps un joggeur.

    En mode confinement -17 : évasion 4

     

     Mais ce n'est pas fini ! au sortir du petit bois...le large (enfin, presque ) !

    En mode confinement -17 : évasion 4

    En mode confinement -17 : évasion 4

    Oui, presque, parce que de chaque côté, le chemin est barré par des barrières. Barrières à gauche, barrières à droite...Demi-tour.

    En un sens, c'est rassurant :si l'on n'a pas de masques, ni de tests, on a des barrières...

    J'espère que demain, il sera à nouveau possible de longer les cours d'eau et les bords de mer...

    En mode confinement -17 : évasion 4

    En mode confinement -17 : évasion 4

    « En mode confinement -16 : l'impatience des mésanges bleues !Attention aux hérissons ! »
    Partager via Gmail Yahoo!

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 10 Mai à 10:11

    Merci  Capucine  , pour cette belle balade champêtre , ce confinement aura permis de découvrir   des paysages tout près de chez nous , trop proche que l'on dédaignait ,,, bises

    2
    nicolas
    Dimanche 10 Mai à 10:28

    Le jogging, comme ça, ça me plaît ! Quant au petit bois, son mystère est si enchanteur qu'on se demande où sont cachés sur tes photos les paladins de l'Arioste qui le traversent, à moins que l'Ane culotte lui-même vienne y brouter les ombellifères sauvages... Bref, toute une littérature dans un mouchoir de poche, et ce n'est pas Ma Mère l’Oie qui me contredira....

    3
    Dimanche 10 Mai à 10:35

    tu  nous  démontres la capacité  de  la  nature    à  s'emparer  du   moindre espace !

    et   ce   petit  bois nous  emmène  d'un   bois   à  une  mare   en  passant   par la prairie !

     Que  de    fleurs,  même  au  bord    du   chemin !

    Et  je  comprends  ton  impatience de prendre   le   large !

     Passe   un bon   dimanche

     Bisous

    4
    Dimanche 10 Mai à 10:46

    Bonjour Capucyne,  

    Même si cet endroit de ta promenade quotidienne   est petite et  identique  ,  on ne se lasse jamais d'admirer la nature  qui est toujours changeante ,  d'une semaine à l'autre  .

    J'aime beaucoup  , c'est frais  , rafraichissant   à travers ton regard  . 

    Bravo  pour ces belles  photos et nous avoir fait découvrir  ton univers  .

    A bientôt   en restant toujours sur nos gardes  . 

    Bises  

    Marie 

    5
    Dimanche 10 Mai à 11:00

    Tu es tout de même "vernie" ! sous bois, fleurs, horizon de mer, faune , flore et tout çà pour toi toute seule , enfin presque puisque tu as rencontré le Joggeur roux. 

    6
    Dimanche 10 Mai à 11:01

    Balade sympa. Bonne journée.

    7
    Dimanche 10 Mai à 11:01
    marine D

    Bientôt vue sur la mer, longer la côte et ça fera plaisir à ceux qui l'ont à proximité

    8
    Dimanche 10 Mai à 12:10

    Merci pour cette belle promenade près de chez toi....

    9
    Dimanche 10 Mai à 12:44
    Une fleur de Paris

    Bonjour Capucyne,

    Bon déjà quand on fait la balade que tu nous montre, c'est déjà pas si mal. Ici à Rambouillet tout est fermé ... J'aime la vue sur la mer, que c'est beau.

    Bon dimanche, bises, Véronique

    10
    Dimanche 10 Mai à 14:37

    Balade très sympathique !

    Quand j'irai au jardin du cloître, je n'aurai plus le nez sur ma montre, c'est déjà çà !

    Bisous de Lydie

    11
    Dimanche 10 Mai à 17:06

    Waouh,  magnifique !

    12
    Dimanche 10 Mai à 18:09

    Le  chemin des ombellifères est très joli et le pré fleuri est chouette aussi.

    Je me demande si les barrières vont disparaître ici aussi...

    Ce qui me fait un peu peur c'est que les gens vont prendre d'assaut les chemins de balade sans se soucier de la faune et de la flore qui était un peu plus tranquille ces temps ci. Les oiseaux nichent de partout. Et des enfants courant et hurlant au milieu...

    Bonne soirée

     

      • Vendredi 15 Mai à 09:30

        Oui, les humains sont des vandales et les enfants n'apprennent pas le respect des habitants de la nature.

    13
    Dimanche 10 Mai à 19:41

    Il est beau ton confinement ... demain on aura d'autres horizons, sans se mêler à la foule ! mais ici il ne fera pas beau ! Si je veux aller jusqu'à un chemin forestier, il faudra qu'on prenne la voiture, mais au moins on circulera sans papier !!!

    J'ai marché pendant une heure aujourd'hui,  mais le temps d'arriver au chemin de terre nous avons fait demi-tour ! Je marche presque au rythme de ton joggeur

    14
    Dimanche 10 Mai à 21:12

    Ça y est : tu vas pouvoir passer d'une balade de 1 km à une balade de 100 kms ! Tu vas pouvoir nous en montrer, des photos !

    15
    Emmanuelle
    Dimanche 10 Mai à 23:22

    Elles sont belles vos balades ,c'est un beau partage  .

    Belle semaine peut être au bord de l'eau 

    16
    Lundi 11 Mai à 10:06

    Je suis passée par ici samedi, la publication s'affichait et disparaissait aussitôt.

    Belle balade et j'ai fort aimé tes photos d'oiseaux. Nous aussi on a une une nichée de mésanges dans le nichoire sous le marronnier et une dans une emphore.

    Et comme les autres année, une de pigeons dans le marronnier.

    Je ne savais si j'allais retrouvé ton blog car je connais une amie, le sien sur elkablog a complètement disparu.

    Belle journée !

    17
    Lundi 11 Mai à 13:38

    un petit coucou très joli tous ces clichés  bises capucine guy ....

    18
    Jeudi 14 Mai à 14:08

    Bonjour Capucyne : Ta joggeuse a revêtu sa parka de pluie. Elle a bien fait par ces temps humides et même un peu froids. J'ai les mêmes décors par chez moi. C'est bon de s'y confiner et dé-confiner. Bises et bon jeudi  

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :