• Mais , ma parole, on entre chez moi comme dans un moulin !!!

    "On" ? La gent rouge-gorge, plutôt ! Un de ces matins ensoleillés, j'avais laissé la porte d'entrée ouverte, pour accueillir le soleil...mon regard a été attiré par de petites taches dans le hall, taches brunes, mêlées de taches de terre...Chiffon, balai, éponge, je m’apprêtais à faire disparaître ces taches inconnues, lorsque, un bruit, un frôlement, une agitation affolés m'ont incitée à lever les yeux...

    Il tournoyait là-haut, près du plafond, frôlant à chaque passage la boule-suspension de papier. Un oiseau, attiré sans doute par le bac de plantes... Mais quelle idée ! Il y a tant à faire au jardin !

    j'ai parlé doucement, l'oiseau affolé s’est arrêté et s'est métamorphosé en un rouge-gorge curieux qui s'est posé sur la plus haute marche de l'escalier.

    Comme dans un moulin !

     

    "Mais sors, bécassou ! la porte est ouverte !"

    Non. Pour ne pas lui faire peur, je suis partie( chercher l'appareil photos). A mon retour, il était toujours là, n'ayant pas trouvé la sortie... (on ne parle pas pour rien d'une cervelle d'oiseau, bien que j'adore les rouge-gorge !). Re-tourbillon au plafond (tiens, ai-je remarqué, un oiseau cherche donc toujours à s'envoler vers le haut, en cas de danger) ; re-paroles apaisantes.

    Plutôt curieux à présent, il s'est posé, sur le globe de papier, sur la rampe...non sans avoir repeint un bout de mur d'une petite traînée traînée maronnasse...les émotions, sans doute !

     

    Comme dans un moulin !

    Comme dans un moulin !

    Comme dans un moulin !

     

    Après cette séance photos, je l'ai laissé tout seul, en le surveillant du coin de l’œil... il a fini par trouver la porte ! Mais cette petite incursion a bien duré dix minutes !

    Comme dans un moulin !

     

    Hier matin, à nouveau...bruit, frôlement, agitation, dans la cuisine, cette fois ! Non, le rouge-gorge n'est pas entré à nouveau... Cette fois, c'était un jeune, toujours un rouge-gorge, pas un vrai bébé, mais un petit nouveau de l'année, qui aurait pu avoir autour du cou une pancarte "peinture fraîche" ! Le poitrail encore moucheté, pas bien peint d'orange encore !

    Lui aussi s'est posé (sur les placards) quand je lui ai parlé et a réussi à trouver la fenêtre par laquelle il était entré !Toute la famille rouge-gorge va -t-elle venir en visite ???

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    18 commentaires
  • Solstice mouillé...Les hallebardes de la pluie strient le jardin...

     

    Rouge-gorge courageux

    Ah ! Il a bien du mérite , mon Titi , de mettre le bout du bec dehors, ...même sur fond de feu d’artifice de la symphorine !

     

    Rouge-gorge courageux

    Rouge-gorge courageux

    Partager via Gmail Yahoo!

    24 commentaires
  • Nouvelle année ?

     

    Excusez-moi, j'étais distrait...trop occupé à trier les vermisseaux du jardin, balloté par la tempête Carmen...je n'ai pas vu que l'année avait basculé ! Avant d'aller prendre un bain bien mérité, cette nouvelle année, je vous la souhaite belle, je vous la souhaite bonne... Prenez-soin de vous et de ma belle (encore belle) nature !

    Titi, le Prince du jardin  de Capucyne

    Partager via Gmail Yahoo!

    33 commentaires
  • Le resto-piafs est ouvert !

     " Bonjour ! Vous me reconnaissez ? Oui bien sûr, c'est moi, Titi, le rouge-gorge du jardin de Capucyne.

    Je prends la plume pour vous prévenir qu'enfin, ça y est, le restaurant  " Au rendez-vous de la plume" est ouvert ! Ce n'est pas trop tôt ! Cela fait des semaines que , discrètement, j'essaie de dire à Capucyne que "c'est novembre, tu penses au resto " ? Rien ! "Mais Titi, tu vois bien qu'il ne fait pas froid voyons !" Oui, bon, c'est vrai, ils sont tous réunis là-bas pour parler du climat, mais n'empêche que les jours raccourcissent, je n'ai pas beaucoup de temps pour chercher ma pitance (plus que certains autres, je vous l'accorde, mes petits yeux ronds voient bien dans la pénombre, mais je trouve que ce n'est pas une raison !), il a plu, cela détrempe les graines sauvages, les insectes deviennent un peu paresseux pour sortir...Rien n'y a fait ! J'ai eu beau faire des pompes à l'endroit des mangeoires en la regardant avec insistance pour qu'elle comprenne, "Non Titi, a-t-elle dit, il ne fait pas assez froid" (et si vous voulez savoir pourquoi, elle l'a expliqué de long en large dans sa page " faut-il nourrir les oiseaux ?

    J'ai eu beau la lire cette page, j'essaie quand même (un repas servi , eh bien c'est toujours plus agréable que la corvée des  courses...)... Décembre est arrivé..."Capucyne, le resto...!?" "Non Titi, il fait trop doux..."

    Et puis, ce matin, tout était blanc de gelée blanche ! Oh, je le confesse, rien de très méchant, mais quand même !

    "Capucyne ! Tout est blanc...." !!!

    De guerre lasse, Capucyne s'est laissé fléchir et a installé quelques plats, oh, pas la carte complète, mais c'est un début !

    Elle a en particulier en réserve un menu exprès pour moi ! Oui ! Pour moi ! "Robin mix", cela s'appelle ...Robin, c'est moi ! C'est même écrit sur le sac  : "pour rouges-gorges  (là, vous voyez !), merles et grives".  A mon avis, la fin de la phrase est en trop ! Les grives , elles préfèrent les limaces et escargots, et les merles ont un bec assez fort pour extirper les vers de terre...Donc, j'ai le "Robin mix" pour moi tout seul ...en théorie, car figurez-vous que les mésanges (Dieu sait si elles m'énervent celles-là !) ne se privent pas de venir piocher dans mon assiette ! Ces sales bêtes ont pourtant des cacahuètes dans la trémie et du tournesol dans une mangeoire ! Les effrontées profitent de leur agilité pour manger à tous les râteliers ! C'est tout le temps comme ça ; il y en a qui pensent toujours que c'est mieux chez les autres   ! Moi, je ne peux pas manger le tournesol ni les cacahuètes  ! Je ne suis pas assez agile pour crapahuter sur la trémie  (oui, j'ai le mal de mer; et alors ?) et mon bec est trop fin pour le tournesol...

    Mais...ne le dites pas aux mésanges (elles viendraient encore me voler mon repas !), j'ai vu Capucyne broyer des cacahuètes dans le vieux moulin à café de sa grand-mère pour en faire de la poudre ! Je sais que c'est pour moi et j'adore ça ! Vivement qu'il fasse froid !!! "

    Partager via Gmail Yahoo!

    40 commentaires
  • Maître rouge-gorge, sur le bouleau perché, lance ses trilles inventives. Lorsqu'il se tait, je l'encourage : "bravo, Titi, encore !!!" Et il chante, il chante !

    Il chante, le rouge-gorge !

    Une fois, je l'ai filmé..  le chant du rouge-gorge

    Partager via Gmail Yahoo!

    27 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique