•    

    Serre-Ponçon ou les villages fantômes...

    Vue prise  du GR au-dessus du lac de Sainte-Apollinaire

     

     Bleu, c'est le lac par excellence...Il s'étale paisiblement en de longs fjords bordés de roches en forme de grosses pattes d'éléphant...

    Pas de plages, pas de descentes en pente douce dans ce bleu accueillant ? Non, ou très peu, aménagées...car ce lac qui semble si riant n'a rien de naturel. Il est le fruit de l'inondation de toute une partie de la vallée de la Durance, dans les Hautes-Alpes, et de son affluant l'Ubaye.

    Serre-Ponçon ou les villages fantômes...

    Serre-Ponçon ou les villages fantômes...

    Vue prise du Morgonnet

    L'idée datait de bien plus longtemps, mais c'est en 1955 que le projet de faire un barrage dur la Durance se concrétise, un barrage pour réguler le cours capricieux de la rivière et ...pour  produire de l 'électricité.

    Lors de ces vacances dans les hautes-Alpes, le lac était à son niveau supérieur, comme tous les étés.

    Mais l'hiver, on m'a dit que l'on peut encore voir les vestiges des villages engloutis...

    C'est qu'il a fallu inonder entièrement deux villages, Savines et Ubaye, des routes, les voies ferrées, des hameaux, des maisons...Il n'y a que les hommes pour avoir des idées pareilles...

    Savines a été reconstruite, un peu au-dessus de l'ancien village dont il ne subsiste que le cimetière...

    le Serre-Ponçon ou les villages fantômes...

    Serre-Ponçon ou les villages fantômes...

    le nouveau Savines (en rouge, le cimetière) Savines avant l'inondation (photos Wikipedia)

     Le barrage a été achevé en 1959 ; il a fallu 18 mois pour le remplissage du lac, achevé en 1961...

    Serre-Ponçon ou les villages fantômes...

    Savines et le pont sur le lac

     

     

    Serre-Ponçon ou les villages fantômes...

    Serre-Ponçon ou les villages fantômes...

    Vues prises du Serre du mouton

     

    "La création du plan d'eau entraîne la disparition de 2 830 hectares de terres, dont 660 cultivables, dans douze communes. Disparaissent également plusieurs maisons isolées, une dizaine de hameaux, et deux villages, Savines et Ubaye. Au total 417 immeubles sont à démolir, dont 225 pour le seul village de Savines, y compris deux usines. À Ubaye, qui ne sera pas reconstruit, 65 constructions doivent disparaître22.

    Mille-cent habitants doivent quitter la zone, dont 800 à Savines et 150 à Ubaye. Trois-cents agriculteurs sont concernés, ainsi que plus de 150 ouvriers, 30 commerçants et 60 salariés, fonctionnaires et professions libérales. Au-delà des communes impactées directement, d'autres sont touchées par exemple par la disparition des usines de Savines, où travaillaient 70 ouvriers d'Embrun "(source : Wikipedia)

    Serre-Ponçon ou les villages fantômes...

     

    La petite chapelle Saint-Michel est considérée par les habitants comme une miraculée :

    cette petite chapelle, construite au XII ème siècle, détruite en 1692 par les troupes d'Amédée de Savoie, fut reconstruite au XVII ème siècle et a bien failli être engloutie sous les eaux du lac...Sa destruction était programmée, mais comme elle était située à une altitude légèrement supérieure à la cote maximale théorique du futur plan d'eau, elle fut finalement sauvegardée. le cimetière a été englouti, la chapelle murée...On peut encore y accéder en période de basses eaux, mais on ne peut y pénétrer...En période estivale, elle trône, minuscule sur son îlot !

     

     

    Serre-Ponçon ou les villages fantômes...

    Serre-Ponçon ou les villages fantômes...

     Vues prise du Morgonnet

    Partager via Gmail Yahoo!

    14 commentaires
  • Prenons de la hauteur pour des panoramas sans paroles...(ou presque) !

     De la Croix Saint-Philippe, un regard magique vers le Gapençais

    Juillet dans le Champsaur -3 - Sommets !

     

    Juillet dans le Champsaur -3 - Sommets !

     

    De Prapic au saut du Leire...

    (Que je vous raconte quand même : un contrebandier du sel, nommé Hilaire, poursuivi par les gabelous, les entraîna dans la montagne jusqu'à une énorme faille au dessus d'un torrent et...pour leur échapper...sauta, laissant les gabelous bien marris de l'autre côté ! Hilaire est devenu le Leire... ! )

    Juillet dans le Champsaur -3 - Sommets !

     

    Vers le refuge du Tourrond

    Juillet dans le Champsaur -3 - Sommets !

    Juillet dans le Champsaur -3 - Sommets !

    Une demi_heure plus tard, sous le soleil, la cascade de la Pisse..

    Si, si ! Vilain nom mais jolie cascade !

     

     La montée vers l'Arche

    Juillet dans le Champsaur -3 - Sommets !

    Avant le col, côté chemin , ça se corse et elle m'en a donné du fil à retordre, l'Arche, sous ses dehors bonasses de grosse joufflue...vue de loin...

    (Oui, oui, le chemin, c'est à droite...)

    Juillet dans le Champsaur -3 - Sommets !

    Juillet dans le Champsaur -3 - Sommets !

    Juillet dans le Champsaur -3 - Sommets !

    l'Arche depuis le col de Moissière, en noir et blanc...

    Juillet dans le Champsaur -3 - Sommets !

     

    Pour terminer cet article sur les hauteurs, la montée au pic de Gleize...

    Juillet dans le Champsaur -3 - Sommets !

    ...une de mes randonnées préférées qui offre un panorama grandiose sur les Ecrins...

    Juillet dans le Champsaur -3 - Sommets !

    Juillet dans le Champsaur -3 - Sommets !

    Juillet dans le Champsaur -3 - Sommets !

    Partager via Gmail Yahoo!

    27 commentaires
  • La ronde folle des papillons continue, mais en voilà un qui , au contraire de la complaisante Zygène, joue les stars capricieuses et ne veut pas se laisser photographier...Il passe, repasse, fait semblant, hésite, me passe sous le nez et va plus loin...Grrr !

    Juillet dans le Champsaur : 2- la folie papillonnante (suite)

    Mais oui, évidemment, c'est l'orgueilleux Apollon...celui-là doit être fatigué puisqu'il s'est enfin décidé à se poser ! Ton sur ton...

    Juillet dans le Champsaur : 2- la folie papillonnante (suite)

     

    Un autre fou de la voltige : le Machaon !

    Juillet dans le Champsaur : 2- la folie papillonnante (suite)

    Il affectionne les sommets, on en rencontre des cohortes tout là-haut ! Il doit aimer le vent mais ...cela le rend fébrile, lui non plus ne se pose pas pour peu qu'il rencontre l'un de ses congénères et se lance avec lui dans un ballet aérien nerveux ! Stop !!!

    Juillet dans le Champsaur : 2- la folie papillonnante (suite)

    Juillet dans le Champsaur : 2- la folie papillonnante (suite)

     

    le Flambé lui ressemble , un peu, mais il est reconnaissable aux longues traces de suie qui bordent ses ailes...

    Juillet dans le Champsaur : 2- la folie papillonnante (suite)

    Juillet dans le Champsaur : 2- la folie papillonnante (suite)

    Juillet dans le Champsaur : 2- la folie papillonnante (suite)

     

    A côté de ces trois -là, toute la ronde des autres...

    Le demi-deuil

    Juillet dans le Champsaur : 2- la folie papillonnante (suite)

    En grande conversation avec la noble Zygène...

    Juillet dans le Champsaur : 2- la folie papillonnante (suite)

    Juillet dans le Champsaur : 2- la folie papillonnante (suite)

     

    Le tabac d'Espagne, couleur tabac...blond...

    Juillet dans le Champsaur : 2- la folie papillonnante (suite)

    Prêt au décollage...

    Juillet dans le Champsaur : 2- la folie papillonnante (suite)

    Juillet dans le Champsaur : 2- la folie papillonnante (suite)

    taches noires sur fond orangé pour tout le monde !

     

     Un petit citron

    Juillet dans le Champsaur : 2- la folie papillonnante (suite)

     

    Bouquet final...

    Juillet dans le Champsaur : 2- la folie papillonnante (suite)

    Partager via Gmail Yahoo!

    24 commentaires
  • La chasse aux papillons ? Nul besoin ! Ce sont plutôt eux qui me suivent, pendant ces randonnées de juillet dans le Champsaur !

    Sur les fleurs qui bordent les sentiers, c'est la "ballade" des papillons ! Ils dansent, volent, s'échappent, reviennent, mettant à dure épreuve ma patience de photographe !

    Pourtant, non, pas tous. Il en est un qui se laisse complaisamment tirer le portrait, sans s'occuper de moi, me présentant tous les profils de sa petite robe noire aux reflets bleutés et à pois rouges, butinant à pas méthodiques chaque fleur de chardon, chaque scabieuse (ce sont ses préférées)...

    C'est le Zygène de la Filipendule...

    Juillet dans la Champsaur -2 - la folie papillonnante

     

    Juillet dans la Champsaur -2 - la folie papillonnante

    Rien que son nom me fait rêver !!! Un nom pareil pour un si petit papillon ! Qui ne rêverait de s'appeler "Zygène" ? Mais pas" Zygène Dupont", non, mais bel et bien "Zygène de la Filipendule" ! Un nom si vieille France pour cette si petite chose ailée !

    Juillet dans la Champsaur -2 - la folie papillonnante

    Comme une souris affairée, il trotte menu autour de sa fleur, me présentant toutes les facettes de son costume , tous les reflets de sa robe...Petit, le Zygène, mais élégant  !

    Juillet dans la Champsaur -2 - la folie papillonnante

    Juillet dans la Champsaur -2 - la folie papillonnante

    Un amour de papillon, et ...partageur avec ça !

    Juillet dans la Champsaur -2 - la folie papillonnante

    Juillet dans la Champsaur -2 - la folie papillonnante

    Juillet dans la Champsaur -2 - la folie papillonnante

     

     A suivre...bien sûr !

    Partager via Gmail Yahoo!

    27 commentaires
  • Il était une fois, juillet dans le Champsaur...

    Juin a laissé trainer derrière lui des cohortes de fleurs...

    Juillet dans le Champsaur (hautes-Alpes)

     

    ...légères ou compactes, isolées, en touffes, bleues, roses, blanches, jaunes, elles illuminent les chemins de montagne,  les yeux...et la vie estivale des abeilles...et des autres !

    Juillet dans le Champsaur (hautes-Alpes)

    Juillet dans le Champsaur (hautes-Alpes)

     

    Alors forcément, à force de recevoir de la visite ailée, à force de se voir embrasser, aspirer, respirer, butiner...et puis d'être abandonnées jusqu'au prochain baiser gourmand, ça leur donne des idées, aux fleurs...

    Juillet dans le Champsaur (hautes-Alpes)

    ...des idées de voyages, des idées d'envol...

    Juillet dans le Champsaur (hautes-Alpes)

    Juillet dans le Champsaur (hautes-Alpes)

    Juillet dans le Champsaur (hautes-Alpes)

     

    Cette fois, c'est sûr ! Une fleur vient  de quitter sa tige, m'effleure le visage, essaie de se poser dans mes cheveux...une fleur ailée, une fleur papillon, un papillon fleuri !

    Juillet dans le Champsaur (hautes-Alpes)

     

    La chasse aux papillons commence !

    Juillet dans le Champsaur (hautes-Alpes)

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    25 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique