• grive-musicienne 1431

     

    Les petites grives musiciennes du jardin sont mes alliées ! La grive musicienne plutôt, car, à part à la saison des nids,  je la vois le plus souvent seule, résistant aux tentatives d'intimidation de la famille Merlin, et pourchassant les limaces et escargots !

    Elle fait bien le ménage : malgré les pluies persisitantes d'octobre et novembre, je ne rencontre aucun mollusque dans les plates-bandes.

    Cette fois, elle empiète sur le garde- manger des merles en extirpant  un ver de terre du sol détrempé!

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • ...ou  Comment les merles ingurgitent les baies...

     

    Depuis la fin de l'été, les oiseaux trouvent à profusion leur nourriture dans la nature : graines en tout genre, fruits divers et variés...

    Après avoir dévalisé sorbier, chèvrefeuille et aubépine, ils trouvent maintenant à point les baies si appétissantes de pyracantha et celles du cotonéaster...

    Les merles,  en particulier, font bombance dans celui du jardin !

    Voici, en cinq images le repas de Merlin ; démonstration :

    "Je chosis une baie bien rouge, et l'attrape délicatement du bout du bec  merles-sur-cotoneaster 1406
      merles-sur-cotoneaster 1407 Je sors la langue...
    Je la glisse sous la boule rouge...  merles-sur-cotoneaster 1422
    merles-sur-cotoneaster 1408  ...que je fais ainsi glisser jusqu'au fond du bec, pour l'avaler.

    Et voilà!...

    J'y retourne ! "

      merles-sur-cotoneaster 1409

     

    merles 1364

    "Celle-ci ? heu non, celle-ci ....

     

    merles 1368Elle est trop grosse! Je vais plutôt  utiliser le "marteau piqueur" !!! "

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • du 5 au 8 fév.2012 183

     

    Je disais bien qu'ils étaient mal aimés, les étourneaux!

    Un jeune garçon me racontait hier qu'en ce mois de février, la municipalité d'Angers avait installé des faucons dans un parc de la ville, pour attraper les étourneaux venus en bandes pendant la période de froid...

    Pour les attraper ? Comme les faucons étaient attachés et les étourneaux libres, je ne sais pas si la chasse a été fructueuse ou si l'opération n'a pas été plutôt dissuasive !

     

    2 fév.2012 (58)

     

    Ailleurs, j'ai lu qu'une municipalité avait autorisé les habitants, excédés par le bruit et les fientes de ces oiseaux, à faire à la tombée de la nuit un vacarme à grands renforts de cris et percussions sur casseroles et poêles à frire, pour chasser les indésirables installés sur certains arbres...

    Voilà au moins qui ne leur a pas fait grand mal, mais "ils sont fous ces humains" ont dû penser in petto les oiseaux, car enfin, quand on illumine les villes comme des sapins de Noël, il ne faut pas s'étonner de voir des bandes d'étourneaux dans les arbres éclairés par les réverbères, tenir de petites assemblées joyeuses et festives, comme en plein jour!

    Au moins, en plein jour, les oiseaux bougent en quête de nourriture, mais là...gare aux crânes qui passent sous ces arbres ou aux voitures stationnées promptement "repeintes" !

    Chez moi, pas de faucon, mais l'image étonnante (quoique ratée!) de cette mésange bleue se précipitant sur l'étourneau en train de picorer le pain de graisse (c'est l'étourneau de la première photo de l'article précédent), transformant l'oiseau en un étrange phénomène : "l'étourneau à tête de mésange"!

     

    2 fév.2012 (27)

     

    Elles n'ont vraiment peur de rien, les petites bleues!

     

    Article précédent : Les étourneaux sansonnets

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  •  Pendant la période de froid et de neige de février, de petits "miaulements" m'avertissaient de leur présence. Chatons en perdition dans le jardin ??? Certes non, mais quelques étourneaux plaintifs qui s'enhardissaient  à s'approcher des mangeoires.

    Ces oiseaux, qui vivent en bandes, ont mauvaise réputation: nombreux, voraces, bruyants..... 

     

    2 fév.2012 (26)

    Pourtant, je les ai trouvés bien polis et courtois avec les petits passereaux, attendant patiemment que les mésanges libèrent le pain de graisse, se contentant souvent des graines tombées à terre ou des flocons déposés dans la mangeoire-plateau, évitant de s'abattre en hordes sauvages et restant souvent à picorer je ne sais quoi au fond du jardin.

    Certes, leur bec long et puissant leur permet de "liquider" en peu de temps les pâtées à base de graisse...mais on ne peut pas faire de différences et interdire à certains oiseaux l'accès aux mangeoires quand le sol est gelé par - 10° pendant deux semaines!

     

    etourneau 5465

    Et puis, dès qu'un rayon de soleil embrase le plumage des étourneaux, c'est un scintillement de paillettes multicolores! Et pourtant, ils n'avaient pas encore revêtu leur habit nuptial de printemps !

    Un seul bémol : sans doute exacerbées par le froid, leurs chamailleries faisaient tout à coup jaillir, à grands cris inharmonieux,des bouquets de plumes tapageuses au-dessus de la mangeoire...

     

    du 5 au 8 fév.2012 192

     

    du 5 au 8 fév.2012 189

     

    du 5 au 8 fév.2012 197

    Il fait plus doux : bien élévés, les étourneaux ne se montrent plus guère, comme s'ils ne voulaient pas abuser et n'avaient osé imposer leur présence qu'en raison de circonstances exceptionnelles !

     

    Voir : L'étourneau sansonnet, le mal aimé...

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  •  

    Il y a trois  semaines,  quand le jardin se croyait au printemps...

    Un jeune merle sur une taupinière perché, observait avec intérêt les petits soubresauts de la terre fraîchement remuée, ses frémissements prometteurs annonçant  dame Taupe en train de creuser sa galerie, évacuer ses gravats  et ...défigurer le jardin !

    Chic, me suis-je dit, pleine d'espoir en voyant la terre bouillonner et le merluchon guetter ! Un auxiliaire pour la lutte contre les taupes...! Il va peut-être lui pincer le nez ou la queue et faire fuir la binoclarde !!!

    Mais j'ai vite compris que , malgré son jeune âge et son bec encore noir, le merle avait déjà saisi que Dame Taupe travaillait pour lui et lui envoyait gracieusement les vers dérangés de la galerie!

     

    ...........  ........................................................

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique