• "Pas un temps de coccinelle !"

    Ce n'est pas un temps à mettre une coccinelle dehors ! Qu'est-ce que c'est que cet hiver au printemps !? Rester aux abris ? Sortir ?

     

    "Pas un temps de coccinelle !"

    C'est qu'elles ont faim les coccinelles ! Oh, elles ont de quoi manger : pas de pucerons encore, mais le nectar des fleurs !

    Alors, dès que les frimas matinaux laissent la place à un rayon de soleil...

     

    "Pas un temps de coccinelle !"

    "Pas un temps de coccinelle !"

    ...elles en profitent pour venir réchauffer leur carrosserie au soleil...

     

    "Pas un temps de coccinelle !"

    Partager via Gmail

    34 commentaires
  • A vos marques !

    Décollage de coccinelle

    Prête ?

    Décollage de coccinelle

    Parée au décollage ? Partez !

    Décollage de coccinelle

    Partager via Gmail

    32 commentaires
  • Un abri pour la coccinelle

    Après avoir escaladé la tige de l'iris sibirica desséché, on  accède au refuge : un berceau sur pilotis, en quelque sorte ...

     Un abri pour la coccinelle

    Me voilà condamnée à ne pas couper les tiges séchées avant le printemps ou à les couper (car il faut bien que les nouvelles tiges poussent) et en faire une botte plantée quelque part à l'abri : un hôtel pour l'hiver !

    Partager via Gmail

    11 commentaires
  • Sur le Rudbeckia

    Partager via Gmail

    3 commentaires
  • crocus-1657-copie-1.jpg

     

    C'est tous les ans la même chose ! Rien ne laisse présager leur atterrissage et voilà qu'un matin, aux premiers rayons du soleil, elles sont là, joliment rayées de mauve, exhibant fièrement leur petite flamme orangéeEt comme tous les ans, je m'extasie sur la perfection de leur forme et de leur robe raffinée...Les crocus parent le jardin de leurs candides rondeurs.

     

    crocus 1648

    Et, prêtes pour un petit tour en montgolfière, voici les premières candidates, sorties elles aussi se réchauffer à la douceur de l'air après des mois de léthargie à l'abri des tiges creuses ou des feuilles mortes du jardin.

     

    crocus 1732

     

    crocus 1677 Affamée - les premiers pucerons sont encore loin !- celle-ci a découvert des pépites d'or dont elle se barbouille avec ivresse !

     

    Hélas, le soleil a fait long feu...Les montgolfières ont refermé leurs corolles,  leur "toile" détrempée pendouille sur leur tige...et les visiteuses ont regagné leurs abris d'hiver jusqu'au prochain rayon...

    Partager via Gmail

    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique