• Pavots et coquelicots au jardin

    Comme tous les ans, ils ont "envahi" le jardin de leurs jupons andalous toniques et joyeux !

    Ils se moquent bien d'être éphémères, d'être décoiffés par la pluie , d'être couchés par le vent dans les allées dans un joyeux désordre...

    Ils me cinglent les jambes au passage de leurs petits bras mouillés par la pluie de ces derniers jours (un délice ! Hum !), ils m'empêchent d'accéder à l'allée du potager, je les enjambe, ou les piétine, peu leur importe ! Ils sont là ! C'est leur moment de gloire, ils bruissent du ronronnement des bourdons qui les adorent...

     

    Pavots et coquelicots au jardin

     

    Pavots et coquelicots au jardin

     

    Ils se moquent aussi éperdument de l'harmonie des couleurs, mêlant sans complexe le rouge au rose, le rouge et l'oranger !

    Pavots et coquelicots au jardin

    Pavots et coquelicots au jardin

    Leurs pétales fripés collent à la semelle et pleurent un peu partout !

    Mais ils sont là, les coquelicots, les pavots de Californie, les pavots roses et joufflus...Amoureux de l'ordre, fuyez ! Ils sont là et j'adore mon" jardin aux coquelicots" !

    Le jardin des coquelicots

    Le jardin des coquelicots

    Partager via Gmail

    27 commentaires
  • Les chouchous du jardin de mai...

    Les chouchous ? Après avoir écrit le titre, je me suis rendu compte que c'est un peu bête ! Toutes les fleurs sont mes chouchoutes ! Et mai les a fait exploser dans tous les coins du jardin. Toutes les formes et toutes les couleurs se bousculent pour attirer l'attention. C'est la même chose dans tous les jardins ! Je ne vais pas faire un défilé de fleurs, il y en a trop ! Alors, j'ai choisi quelques photos, quelques chouchous donc !

    Tout en haut de cette page, les iris Sibirica méritent une mention spéciale ; alors que les gros iris se font prier, fleurissent, ne fleurissent pas (certains sont très beaux, mais franchement, pas fiables, les iris !), les petits Sibirica ne me font jamais de mauvaise surprise, ils sont toujours là, fidèles au rendez-vous d'avril-mai...et j'aime tant leur belle couleur presque bleue !

     

    Les chouchous du jardin de mai...

    Ils m'ont fait de jolis duos, les aux ,

     

    et leur plumetis  mérite bien

     

     

    qu'on les regarde !

    Les chouchous du jardin de mai...

    Les chouchous du jardin de mai...

    Cliquez pour voir en plus grand !

    Les chouchous du jardin de mai...

    Je vous avais parlé des sauvages de mars, des sauvages d'avril au jardin...

    Mai m'offre aussi son lot de belles sauvageonnes, à commencer par les marguerites qui se sont posées ici et là, et, mes vrais chouchous, ceux-là, les coquelicots dont je guette l'apparition avec ravissement tous les ans !

     

     

    Les chouchous du jardin de mai...

    Les chouchous du jardin de mai...

    Les chouchous du jardin de mai...

     

    A travers la fenêtre et les rideaux, les pavots de Californie...

    Les chouchous du jardin de mai...

     

    Un vrai chouchou, celui-là, le chouchou des rosiers, le petit "Pacific Dream, venu par la poste chez moi sous forme d'une petite bouture ,(du jardin d'Aline "Jardine et ris") : planté au printemps dernier et qui a grandi...J'aime la délicatesse de sa fleur, ses couleurs qui vont du rose au bleu tendre , et...son nom...

    Les chouchous du jardin de mai...

    Les chouchous du jardin de mai...

    Les chouchous du jardin de mai...

    Les chouchous du jardin de mai...

    Les chouchous du jardin de mai...

     

    Une petite chouchoute qui ne l'est pas pour tout le monde, ma délicate Bryone ( sauvage aussi), qui fait grincer des dents à certains, juste parce qu'ils ne l'ont pas plantée, je crois, car on ne peut pas prétendre qu"elle soit embêtante : elle s'accroche , certes, mais elle est petite et délicate et ne fait pas de mal à ses supports ! Celle-ci a élu mes hortensias qui ne s'en portent pas plus mal !

    Une année, elle avait choisi de s’immiscer dans la haie d'arbustes le long du grillage qui me sépare de mon voisin : machinalement, il avait tiré dessus à mon grand dam...Pour me faire plaisir (et pour qu'elle n'aille pas trop chatouiller ses arbustes), il avait installé un autre grillage, rien que pour elle, après que je lui eus expliqué que c'était la plus petite cucurbitacée autochtone et qu'à ce titre, elle méritait bien un peu d'égards ! !

    Les chouchous du jardin de mai...

    Les chouchous du jardin de mai...

    Les chouchous du jardin de mai...

     Et j'adore ses volutes inventives et tire-bouchonnées !

    Les chouchous du jardin de mai...

    Voilà...j'ai parlé  de mon voisin...

    U n rosier sauvage le long du grillage entre nos deux jardins...rosier dont il ne voulait pas mais, devant mes réticences à le couper..."je le laisse alors" !? Voilà...mais mon voisin vient de mourir, rapidement, d'un sale truc dû à l’amiante...Alors voilà...le rosier sauvage a fleuri, mais il n'a pas eu le temps de le voir cette année...

    Les chouchous du jardin de mai...

    Partager via Gmail

    23 commentaires
  • Porte-bonheur ?

    Il est dans le flou et les larmes (de la pluie), le muguet du jardin...Faut-il encore croire qu'il puisse porter bonheur ?...

    Partager via Gmail

    19 commentaires
  • C'est la bousculade de printemps ! A moi, à moi crient les fleurs, rivalisant de couleurs, de parfums...

    Devant la prise de possession du jardin par les sauvages, dès mars, les fleurs dites "cultivées" sont passées à l'offensive.

    Allons ! Un peu d'ordre ! Les arbustes d'abord ! (Cliquez sur les petites photos pour les agrandir !)

    Bousculade au jardin !

     

    Bousculade au jardin !

    Les corêtes ont sorti leurs pompons "poussins"...qui se mêlent aux pompons plus petits de la spirée.

    Bousculade au jardin !

    Chacun de ces deux-là n'est qu'un énorme gros bouquet : l'azalée et la coronille:

    Bousculade au jardin !

    Bousculade au jardin !

     Les corêtes s'essoufflent un peu ? Nous voici  s'écrient les lilas, qui, en plus, ouvrent le bal des parfums (non, le bal avait été ouvert dès février par le daphné !)

     

    Bousculade au jardin !

     

    Bousculade au jardin !

     

    Bousculade au jardin !

    Bousculade au jardin !

    "Vous avez parlé de parfum ? Me voici ! Je suis un peu en avance, je sais, mais...il fait si bon que je n'ai pas pu m'empêcher d'ouvrir mes clochettes ! Après tout, Pâques, c'est dimanche  ! Et qui dit Pâques dit clochettes !"

    Bousculade au jardin !

    Oh ! J'ai failli l'oublier ! ce tout petit arbuste, c'est le Loropetalum, planté l'an dernier, et qui, malgré sa petite taille, illumine le "nouveau massif" de ses fleurs roses !

    Bousculade au jardin !

    Bousculade au jardin !

     Une jolie petite qui fait sa discrète à l'ombre :la ravissante Thiarella

    Bousculade au jardin !

     

    Décidément, c'est bientôt pâques ! voici les premières fées clochettes, les aériennes ancolies !

    Bousculade au jardin !

    Bousculade au jardin !

    Bien sûr, tout cela se mêle aux derniers narcisses, aux dernières tulipes, aux premières fleurs des oxalis et...à la profusion des fleurs sauvages d'avril dont je vous parlerai la prochaine fois...

    Partager via Gmail

    32 commentaires
  • Magiques fritillaires

     

    Magiques ? Oui, magiques ! Belles , mais si fragiles, on les découvre soudain en mars ou avril, dans certaines zones humides, des prairies qui n'ont pas été fauchées ou piétinées, recouvertes en hiver de quelques centimètres d'eau...On la trouve aussi en variété cultivée mais dont le coloris plus terne, plus foncé , plus... je ne sais quoi, n'a pas le charme de la fritillaire sauvage...

    Son nom m'évoque un joyeux frétillement qui lui sied mal.

    Magiques fritillaires

    Bien sûr, sa robe mouchetée à damiers évoque un peu celle de cette gallinacée, mais de là à la traiter de pintade !!! 

    Je m'émerveille de ce rendez-vous annuel et fortuit. Je suis toujours surprise de les rencontrer. Leur douceur, leur fragilité, leur grâce m'émeuvent toujours.

    Magiques fritillaires

     

    Elles sont protégées et font périodiquement l'objet de recensement de la LPO, en Loire-Atlantique.

    Magiques fritillaires

    Il suffit de si peu de choses pour anéantir les merveilles ! Un pied, une main...

    Magiques fritillaires

    ...un intérêt financier, un Vinci quelconque...

    Magiques fritillaires

    Partager via Gmail

    26 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique