• Une fois n'est pas coutume : il est rare que je parle des roses...J'ai toujours l'impression que la rose c’est "sois belle et tais-toi"...et que, s'il y avait une Bête au jardin, la rose serait la Belle !

    Mais en ce moment, comment ne pas les voir, les humer, les admirer ?

    Même la rose la plus sauvage a des allures de reine !

    Le temps des roses

    Celle-ci, rose ou églantine, mon voisin l'la ravalée au rang de  "porte-greffe"...J'ai plaidé pour elle : elle tapisse le grillage dès avril...

     

    Les "Belles", maintenant :

    "Alphonse Daudet" entre le jaune mimosa et la crevette : un rosier extrêmement prolifique, un rosier "soleil"...

    Le temps des roses

    C'est un seul rosier qui produit toutes ces fleurs...

    Le temps des roses

    Le temps des roses

    Le temps des roses

     

    Le temps des roses

    D'un coloris beaucoup

    plus doux,

    "André le Nôtre",

    au parfum puissant...

    un rosier très élégant,

    de grosses roses qui se tiennent bien.

     

    Issu d'une bouture que j'avais faite sur un de mes rosiers

     

    Issu aussi d'une bouture, "Isabelle Autissier", un rosier plein de charme et de tenue au coloris lumineux avec des effets de presque transparence...

    Le temps des roses

    Le temps des roses

     

    J'avais craqué pour "Jade" et ses grosses roses un peu "chou-fleur", dont on ne voit jamais le cœur même lorsqu'elles sont ouvertes ...

    Le temps des roses

    Un rosier très prolifique, lui aussi : un tout petit défaut, les fleurs écloses, lourdes ont tendance à "regarder" le sol !

    Le temps des roses

     

    Très "comtesse", en effet, un peu hautaine mais généreuse, parfumée, la rose "Comtesse de Mouêt et Chandon. Tiens, tiens, je vois des petites pattes discrètes qui se sont égarées dans les plis des draps roses de la comtesse !

    Le temps des roses

    Le temps des roses

     

    Une jolie rose acidulée au doux parfum "abricoté" qui porte bien le nom de sa marraine Brigitte Fossey .

    Le temps des roses

     

    Le temps des roses

     

    Elles, elles sont là depuis...avant moi, sont les premières à fleurir, sans chichi, un peu banales mais vaillantes !

    Le temps des roses

    Le temps des roses

     

    Et maintenant, les roses moins "grosses roses", dont le cœur s'ouvre généreusement, ou au contraire...pas du tout :

    Une rose ancienne, dont un voisin m'a donné une bouture l'an dernier, la rose Charles de Mills, aux pétales tirebouchonnés sur le secret de son cœur :

    Le temps des roses

     

    D'une simplicité qui frôle la sophistication, les roses qui montrent leur cœur au milieu de tout simples pétales...

    Une bouture de l'an dernier de la rose "Coral Babylon eyes" :

    Le temps des roses

     

    Et puis...ce rosier dont j'ai oublié le nom  (une bouture d'un voisin aussi) tout simple et apparemment non remontant...mais qui a aussi de la visite..Il y a des connaisseurs ! Sylvie m'a donné son nom : la Belle Sultane !

    Le temps des roses

     

    C'est fini ? Non, ce n'est pas fini, il y a encore deux petites merveilles pour une autre fois !

    Partager via Gmail Yahoo!

    19 commentaires
  • Les ancolies: quand les chochotes deviennent sans gêne !

     

    Ah, on peut dire qu'elles ont" chichité" lors de leur installation, il y a plusieurs années !

    Les ancolies: quand les chochotes deviennent sans gêne !

     

    Trois !  J'avais eu un coup de cœur pour les ancolies, leurs jupons superposées, leur air gracile et timide, leurs couleurs tendres...et c'est seulement trois petits pieds que j'avais installés au bord du massif que j'appelle  "le massif des dahlias".

     Elles sont restées, là, daignant tout de même fleurir...un peu...Je m'étais dit "je vais les multiplier"... J’ai donc récolté les graines, les ai semées pour agrandir le petit coin "ancolies".

    Rien. Rien du tout. Pas la moindre petite plantule au printemps suivant...mes trois pieds étaient toujours là, mais pas plus gros, pas plus étoffés... les ancolies assuraient une sorte de service minimum, dédaigneuses, du bout de la corolle...

     

    L'année suivante...surprise ! De l'autre côté du jardin, au nord,  un pied d'ancolies, bleues, a fait son apparition, mine de rien (parmi les trois pieds, je n'avais pas d'ancolie bleue)...

    Les ancolies: quand les chochotes deviennent sans gêne !

    Tiens, me suis-je dit toute contente, c'est là qu'elles se plaisent : j'en ai donc ressemé, juste à côté de la petite nouvelle...

    Au printemps suivant...rien, pas la moindre ancolie supplémentaire ! Quelles chichiteuses, celles-là ! Avec leur air penché, leurs jupons de danseuses, leurs doubles volants empesés, elles ont l’art de vous faire tourner en bourrique !

    Bon, puisque c'est ainsi, puisqu'elles ne se plaisent pas, inutile d'en ressemer...

    Cela a duré plusieurs années, et puis;;;une petite ancolie supplémentaire a fait son apparition dans le massif (en plein milieu, évidemment), puis deux autres, puis...

    Les ancolies: quand les chochotes deviennent sans gêne !

    Les ancolies: quand les chochotes deviennent sans gêne !

    Les ancolies: quand les chochotes deviennent sans gêne !

    Les ancolies: quand les chochotes deviennent sans gêne !

    Les ancolies: quand les chochotes deviennent sans gêne !

    Les ancolies: quand les chochotes deviennent sans gêne !

    Les ancolies: quand les chochotes deviennent sans gêne !

     

     

    ...avec leur air de na pas y toucher, les ancolies ont envahi tout le massif ! Pour l'instant, ça me fait mal au cœur d'en arracher, je ne le fais pas, mais si elles continuent comme ça, il va falloir choisir !!!

    En même temps , d’autres pieds sont apparus un peu partout dans le jardin !

    Les ancolies: quand les chochotes deviennent sans gêne !

     

    En ce moment , c'est le déploiement de mes ballerines en tutu, un vrai ballet qui danse dans le vent !

    Les ancolies: quand les chochotes deviennent sans gêne !

    Les ancolies: quand les chochotes deviennent sans gêne !

    Les ancolies: quand les chochotes deviennent sans gêne !

    Partager via Gmail Yahoo!

    16 commentaires
  • Le muguet du jardin a bien du mal à se discipliner et à fleurir pour le 1er mai,  mission porte-bonheur oblige !

    1er mai

     

    Au gré de la météo, il avance d’un grand pas, une série de nuits fraîches le fait reculer...

    Bon an mal an, il arrive à peu près à assurer pour le 1er mai !

    1er mai

    Là, il a eu tendance à devancer l'appel, d'un peu, de très peu...! A-t-on eu idée aussi d'un week-end de Pâques aussi estival ! Mon muguet avait tout bien calculé pourtant ! Mais depuis, il a freiné de toutes ses clochettes  pour être là aujourd'hui !

    1er mai

    Partager via Gmail Yahoo!

    17 commentaires
  • Avec cette "petite fleur de Pâques", photographiée au ras des...pâquerettes, je vous souhaite de belles pâques ensoleillées...!

    Belles Pâques  !

    Partager via Gmail Yahoo!

    20 commentaires
  •  

    Tulipes à coeur

    Celles-ci sont rouge passion et adorent les effets de transparence...

    Mais je vous invite à un petit voyage au cœur des tulipes du jardin...

    Tulipes à coeur

     

    Tulipes à coeur

     

    Tulipes à coeur

    Tulipes à coeur

     

     

    Tulipes à coeur

    Tulipes à coeur

     

    Tulipes à coeur

     

    Tulipes à coeur

    Tulipes à coeur

     

    Cherchez l'intrus ! Un narcisse a essayé de se glisser au cœur des tulipes !

    Tulipes à coeur

     

     Et ce cœur en chou-fleur ? Si, si, c'est bien une tulipe, mais qui refuse l'opération "à cœur ouvert"...

    Tulipes à coeur

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    16 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique