• Une  délicieuse petite mante verte

    Non,  non,  je n'ai pas dit une menthe verte, rafraichissante et également présente au jardin, mais bien une petite mante religieuse, un bébé je crois, qui se confondait avec les brins d'herbe...

     

    Une  délicieuse petite mante verte

     

    Elle  est toute petite, 2-3 cms...et je crois que c'est une toute jeune mante car elle n'a pas encore d'ailes.,  mais...admirez ses beaux yeux qui vous regardent ...!

     

    Une  délicieuse petite mante verte

    Elle a une ravissante frimousse de petite religieuse à qui l'on donnerait le bon Dieu sans confession...et pourtant...!

     

    Elle n'a pas très bonne réputation, la mante !  Féministe extrémiste,  elle a la fâcheuse tendance à croquer allègrement le mâle, (plus petit qu'elle !)  après l’accouplement, ou  même pendant : elle commence par la tête pendant que le corps du mâle continue à s'accoupler...Hum...!. Les ébats amoureux, ça creuse, et si elle a un petit creux, tant pis pour qui se trouve dans les parages (habituellement, elle attrape les insectes, mais le mâle étant devenu inutile ...)!

     

    Une  délicieuse petite mante verte

    Je ne sais pas si ma petite ravissante est un mâle ou une femelle, mais c 'est la deuxième fois ce printemps que je trouve un bébé brindille dans le  jardin : la première,  c’était un bébé phasme-brindille (ici) ...comme quoi, il ne faut pas tondre trop souvent et avec une hauteur de coupe trop  basse , sous peine de couper en rondelles le petit peuple de l'herbe !

     

    Comme elle est jeune, peut-être pourra-t-elle apprendre à lire l'heure ?

    Une  délicieuse petite mante verte

    Partager via Gmail Yahoo!

    14 commentaires
  • C'est l'été, certains vont randonner, marcher dans la nature...Au retour, un livre peut-être?

    Et bien voici deux petits ouvrages pour l'été:

    J'aime le titre de celui-ci : marcher oui, sans but absolu, mais "Vers la beauté, toujours".

    C'est ainsi que je marche, pour admirer...

     

    "Vers la beauté, toujous" et "Carnet d'un peintre naturaliste confiné"

    Pascal Dessaint est écrivain et auteur de polars naturalistes,...habituellement.

    Cette fois, il veut nous faire partager sa philosophie  de la marche, le mystère d'une randonnée nocturne, la beauté de la montagne...

    Il observe, en bon naturaliste, il nous livre ses anecdotes...

     

    https://boutique.salamandre.org/vers-la-beaute-toujours.pdt-1102/

     

    une petite vidéo où il nous lit un passage de son livre, pour vous faire une idée...

    https://www.youtube.com/watch?v=xOk2CovQiwU

     

    L'autre livre nous vient tout droit du confinement. Que peut faire un peintre naturaliste condamné à rester "confiné" , observer, le petit, le proche, même des objets de tous les jours, et laisser venir les réflexions que cela lui inspire...

     

     

    Pour aller voir le livre et quelques exemples, c'est ici

    https://bPoutique.salamandre.org/carnet-d-un-peintre-naturaliste-confine.pdt-11

     

    Peu d'aquarelles naturalistes,  mais des objets du quotidien, parfois très près...!

    "Vers la beauté, toujours" et "Carnet d'un peintre naturaliste confiné"

     

    "Vers la beauté, toujours" et "Carnet d'un peintre naturaliste confiné"

    "Vers la beauté, toujours" et "Carnet d'un peintre naturaliste confiné"

     Ce livre d'aquarelles m'a fait penser au blog de Chinou, qui fait de talentueux carnets de voyage et qui, elle aussi, a croqué, en période de confinement, ce qui était dans son périmètre de sortie.

    Pour  voir son travail, c'est ici : http://chinou.canalblog.com/

    Partager via Gmail Yahoo!

    11 commentaires
  • Quand on se penche sur l'eau, il y en a des choses à voir...Des choses , non, tout un monde animal, étrange et petit, qu'il faut prendre la peine de découvrir...

    Sur" l'étang aux libellules", outre les patineurs fascinants que sont les gerris, les insectes d'eau (article précédent), quelle est cette ballerine ?

    Vers l'étang aux libellules 2

    C'est, je crois, la Tétragnathe étirée, ,une araignée caractérisée par ses longues pattes, sauf la troisième paire, plus courte, qui lui permet de s'accrocher à une herbe ou une tige lorsqu'elle prend le soleil ou qu'elle se sent menacée, totalement collée au support, les deux premières paires vers l'avant et la quatrième paire vers arrière.

    Vers l'étang aux libellules 2

    Elle a aussi sa toile, dans l'eau,  grâce à laquelle elle capture les petits insectes d'eau qui constituent sa nourriture...

     

    Désolée pour ceux qui n'aiment pas les araignées, mais nous en avons vu une ! ...une merveille avec un casse-noix dessiné sur le dos !

    Vers l'étang aux libellules 2

    Vers l'étang aux libellules 2

     

    C'est sans doute, sauf erreur, la Dolomède des marais qui ressemble comme une cousine à celle-ci, plus petite, dont le "casse-noix" est un peu plus décoré et élaboré...Autre stade ? Autre araignée ?

    Vers l'étang aux libellules 2

     

    Vers l'étang aux libellules 2

     

    Pour ceux que la vue d'une araignée fait fuir, revenez voir les reines de l'étang...les libellules !

    Vers l'étang aux libellules 2

    l'agrion aux ailes "électriques" !

    Les libellules et demoiselles (qui ont au repos les ailes dans l'axe du corps) dont difficiles à photographier, mais il suffit d'être patient, elles reviennent toujours, après un petit tour, se poser aux mêmes endroits..

    Célibataire, la demoiselle bleue...d'un si beau  bleu !

    Vers l'étang aux libellules 2

    Vers l'étang aux libellules 2

    La demoiselle qui me semble "au corps de feu", mais d'un feu un peu pâle (?). En tout cas, elle fait...elles font...preuve ici d'un tempérament de feu !

    Vers l'étang aux libellules 2

     

    Les "vraies" libellules, les Anisoptères étalent complaisamment leurs ailes au repos...

    La belle libellule déprimée est une coquine qu'il faut guetter...

    Vers l'étang aux libellules 2

    Vers l'étang aux libellules 2

    Vers l'étang aux libellules 2

     

    Et là, nous avons eu une chance incroyable de pouvoir observer celle-ci...en train de pondre, la pointe de l'abdomen dans l'eau ! Si je ne me trompe, c'est une  Aeshne bleue, une grande libellule au corps bleu et vert pomme !

    Vers l'étang aux libellules 2

    Vers l'étang aux libellules 2

    Vers l'étang aux libellules 2

    Vers l'étang aux libellules 2

     

    Les barytons naturalistes en action.:

    Vers l'étang aux libellules 2

    Partager via Gmail Yahoo!

    16 commentaires
  • Une balade d'une dizaine de kilomètres, une boucle à travers petites routes, chemins, sentes dans les hautes herbes...Une balade avec un, non deux barytons (!) dont le deuxième est passionné par les insectes...

    Nous voilà partis pour quelques observations des petites bêtes...

    Vers l'étang aux libellules 1

    la sente à travers les hautes herbes séchées n'a pas été parcourue depuis un moment, et les ronces essaient de nous faire des crocs en jambes...l'occasion d'admirer (quand même)      la jolie fleur du roncier !

     Sur les hautes herbes, les insectes se régalent... celui-ci (quel est-il ?)n'a -t-il pas un peu une tête d'éléphant ? Une trompe et des ailes !

    Vers l'étang aux libellules 1

    Les ombellifères ont un succès fou : abeilles, punaises arlequin et...et...?

    Vers l'étang aux libellules 1

    Vers l'étang aux libellules 1

    Vers l'étang aux libellules 1

    Vers l'étang aux libellules 1

    Vers l'étang aux libellules 1

    Accouplement de punaises " corée"

    Vers l'étang aux libellules 1

    Au bord d'une petite route dont les bords n'ont pas encore été fauchés (il me semble que  cette année, il y a un progrès : va-t-on enfin laisser les fleurs grainer avant de les faucher , ou est-ce seulement un effet du confinement ?), deux demi-deuils batifolent...c'est encore le  printemps !

    Vers l'étang aux libellules 1

    Vers l'étang aux libellules 1

    Un oedemère effeuille la marguerite : c'est un mâle, il a de grosses cuisses !

    Vers l'étang aux libellules 1

    Sur le chemin, nous allons faire une petite escapade vers un petit coin cher au baryton, sauvage, en dehors de  la petite route, que j'ai appelé in petto "l'étang aux libellules"...

    Vers l'étang aux libellules 1

    Mare, étang ? Avant d'y arriver, un petit gué sur le petit ruisseau...Tout est petit  , secret, mais les insectes d'eau y abondent, et nous allons le faire découvrir à l'autre baryton ami des  insectes...

     

     Les iris,jaunes sont fleuris...

    Vers l'étang aux libellules 1

     

    Les gerris dansent leur patinage aquatique et des bébés grenouilles d'à peine deux centimètres découvrent les joies de la vase ;  de petites grenouilles agiles, probablement.

    Vers l'étang aux libellules 1

    Vers l'étang aux libellules 1

    Et lui ,? Plus petit  qu'un gerris, joliment   "décoré"...est-ce un gerris juvénile ou  un tout autre insecte ?

    Vers l'étang aux libellules 1

    Nous allons rester là une bonne heure, à observer le petit peuple de l'eau...

    A suivre...

    Partager via Gmail Yahoo!

    12 commentaires
  • Comment trouver l’âme sœur quand on ne vit que quelques heures ? Comment conclure dans un monde aussi obscur ? En portant d'irrésistibles phéromones !"(La salamandre)

    Mais de quoi est-il donc question ?

    Papillons de la nuit

    .

    Le dernier numéro de la Salamandre consacre son gros dossier au mystère des papillons de nuit...c'est un monde qui nous est presque inconnu. Peu de gens se soucient de ce pauvre égaré qui virevolte autour de la lampe, ou de cet insecte furtif qui nous passe sous le nez la nuit tombée.

    Il y a vingt fois plus d'espèces de papillons de nuit que de papillons de jours, et par rapport à ces derniers, nous les jugeons souvent un peu...ternes, sans couleurs...

    Mais pourtant, certains sont vraiment beaux, comme ce sphinx de la vigne sur la photo de couverture, ou la  phalène printanière de bleu vêtue, ou encore l'halias du hêtre, joliment marbré de  vert...

    Certains, 350 espèces, sont "de nuit" mais vivent aussi le jour: c'est le cas des zygènes ou de l'écaille chinée qui, lorsqu'elle est de bonne composition, daigne laisser paraître le rouge qui dissuade les  gourmands de venir l'avaler.

     

    Laval de Cère 1208 (11)

    Ecaille chinée dans le Lot...

     

    Juillet dans la Champsaur -2 - la folie papillonnante

    Zygène de la Filipendule,  dans les Hautes-Alpes

     

    D'autres sont moins sympathiques comme les mites ou la pyrale du buis !

    Quelques pages...

    Papillons de la nuit

    Papillons de la nuit

    Papillons de la nuit

     Au fait, savez-vous comment différencier les papillons de jour des papillons de  nuit ? Les premiers ont les  antennes terminées en massue et ils tiennent souvent leurs ailes fermées lorsqu'il s sont au repos !

    Ce très gros dossier  -tout ce que l'on peut savoir sur les papillons  de nuit -  n'est pas le seul de ce  numéro.

    Au sommaire aussi...

    Deux pages de courts articles "Mission nature", comme celui-ci, sur le fameux buddléia, l'arbre à papillons, qui finalement,  n'est pas si utile que ça !

    Papillons de la nuit

     

    Papillons de la nuit

    Deux grandes  pages  sur ...la plume, "la plume mise à nu" !

     

    "Impressions ailées", Huit pages de reproductions de Michel Jay,  qui grave sur bois de magnifiques estampes inspirées

     

    de l'art japonais et du naturaliste graveur que  j'adore : Robert Hainart...

    Papillons de la nuit

     

     "Le goût du jardin", six pages en forme de lettre de "tante Bernadette" à son neveu, sur les plantes aromatiques...

    Papillons de la nuit

    Papillons de la nuit

    ...et d'autres dossiers encore...!

    Rappel : ;les lecteurs de mon blog bénéficient d'un septième numéro gratuit pour tout abonnement d'un an (6 numéros) à l'une des trois revues "Salamandre", avec le code CAPU18       https://www.salamandre.org/

     

                                                                                                  

    Partager via Gmail Yahoo!

    15 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires