• Normalement, septembre est la belle saison des grosses fleurs généreuses des dahlias associées aux bouquets des asters...

    Cette année, juillet et août sans une goutte d'eau ont découragé les uns et les autres. Les malheureux dahlias voyaient faner leurs fleurs minuscules et rabougries  à peine écloses, et seule une touffe d'asters daigne fleurir pour l'instant, quelque peu ragaillardie par les deux petites averses d'il y a une semaine...

    Les rescapés de l'été

    Les rescapés de l'été

    Les rescapés de l'été

     ...à la grande joie du Paon du jour !

    Les rescapés de l'été

     

    Cette petite averse a tout de même permis à quelques fleurs de dahlias, dignes de ce nom, de s'épanouir... mais comme aucune autre goutte n'est en vue, je me demande ce que les pauvres vont devenir !

    Les rescapés de l'été

    Les rescapés de l'été

    Les rescapés de l'été

    Les rescapés de l'été

    Les rescapés de l'été

    Les rescapés de l'été

    Les rescapés de l'été

     

    Les seuls à avoir vraiment tiré leur épingle du jeu cet été sont les sedums, indifférents à la chaleur, à la sécheresse, au soleil...

    Les rescapés de l'été

    Les rescapés de l'été

     

    Les rescapés de l'été

    Le soleil moins ardent et les quelques gouttes d'eau ont suffi à tirer les soleils  de l’automne de leur léthargie !

    Les rescapés de l'été

     

    Je le soupçonne d'être un petit malin : alors que les petits géraniums vivaces ont peiné tout l'été sous la chaleur et la soif, le géranium à senteur de rose a fait de généreuses feuilles et c'est maintenant qu'il daigne fleurir !

    Les rescapés de l'été

     

    Les rescapés de l'été

    Tant bien que mal, le jardin refleurit ici et là, mais la merveille (discrète) de l'automne, c'est lui, le Tricyrtis formosana "Pink Freckles".

    Planté à l'ombre, il est seulement effleuré par les rayons du soleil tôt le matin.  Très peu arrosé cet été, il ne semble pas avoir souffert et fleurit en ce moment généreusement. décidément, j'aime de plus en plus ce petit arbuste aux délicates fleurs qui ressemblent à de minuscules orchidées !

    Les rescapés de l'été

     

     

    Les rescapés de l'été

     Vous pouvez agrandir les petites photos en cliquant dessus...

    Partager via Gmail

    23 commentaires
  • Je l'ai dit assez : deux mois et demi de sécheresse ont rendu mon coin potager dur comme du béton. J'avais dû arracher presque tous les pieds de tomates (trop d'eau en mai -juin, mildiou...Une réussite quoi !).

    Bien sûr, j'ai essayé de sauver les courgettes et les deux petites nouvelles , les pepinos, et le pied de Physallis ixocarpa.

     

    Physallis ixocarpa ou tomatillo pourpre, tomatillo du Mexique : c'est mon voisin qui m'avait donné le pied au printemps..sans précisions...ni sur la plante, ni sur son nom....Un peu oublié dans la débandade estivale, je l'ai sauvé in extremis de la déshydratation et j'ai eu l'heureuse surprise de le voir fleurir, de me remercier par de jolies fleurs jaunes au cœur teinté de vert  violacé...

    Les petites originales du potager

     

    Peu à peu, quelques petits fruits se sont formés, entourés d'une enveloppe ressemblant à celle des physalis...l'enveloppe ouverte laissait voir des mini tomates violettes...

    Les petites originales du potager

    Les petites originales du potager

     Evidemment, mon rescapé a pris du retard...Il est tout en fleurs maintenant  ( !! )  ; petites fleurs deviendront-elles fruits ? Ma récolte a pour l'instant été maigre. Quand je vois que les fruits peuvent atteindre 10 cm, je m'extasie sur mes tomato-physalis miniatures, bons pour l'apéritif, au goût entre la tomate et...le physalis, légèrement acidulé. Les mexicains (il vient du Mexique) l'utilisent pour leurs sauces un peu piquantes et on peut l'ajouter aussi à une ratatouille (quand on en récolte un peu plus que chez moi !).

    Les petites originales du potager

    Cru, il est très bon mais mûr ; sinon, il peut être un peu toxique...Comme les tomates et les physalis, c'est une solanacée...

     

    La deuxième petite rigolote, c'est le pepino, le melon-poire, Solanum muricatum ! (Voir au printemps : un potager pour les curieux )

    Les petites originales du potager

     

    Mes trois pieds ont aussi souffert du manque d'eau, mais quand même, veulent bien faire des efforts...

    Ses fleurs violettes sont très jolies et son goût...j'adore, un subtil mélange entre la mangue et le melon...!

    Les petites originales du potager

     

     Encore une solanacée...

    Partager via Gmail

    32 commentaires
  • Ah, il en a besoin de qualités, le jardinier confronté à la sécheresse, à la pluie, au trop ou pas assez de soleil, à de malicieuses petites bestioles, et j'en passe !

    Face à la sécheresse de ces deux mois et demi , je suis passée par le découragement, l'espoir, la déception, puis, peu à peu, par la résignation, la patience, le zen bouddhiste, les velléités de danse de la pluie.. .et l'allégresse devant un petit nuage bien noir, bien menaçant....(mais oui ! depuis deux jours, il y a eu deux averses, autant dire le salut...ou presque !)

     

    C'est juste là, fort à propos,  que je découvre l'agenda de Terre Vivante, l'agenda du jardinier bio 2017, dont le thème est... la sagesse du jardinier, justement  !

    C'est un agenda de bureau (j'aime bien les agendas de bureau), qui, outre le calendrier lunaire (jardinier bio oblige !) outre de jolies aquarelles, des conseils de jardinage ("semez des fèves"," le BRH au jardin"...etc... nous offre pour chaque mois sa page sagesse et invite à cultiver les vertus nécessaires aux jardiniers (et aux autres !!!):  la patience, la persévérance, l'imagination, l'humilité etc...

    La vertu  que je préfère ?...la contemplation...c'est mon activité préférée au jardin, sans stress, sans mal de dos, sans fatigue, une activité pleine de bienfaits et source de contentement (sauf si vous contemplez les ravages causés par la pluie sur vos tomates, par exemple...Mais là, ce n'est plus la page "contemplation" qu'il faut ouvrir, mais plutôt "résignation..." !)

     

    L'agenda du jardinier bio

    Philosophie du jardinier

     

    Cet agenda, permet (sagement) de noter ses rendez-vous,(pas seulement, les rendez-vous amoureux du jardin !) et de visualiser une semaine d'un coup...

     

    Après les phases de contemplation (désespérée) devant les pieds de tomates, de détermination (arrachage de tous les pieds sauf deux!), de résignation, voici le temps de la (relative) satisfaction devant les tomates cerises rescapées !

    Philosophie du jardinier

     

    Je vous le dis ! C'est le commencement de la sagesse !

     

    Partager via Gmail

    32 commentaires
  • Dans l'article précédent, je disais que les flamants participent au vol libre au parc, à côté des cigognes, aras, et bien sûr des rapaces...

    Ce magnifique oiseau que je crois être la chouette lapone ou le  grand-duc de verreaux, attrape en vol ses proies au ras de l'eau...En plein ciel , c'est la buse royale

    (cliquez sur les photos pour les voir en plus grand !)

    Zoo de la Boissière du Doré - 2

    Zoo de la Boissière du Doré - 2

     Pêle-mêle, quelques pensionnaires...

    L'ours brun...

    Zoo de la Boissière du Doré - 2

     

    Le suricate qui fait le guet, en sentinelle...et ce petit curieux...

    Zoo de la Boissière du Doré - 2

    Zoo de la Boissière du Doré - 2

     

    Nos lointains cousins (ou pas si lointains...?)

    Zoo de la Boissière du Doré - 2

    Zoo de la Boissière du Doré - 2

     

     

    Ah ! Une loutre qui prend son bain !

    Zoo de la Boissière du Doré - 2

     

    Le parc enregistre pas mal de naissances. L'an dernier, celle de deux petites panthères des neiges a fait sensation ! Cet été, petites panthères sont devenues grandes et ce sont maintenant quatre  belles qui déambulent ...ou baillent !

    Zoo de la Boissière du Doré - 2

    Zoo de la Boissière du Doré - 2

     

    Les saïmiris sont un spectacle à eux seuls ! Toujours en mouvement, parmi les visiteurs, ils jouent, se balancent , cabriolent...

    Zoo de la Boissière du Doré - 2

    Zoo de la Boissière du Doré - 2

    Zoo de la Boissière du Doré - 2

    Zoo de la Boissière du Doré - 2

    Si vous voulez revoir d'autres photos du zoo de la Boissière du Doré , faites l'été dernier à l’occasion de mon stage-photo, c'est ici

    Partager via Gmail

    30 commentaires
  • Brun, jaune, ocre, gris, et vert, tous les verts, un  peu de blanc et de bleu (pour le ciel)...Voilà, le peintre-nature a créé sa palette...

    Comme il trouvait que ça manquait de couleurs plus chaudes, il a peint quelques fleurs, jaunes, rouges , roses, un tantinet bleues..., quelques couleurs sur les oiseaux...voilà...

    Et puis, peut-être un jour de grande chaleur, un jour où le soleil tapait trop fort, pris d'une soudaine crise de fantaisie, ou, halluciné (il y a des herbes que l'on peut fumer dans la nature...)...il a créé un grand oiseau et lui a versé dessus un pot de peinture rose..Le Flamant rose était né ! Pas de chance, le pot aurait pu tomber sur ...le moineau par exemple ! Mais pas de...pot ! C'est tombé sur ce grand échassier raide sur ses pattes  qui décolle difficilement...Difficile pour lui de passer inaperçu ! Et pourtant, malgré sa taille, il a des prédateurs : des rapaces qui s'attaquent aux œufs et poussins , le goéland leucophée qui  provoque des pertes importantes pendant la saison de reproduction, , renards, chiens, chacals, sangliers, qui s'attaquent aussi aux adultes, tout comme le Marabout...

    Zoo de la Boissière du Doré

    Les flamants du zoo de la Boissière du doré appartiennent à l'espèce  Phoenicopterus ruber, ou flamants de Cuba, d'un rose (encore) plus soutenu que le Phoenicopterus roseus.

    Parce que roses, ils le sont, d'un rose crevette flamboyant, des pieds à la tête, avec une petite fantaisie  : rose bonbon pour les pieds palmés ! même les pattes sont roses, même le bec (dont le bout est quand même noir, peut-être pour éviter de se salir dans la vase...!)

    Ils m'ont toujours fascinée, les flamants roses...dans ce parc animalier ils participent même au vol libre...et la parc a bien failli il y a trois jours,  en perdre un qui était parti explorer les environs... bagué, il a été retrouvé !

     

    Zoo de la Boissière du Doré

    C'est que les animaux du parc sont en semi-liberté et le parc, qui participe à des opérations de  conservation des espèces menacées, enregistre de nombreuses naissances : en 2014, année record pour les naissances des  flamants : 19 petits !

    Juste un peu plus loin, chez les pélicans, opération transport de matériaux pour le nid...

    Zoo de la Boissière du Doré 1

    Plus loin, les petits pandas roux se promènent dans leur bois de bambous...en totale liberté ! Pas de grillages, ni autour du bois, ni en hauteur... Un soigneur m'a expliqué que les animaux recherchent sécurité et nourriture : quand ils les trouvent, ils restent dans leur environnement.

    Zoo de la Boissière du Doré 1

    Les pandas se nourrissent presque exclusivement de bambous.

    Là aussi, des naissances : l'an dernier , une femelle transportait partout son petit dans sa gueule...Petit panda est devenu grand...

    Zoo de la Boissière du Doré 1

    Partager via Gmail

    19 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires