• Dans le dernier article, je vous ai entraînés dans la (relative) fraîcheur du Ségala...

    Pour aller sur le Causse en août, il faut choisir des journées un peu moins étouffantes.

    Le Lot 2017 : au bord de l'eau - 2 -

    Je vous invite à une belle balade à partir de Reilhac.

    Cet endroit est bien connu des astronomes : c'est en effet une des seules régions de  France où l'absence de pollution lumineuse permet de découvrir le mystère des étoiles , la nuit !

    Les petits chemins bordés de murets de pierre couverte de mousse, souvent noire, parfois verte, vont nous mener à la découverte  des petits lacs creusés  dans le calcaire...

    Ces lacs ont une histoire...

    Le Lot 2017 : au bord de l'eau - 2 -

    Un ancien officier de Charlemagne  devenu saint (si, si, ça existe) a eu l'idée, à l'époque où le manque d'eau se faisait cruellement sentir sur le Causse, de faire creuser un peu partout , de petites mares pour abreuver bêtes et gens. Ces mares sont devenues les "lacs de saint Namphaise", du nom de ce saint hommes..

    Le premier, à l'entrée du plateau est une petite gouille presque à sec ...mais après le premier chemin (celui de la première photo), on arrive au lac de Lagadet

    Le Lot 2017 : au bord de l'eau - 2 -

     

    Le Lot 2017 : au bord de l'eau - 2 -

    De chemins moussus en gariottes,

    nous atteignons le troisième "lac",mon préféré,

    celui des fargues (du nom des anciennes forges situées à proximité),

     

    C'est mon préféré à cause des troncs

    mystérieusement tordus, moussus et sauvages

    qui l'entourent,

    de l'ilôt  en son centre qui offre une scène au ballet des libellules...

    Le Lot 2017 : au bord de l'eau - 2 -

     

    Le Lot 2017 : au bord de l'eau - 2 -

    Le Lot 2017 : au bord de l'eau - 2 -

    Le Lot 2017 : au bord de l'eau - 2 -

     Tellement bien cachés à l'écart du chemin, voici les lacs du Cornouiller que nous avons ratés la première fois !

    Le Lot 2017 : au bord de l'eau - 2 -

    Le Lot 2017 : au bord de l'eau - 2 -

     Dans le village de Reilhac, plus "civilisé", bordé d'un lavoir, le lac de ...Reilhac...

    Le Lot 2017 : au bord de l'eau - 2 -

    La randonnée se termine par une boucle supplémentaire de quelques deux kilomètres au nord du village pour découvrir un ancien lac que l'on ne voit plus, retourné à l'état de marécage.

     A Cricri 46 !

    Partager via Gmail

    27 commentaires
  • J'avais boudé le Lot l'été dernier ! C'est que je me souvenais encore de la canicule du début août 2015 !!!  voir "le Lot en chaleur"

    Mais cette année, j'y suis allée sur la pointe de mes chaussures de rando, à partir du 18 aôut, prête à fuir devant la première menace de fournaise !!!

    Et là, tout s'est bien passé, la température était clémente et je suis revenue juste à temps  pour ne pas subir les 35 ° du début de semaine.

    Cependant, prudence ! Un petit air un peu chaud le matin ? Mieux vaut monter un peu dans le Ségala et chercher la fraîcheur des cours d'eau !

    Le Lot 2017

    Voilà qui commence bien : dès la sortie de Soussceyrac, ce joli lavoir tout fleuri et entouré de verdure...

    Le Lot 2017

    La chaleur est douce et le but est quand même de pique-niquer les pieds dans l'eau au bord du Cayla...

    Le baryton ne résiste pas à l'envie d'aller repérer les truites  cachées dans les trous d'eau !

    Chassez le pêcheur, il revient au galop !

     Et moi, je ne résiste pas au plaisir des couleurs complémentaires...

    Vert...Rouge...reflets dans l'eau...

    Le Lot 2017

    Le Lot 2017

    Le Lot 2017

    Il fait chaud quand même, et j'avais une idée derrière la tête : aux trois quarts de la rando, me faire asperger par l'arrosage des grumes d'une scierie , sur le chemin ! (Si vous avez suivi mon lien précédent, vous avez un aperçu de cette petite douche bienvenue !)

    Mais las ! Camion, pelle mécanique,... on est en train de travailler sur le site des grumes (l'ouvrier sur le camion a d'ailleurs un fort joli parasol au-dessus de la tête !). Nous serons donc privés de douche rafraîchissante cette année !

    A Cricri 46 !

    Partager via Gmail

    22 commentaires
  • Je n'aime pas, je déteste, j'exècre, j’abhorre, je hais la chaleur, la grosse, celle qui fait monter le thermomètre au-delà de 28 ° (allez, disons 30°...)

    Oh, ce n'est pas malin d’être allée dans le Lot en ce début août...pas malin du tout. Mais entre ça et rester chez moi (dame, on ne choisit pas toujours ses destinations)...

    Ce que j'aime, c'est la montagne,  où l'air s'illumine et fraîchit proportionnellement à la montée, où l'horizon me ravit et m'enchante...

    Mais, bref, c'était le Lot début août... Oh, c'est joli, le Lot ! En automne et au printemps, ce doit être superbe, mais une semaine entre 35 et 40 °, non merci !

    Je ne suis pas du genre vacances-pastis-terrasse...Je suis du genre randonnées, balades et...je ne supporte pas la chaleur...alors ?

    Alors ? Il a fallu ruser (et souffrir): ruser pour dégoter absolument les coins d'ombre (chaude), les coins de ruisseaux...Ici, le Cayla...

    Le Lot en chaleur

    Le Lot en chaleur

     

    Une ruse  qui "marche " bien : les grottes...c'est beau et on y respire à 13° ! Le bonheur..

    Le Lot en chaleur

    Ici, la grotte de Presque nous offre sa fraîcheur, mais aussi ses étonnantes sculptures naturelles, qui comptent parmi les plus fines d'Europe.

    Le Lot en chaleur

    Le Lot en chaleur

    Pas de lumières artificielles colorées : les grottes sont éclairées de simples lampes blanches; les couleurs sont celles des minéraux présents : calcite, fer, manganèse, cuivre...

    Le Lot en chaleur

    Une rivière souterraine, des millions d'années pour le patient travail des gouttes d'eau qui s'infiltrent et forment stalactites, stalagmites, fistuleuses, cierges et draperies...

    Le Lot en chaleur

    Le Lot en chaleur

    Le Lot en chaleur

    Mais on ne peut pas rester indéfiniment dans la grotte, ni les pieds dans les ruisseaux... Il faut bien retourner affronter la fournaise...et profiter de tout instant fraîcheur ! Là, ce n'est ni l'heure de la prière ni la danse de la pluie, mais seulement la douche bienvenue sous l'arrosage des grumes de bois en passant près d'une scierie !!!

    Le Lot en chaleur

    Un jour enfin plus clément : c'est le moment

    d'aller sur le Causse,

    se perdre dans ses petits chemins moussus

    (je me suis étonnée d'ailleurs

    de voir de la mousse verte !

    mais comment fait-elle ! )...

    Le Lot en chaleur

     ... et faire une très jolie randonnée pour découvrir les lacs de Saint Namphaise. Encore une histoire d'eau : en fait, ce sont de petites mares creusées dans le calcaire compact.

    Ces mares portent le nom d’un officier de Charlemagne qui serait à l’origine de leur création. D’après la légende, touché par la foi, il aurait abandonné la guerre pour mener une vie d’ermite sur les Causses où il aurait creusé ces fameuses mares pour abreuver bêtes et gens. Elles servent encore aux animaux sauvages !

    Le Lot en chaleur

    Le Lot en chaleur

     Lac de Lagadet  Découvert avec ravissement l'an dernier, j'y avais "traqué" les libellules ! Cette année, il n'est plus que l'ombre (si l'on peut dire !) de lui-même, desséché...presque...

    Le Lot en chaleur

    Le Lot en chaleur

     L'un des deux lacs du Cornouiller Lac de Reilhac

     

    Sur le Causse cette année, les arbres souffrent : les cornouillers pendouillent, les érables de Montpellier se sont prématurément vêtus de leur costume automnal, début aôut  !

    Le Lot en chaleur

    Enfin, les deux derniers jours...

    Le Lot en chaleur

    la pluie !

    Mais les vacances début août dans le Lot, j'ai juré, mais un peu tard, qu'on ne m'y prendrait plus !

    Partager via Gmail

    38 commentaires
  • Collonges-la- Rouge

    Collonges-la- Rouge

    Collonges-la-Rouge !  Ce joli village, tout près du Lot, mais sis en Corrèze mérite bien son nom...

     

    Collonges-la- Rouge*

    Classé parmi les "plus beaux villages de France", c'est un petit bijou

    Collonges-la- Rouge

    La vigne se mêle harmonieusement au grès rouge

    Collonges-la- Rouge

    Ce petit bijou est -hélas !-victime de son succès : restaurants et boutiques se touchent et l'on ne peut qu'imaginer la quiétude qui règnerait parmi ces maisons rouges si...

    Collonges-la- Rouge

     

    Partager via Gmail

    10 commentaires
  • Après avoir suivi la girouette des randonneurs dans les Pyrénées, je vous invite maintenant sur les pas de la petite gardeuse d'oies du Lot 'c'était ici)

    Cette année, il a plu dans le sud-ouest...

    Chemins du Lot 1-  sur le Causse

     

    Chemins du Lot 1-  sur le Causse

    ...et tous les cornus baveux, des haies , des jardins ou de Bourgogne...
    ...sont à la fête, même sur les petits chemins du Causse !

    Chemins du Lot 1-  sur le Causse

    Chemins du Lot 1-  sur le Causse

    Sous le mystère des voûtes,

    Chemins du Lot 1-  sur le Causse

    Chemins du Lot 1-  sur le Causse

    derrière la pierre des caselles ou des murets,

    Chemins du Lot 1-  sur le Causse

    Chemins du Lot 1-  sur le Causse

    dans le paysage mystérieux des chaos de mousses, on s'attend à voir les elfes et lutins échappés d'une lointaine Brocéliande...

    Pour d'autres articles sur le Lot : Randonnées : sud-ouest

    Partager via Gmail

    9 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique