• Cet hiver, ce ne fut pas la bousculade aux mangeoires...Oh bien sûr, les clients habituels du "Restaurant des ailes", les mésanges bleues, huppées, charbonnières, pinsons, rouge-gorge, merles...m'ont fait l'amitié de leur présence et de leur fidélité...(chez moi, pas de "passe", liberté de venir et d'aller...). Mais le froid n'était pas vraiment là, et pas de hordes fébriles autour des graines de tournesol ou des cacahuètes. Quelques verdiers, tout de même...

    Les chardonnerets sont venus assez tard, et moins nombreux que les autres années...

    Visiteurs tardifs

    Visiteurs tardifs

     

    Les migrateurs allaient-il venir par ce temps doux ?

    Depuis janvier, j'ai eu le plaisir d'une petite troupe de pinsons du nord au plumage coloré...

     

    Visiteurs tardifs

     

    Mais passé février, je me suis dit qu'il ne fallait plus compter sur la venue des tarins des aulnes et hier, j' ai envisagé d’arrêter doucement le nourrissage ...

    Et soudain, comme pour me faire revenir sur cette décision...Oui ! Là ! Un , non deux tarins des aulnes, puis tout un petit groupe, mâles et femelles...!!!

     

    Visiteurs tardifs

     

    C'est une arrivée bien tardive ! Sans doute les chatons des aulnes du bord de l'Erdre sont-ils épuisés, et ces petites boules de plumes verdâtres et vives se sont-elles dit qu'il fallait faire un tour au jardin, histoire de reprendre des forces avant leur voyage de retour vers l'est et les montagnes !

    Partager via Gmail Yahoo!

    16 commentaires
  • "Le printemps, c'est joli pour se parler d'amour"...

     

    Le printemps, chez les tourterelles turques, est tout en douceur...

    "Le printemps c'est joli..."

     

    "Deux pigeons s'aimaient d'amour tendre", c'est La Fontaine illustré sur le pin...

    "Le printemps c'est joli..."

    "Le printemps c'est joli..."

     

    Mais ce début de printemps souffle le tiède et...le froid ! Quand on passe de 16° à -3°, il y de quoi refroidir un peu les ardeurs et pour l'instant, on s'en tient au romantisme...Pour la suite, on verra quand il fera vraiment plus doux !

    "Le printemps c'est joli..."

     

    Sur l'eau, c'est le même refrain...Chez les grèbes huppés dont j'ai espéré surprendre les parades, on s'en tient aussi aux prémices...

    "Le printemps c'est joli..."

    "Le printemps c'est joli..."

     

    Plusieurs fois, on en est près, tout près...J'observe, immobile, pleine d'espoir...

    Le baryton, qui s'impatiente (il ne fait pas vraiment chaud !) suggère : "tu ne pourrais pas plutôt photographier les arbres , C'est joli cette touffe rose, non ?"

    "Le printemps c'est joli..."

    "Le printemps c'est joli..."

    "Le printemps c'est joli..."

    "Le printemps c'est joli..."

     

    Et soudain, rien ne va plus (à moins que ce ne soit une manœuvre de séduction, qui sait ?), Madame en a assez, on se gèle les pattes,

    "le printemps c'est joli pour se parler d'amour"...quand il fera plus chaud !

    "Le printemps c'est joli..."

    "Le printemps c'est joli..."

     

    ...Retour à la case départ et...à la pêche !

    "Le printemps c'est joli..."

    Partager via Gmail Yahoo!

    19 commentaires
  • J'aime la diversité...je n'aime pas l'uniformisation, qu'elle soit de l'habitat, des paysages, des coutumes, de  la culture...ou des saisons...j'aime la géographie des climats.

    Depuis trois - quatre ans, l'hiver a disparu au profit d'un automne qui joue à saute-mouton et qui                                                                       atterrit directement dans la case "printemps", quand ce n'est pas celle de l'été.

    C'est pourquoi  j'essaie de retrouver la montagne et la neige huit petits jours,  pas pour les "sports d'hiver" mais pour l'hiver tout court...,  l'air sec qui  pique les joues, le crissement de la neige sous  les pas, la danse légère des flocons, le  blanc, le pur...

    j'aime les saisons, le changement subtil de l'endormissement, la splendeur de l'automne, l'attente des premières pousses, la torpeur de la nature en été...

    Ça, c'était "avant". A présent,  on s'achemine tout doucement vers deux saisons extrêmes : la saison des pluies et la saison sèche, une sorte d'avant-goût du climat tropical, gadoue ou sècheresse...

     

    Hiver, y es-tu ?

    Et là, tout à coup, dans la mouillasse qui dure, la  gadoue ambiante, hier...oui ! la neige ! Enfin la neige ! Oh, pas beaucoup, mais assez pour blanchir d'une fine couche la paysage transformé, le jardin ébahi . Elle  ne va pas tenir, me suis-je dit...Et bien si, vaillamment, tout ce qui n'est pas asphalte (!)  a gardé sa blancheur jusqu'au soir, refermant les volets sur le jardin encore presque blanc ! 

    Hiver, y es-tu ?

    Hiver, y es-tu ?

     Ce matin, le  froid de la nuit a préservé la fine couche de neige...Quand j'étais petite,  ma mère disait que si la  neige "tenait" un, deux jours, c'est qu'il allait reneiger. "La neige revient chercher la neige"...Je me prends  à espérer !

     

    Hiver, y es-tu ?

    Les plantes, qui n'ont pas vu cela depuis longtemps, ont des attitudes variées : les perce-neige devraient être les premiers à se réjouir, être en extase, depuis le  temps qu'ils l'attendaient, pour percer !

    Et bien non, les perce-neige, vexés de leur sortie prématurée (mais comment auraient-ils pu savoir, les pauvrets !) font la tête !

      Certains en ont perdu leurs clochettes, d'autres se sont couchés, comme vaincus par cette météo incompréhensible.

    Dame, c'est que c'est une chose, de darder vaillamment ses petits pousses  à travers la neige ; c'en est une autre de recevoir les flocons sur la tête !

     Les hellébores non plus ne sont pas enthousiastes et font plus que jamais le dos rond,

    mais quand le froid blanc arrive à se  glisser sous le parapluie...ça ne va plus !

    D'ailleurs, tout ce qui avait fleuri , sûr de soi, tous pétales dehors,

    rentre un peu dans sa coquille, les narcisses, les  primevères trop audacieuses,

    les  fleurs de l'azalée (quelle idée aussi, un azalée fleuri en janvier !)...                                                                                                                                                                                                                                                   

    Hiver, y es-tu ?

      Tout ce qui porte graines ou épines, par contre se transforme, avec le sourire, en fantaisie  ...les sedums, le houx, le pin, l'amour en cage...

    Hiver, y es-tu ?

    Hiver, y es-tu ?

    Hiver, y es-tu ?

            

       Le mahonia, prêt à fleurir, exhibe fièrement et sans souffrir, ses fleurs de neige...

    Hiver, y es-tu ? 

     

    Et les oiseaux ?    

    Les oiseaux ont senti la neige arriver et se font plus fébriles autour des mangeoires...

     

    Hiver, y es-tu ?

    "Mais comment vais-je faire pour me baigner là-dedans" ?      

     

    Hiver, y es-tu ?

    Cette petite pinsonne est trop jeune pour avoir connu la neige..."Qu'est-ce que c'est que ça ???   "                                                                                                                                                                                                                                                                                                 

    Hiver, y es-tu ?

    Celle-ci n'en a pas l'appétit coupé pour autant !   

     

    Hiver, y es-tu ?

    Un pompon de neige au bec du chardonneret...Joli,  non ?         

     

    Hiver, y es-tu ?

        

    Partager via Gmail Yahoo!

    21 commentaires
  • Au jardin, scènes à la pataugeoire... j'ai

    J'ai  été alertée par un petit fouillis de gazouillis devant la fenêtre de la cuisine, un gazouillis fluide ...les mésanges à longue-queue bien sûr !

    Elles se déplacent toujours en famille et se font remarquer par leur bavardage..

    Elles étaient dans le pin, sautillant d'une branche à l'autre, d'une pomme de pin à l'autre...

    J'aime ce petit oiseau élégant et gracieux et j'aime leurs visites babillardes.

     

    Au jardin, scènes à la pataugeoire...

    L'une d'elles a décidé de tenter un petit bain, suivie bientôt par une petite sœur hésitante...

     

    ...puis par toute la famille  ! Je n'avais jamais vu autant de petites longues queues patauger ! Il est vrai que l'abreuvoir-pataugeoire ne le cède en rien à une vraie piscine pour le confort des petits... Comme il est toujours posé de travers sur sa souche fatiguée, , la profondeur de l'eau varie d'un côté à l'autre... les peureux ont toujours pied !

    Au jardin, scènes à la pataugeoire...

    Au jardin, scènes à la pataugeoire...

     

    Et puis, le bain a attiré...

    Au jardin, scènes à la pataugeoire...

    ...un petit bonhomme que je n'ai encore jamais vu dans la piscine ! Un pouillot véloce...suivi par toute la famille pouillot !

     

    Au jardin, scènes à la pataugeoire...

    "heu ! Tu es sûr que vous voulez venir avec nous" ?

     

    Les présentations faites, tout le monde s'est ébattu en bonne harmonie.

    Au jardin, scènes à la pataugeoire...

    C'est vrai que, qui voudrait s'en prendre à ce petit poussin  toujours en mouvement, mais très sage dans le bain  , pas une pacifique mésange à longue queue, en tout cas ...l

    Elles sont vraiment douces et placides, les petites chamoisées !

    Au jardin, scènes à la pataugeoire...

    Au jardin, scènes à la pataugeoire...

    Au jardin, scènes à la pataugeoire...

     

    Ces ébats inhabituels ont attiré l'attention de la chipie de service ! Une petite bleue est venue observer ce qui se passait...Allait-elle essayer de chasser les intrus ? Non, ils étaient sans doute trop nombreux, elle a préféré abandonner la partie !

    Au jardin, scènes à la pataugeoire...

     

    Un petit bain qui a duré un bon moment, certains se prenant pour Bouddha (Vous avez déjà vu Bouddha au bain ?), Bouddha ou un phoque, au choix...d'autres observant...

    Au jardin, scènes à la pataugeoire...

     

    Et peu à peu, à mon grand regret, la petite troupe s’est éparpillée...

    Au jardin, scènes à la pataugeoire...

    Partager via Gmail Yahoo!

    28 commentaires
  • En mode confinement - 3

     

    Aujourd'hui, avant un autre envoi de fleurs, voici un peu de la vie ailée du jardin.

    Les  humains sont enfermés, la nature respire...

    Cette branche appartient au "pin des oiseaux", auquel j'accroche mes mangeoires. mais les beaux jours sont là et le restaurant des ailes est fermé depuis trois semaines : la construction des nids commence et les oiseaux doivent partir à la recherche d’insectes pour nourrir leurs jeunes.

    Plus de graines, mais je n'oublie pas mes amis ailés pour autant : en ce moment, je donne un coup de pouce à la construction des nids, celle des matelas, plus particulièrement.

    Tous les ans, le "pin des oiseaux" prête ses branches à l'accrochage de laine,...et les cardeuses s'en donnent à cœur joie...

     

    La mésange bleue tricoteuse

    C 'était le 7 avril 2018...

     

    Cette année, voilà déjà deux fois que je fournis de la laine et cette fois, alors qu'habituellement, c'est la femelle qui carde, ...

    En mode confinement - 3

     

    ...j'ai surpris le couple en train de s'entraider : l'une passe à l'autre des petits pelotons de laine...

    En mode confinement - 3

    En mode confinement - 3

     

    Je n'ai pas surpris la charbonnière en train de tricoter...

    En mode confinement - 3

    ...mais en train de manger une graine qu'elle est allée chercher dans la monnaie du pape...

    Et vu la largeur de sa cravate, je panse qu'il s'agit du mâle, et...les mâles ne tricotent pas , du moins chez les oiseaux...!

    En mode confinement - 3

    En mode confinement - 3

     

    Lui, par contre, j'aimerais bien savoir ce qu'il trafique : il a cherché, avec beaucoup d'insistance, à entrer dans le nichoir des mésanges bleues, au-dessus de lui...!  Un étourneau bigleux ? Parce qu'enfin, un trou d'envol de 28 mm, c'est un peu étroit, non ?  De loin, je l'ai d'abord pris pour un merle et c'était un drôle  de comportement pour un merle...jusqu’à ce que je voie briller les plumes de son plastron, en plumage nuptial...

    En mode confinement - 3

     

    En mode confinement - 3

    Partager via Gmail Yahoo!

    17 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique