•  

     

    Nous voulons des coquelicots !

    Je suis  une fervente amoureuse des coquelicots. Leur énergie, leur fragilité, la douceur et la sensualité de leurs jupons m'émeuvent. Ce sont des fleurs qui dansent, qui jettent leur joie à tous les passants.  Qui peut résister à un champ de coquelicots ?    

     

    Oui mais voilà...Les champs de coquelicots, les coquelicots dans les champs de blé , les coquelicots des campagnes de l'enfance (pour ceux qui ont eu cette chance), où les trouve-t-on encore ?       

    Les coquelicots qui fleurissent cette page ont tous été photographiés dans mon jardin  ... Il faut bien que le jardin les protège puisque les champs les considèrent comme de mauvaises herbes...

    Nous voulons des coquelicots !

          Il n'y a pas que les coquelicots qui disparaissent : les abeilles sont en grand danger, en quinze ans, le tiers des oiseaux a disparu , les fleurs sauvages disparaissent. Tout le monde le sait : la poudre de perlimpinpin des pesticides éradique la vie sur terre...    

    Alors, puisque les hommes politiques sont aux ordres des lobbys tueurs de vie, tueurs de l'agriculture, tueurs de la nature, une centaine de citoyens, juste des citoyens, sans appartenance politique, a lancé un appel : "Nous voulons des coquelicots !!!" Parmi les signataires , à côté  de gens pas ou peu connus, Alain Bougrain- Dubourg, président de la LPO,  Pierre Rabhi,  Yann Arthus-bertrand, les agronomes Claude et Lydia Bourguignon, Marie Arnould, rédactrice en chef des "4 saisons"   , etc...    

    ...un appel pour l’interdiction des pesticides de synthèse      .

    Lancé en septembre, cet appel a déjà recueilli plus de 386 000 signatures ! 

    Voir : "Nous voulons des coquelicots", l'appel     

                                         

    Nous voulons des coquelicots !

      En outre, pendant deux ans, tous les premiers vendredis de chaque mois, les "coquelicots" ont décidé de se réunir à 18 h 30 devant leur mairie, dans toute la France !   Prochain rassemblement : 7 décembre

    "Les pesticides sont des poisons qui détruisent tout ce qui est vivant. Ils sont dans l’eau de pluie, dans la rosée du matin, dans le nectar des fleurs et l’estomac des abeilles, dans le cordon ombilical des nouveau-nés, dans le nid des oiseaux, dans le lait des mères, dans les pommes et les cerises. Les pesticides sont une tragédie pour la santé.

    Ils provoquent des cancers, des maladies de Parkinson, des troubles psychomoteurs chez les enfants, des infertilités, des malformations à la naissance. L’exposition aux pesticides est sous-estimée par un système devenu fou, qui a choisi la fuite en avant. Quand un pesticide est interdit, dix autres prennent sa place. Il y en a des milliers."

    (extrait de l'appel")

    Nous voulons des coquelicots !

     

     

    Nous voulons des coquelicots !

    "Ce monde qui s’efface est le nôtre

    et chaque couleur qui succombe,

    chaque lumière qui s’éteint

    est une douleur définitive.

    Rendez-nous nos coquelicots !

    Rendez-nous la beauté du monde !"

     

    (Extrait de l'appel)

    “L’heure n’est plus à compter les oiseaux, les abeilles, les papillons morts et les humains malades. Le constat a été fait tant de fois, au travers de centaines d’études scientifiques rigoureuses, que discuter encore n’a plus de sens. Notre pays est devenu méconnaissable à cause des pesticides. Toutes les politiques ont échoué.
    Nous lançons cet Appel pour provoquer un soulèvement pacifique de la société française et obtenir l’interdiction de tous les pesticides (de synthèse) en France.
    Il faut donc relever la tête, unir toutes les forces disponibles, agir tout de suite. Le pari repose sur l’espoir que la société française reste vivante. Un pays libre garde le droit de refuser ce qu’il ne supporte plus et de l’imposer à ses dirigeants, quels qu’ils soient.”

     

    On peut signer sur Internet, on peut aussi imprimer une feuille avec l'appel et le faire signer autour de soi : quand je discute avec les gens, ils sont tous d'accord pour signer ma petite feuille ! Si chacun en parle à son voisin, sa famille, ses collègues , cela fera boule de neige ! Ma kiné a signé, "des deux mains" a-t-elle dit !

    les outils : les outils pour diffuser l'appel

    Nous voulons des coquelicots !

     

    Partager via Gmail

    39 commentaires
  • Linky or not Linky ? Ça vous a une allure de petit nom mignon, de petit animal familier, inoffensif et attachant. et puis, ce joli mignon petit nouveau compteur, il est vert, écolo quoi... !

    Cher Linky !

    Mais comme je suis farouchement méfiante , surtout quand on veut m'imposer quelque chose  sans discussion...je me méfie.

    Mais comme je ne suis pas non plus paranoïaque, ...je me renseigne.

    Autour de moi, Enedis fait de plus en plus le forcing pour imposer son compteur miracle...Tiens, tiens, pourquoi donc ? "Moderne" (ça veut dire quoi, "moderne"?)," indispensable à la modernisation des réseaux électriques "(?), communiquant" (diable, en cette période où je trouve que l'on communique de moins en moins tout en en parlant de plus en plus, voilà qui est intéressant !)

    Pourquoi changer les compteurs ? C'est que deux directives européennes de 2004 et 2009, incitent les états membres "à optimiser l'utilisation de l’électricité"par exemple "en proposant des formules tarifaires novatrices "(hou là !) ou "en introduisant des systèmes de mesures ou des réseaux intelligents"...

    Ce ne sont que des préconisations, sans caractère  d'obligation, et par exemple, l'Allemagne, le Portugal ou la Belgique, n'ont pas jugé bon d'introduire ce type de compteur.

    En France, EDF (devenu Enedis)  convainc le gouvernement de lui confier la conception, la fabrication et l'installation du fameux compteur Linky,

    (coût estimé en 2009 entre 5,7 et 9 millions d'euros entièrement à la charge des usagers (pas au moment de la pose non, mais sur les futures factures ! parce qu’il y a le coût des compteurs, mais aussi le coût de la transformation des réseaux !))

    Les avantages :

    Il supprime la relève des compteurs, permet une facturation en temps réel, permet , à distance, de modifier la puissance ou...de couper le courant.(Les anciens compteurs toléraient le dépassement ponctuel de puissance, mais pas Linky : vous dépassez ? Vous basculez automatiquement dans la tranche supérieure...avec un abonnement plus cher)

     

    L'économie d'énergie serait négligeable alors que la mise en place de l'infrastructure (compteurs, data-centers, concentrateurs) consommerait l'équivalent d'un réacteur nucléaire de 900 mégawatts.

    De plus, sur le plan écologique, on comprend mal pourquoi il ,faut remplacer  35 millions de compteurs majoritairement en bon état,et avec une durée de vie d'environ 60 ans, par des compteurs bourrés d’électronique qu'il faudra changer dans 10 ans... Et tous ces déchets, on en fait quoi ? !

    Cher Linky !

     

    Ondes électromagnétiques:

    Ce nouveau compteur est une source supplémentaire de pollution électromagnétique puisqu'il fonctionne sur  un réseau CPL (courant porteur en ligne). Ces ondes sont comparables à celles de la Wifi, du téléphone portable, d'une perceuse sans fil (comme si on vivait 24 h sur 24 avec une perceuse sans fil  en action !) Tout ça, libre à vous de l'activer ou non, mais le compteur Linky, on ne peut pas le désactiver ! Libre à chacun d'augmenter ses risques de cancer , mais qu'on ne nous l'impose pas !!!

     

    Et puis, moi, j'ai une puissance électrique faible, une installation pas récente...cette puissance là a toutes les chances d'être insuffisante, et Enedis se ferait un plaisir de  m'obliger à souscrire une puissance supérieure...

    Des installateurs ont aussi tiré la son nette d'alarme : il faut du rendement dans les installations... ! Peu importe que l'installation existante soit vétuste ou non...Alors...je vous laisse ce petit document :

    Un ancien installateur raconte : on nous demandait de mentir au client

     

    Et la vie privée ?

     Ce compteur permet de collecter des données personnelles : présence ou non dans votre habitation, nombre de personnes, heure de lever, de coucher, habitudes d'utilisation des appareils ménagers...sans oublier les risques de piratage de ces données...

    Cher Linky !

    On ne m'a pas encore harcelée pour venir installer le compteur miracle, mais j'ai des amis qui se sont organisés dans leur quartier pour ne pas accepter le compteur.

    Comme il y a un grand flou juridique, Enedis tente de dire que c'est obligatoire, des refus sont respectés, d'autres non, mais de plus en plus de personnes refusent, d'autres se laissent intimider.

    Personnellement, je n'en veux pas et je ferai     tout pour ne pas me laisser imposer cette technologie, irrespectueuse de la vie privée, de la santé, de l’environnement.

    Source ; les 4 saisons, septembre-octobre 2018

      Pour finir sur une note humoristique :  Wifi par Jules Goodlife, sur un clin d'oeil "rapeur"...

    Partager via Gmail

    27 commentaires
  • Pourquoi tant de temps et d'énergie passés à défendre ce qui devrait être une évidence ?

    Si vous rendez visite à mon blog, vous avez sans doute vu quelques articles sur la vallée du Gesvres et quelques photos de ce coin que j'affectionne

    Gesvres 9684

    Gesvres 9687

     

    Sur le Gesvres...

    Gesvres 9722

     Tout contre le Gesvres, il y a ceci, une zone de bois, sauvage comme la rivière, une zone boisée qui la protège, une zone naturelle et préservée...

    Gesvres 9721

     

     

    Au bord du Gesvres

     Affluent de l'Erdre, le Gesvres est tout différent de celle-ci, sauvage, intime...préservé...

    Au bord du Gesvres

    Au bord du Gesvres

    Préservée ? Ah oui ! Jusqu'à maintenant !

    Mais pour un maire qui est (et qui n'est que ça) vice-président de Nantes -métropole, rien n'est préservé, hormis sa cupidité politique...

    Il a donc décidé, au mépris des avis défavorables, au mépris de la levée de boucliers suscitée par sa décision, de créer, sur ce site sauvage, naturel et préservé, une aire pour les gens du voyage. ! Comme si cette aire ne pouvait pas être bétonnée ailleurs, sur des zones moins naturelles et déjà (hélas) bétonnées.(Je suppose qu'il y a quelque part là-dessous des intérêts personnels que j'ignore !)

     

    Je suis en colère, je suis dégoûtée : la semaine dernière, les bulldozeurs sont entrés en action...

    Une association s'est créée : http://acag.blogspot.com/

    SOS saccage !

    Une pétition circule dans l'espoir d'inverser le cours des choses ! Ce ne sont pas les seuls habitants qui sont concernés, mais tous ceux qui en ont mare de voir de pareils saccages se perpétrer, chaque jour,  et la nature se rétrécir comme une peau de chagrin.

    Je vous mets le lien de la pétition : ici !

    Je compte sur votre soutien !

    Partager via Gmail

    36 commentaires
  • Ce sont les oiseaux qui vont décoller !

    Ce sont les oiseaux qui ont été étonnés ! Depuis si longtemps - plus de cinquante ans !--qu'ils entendaient parler d'aéroport là où ils étaient les seuls à décoller, de bétonnage intense, de rentabilité, de destruction de leur habitat, qu'ils avaient fini par croire que la race des hommes était bel et bien folle !  Mais ce midi, ils n'étaient pas les seuls à danser, à voler de joie..!. Insectes, batraciens, fleurs, papillons, campagnols, se sont joints au monde ailé pour célébrer l'abandon du projet de l’aéroport de Notre-dame des landes ! Oh ! Bien sûr, si l'on écoutait bien , ce n'est pas vraiment le sort de  la nature qui a remporté la décision. mais qu'importe, ce sont les oiseaux qui vont continuer à décoller !

    Ce sont les oiseaux qui vont décoller !

    Au jardin, c'est la volière en plein air !

     Les chardonnerets mènent la danse...

    Ce sont les oiseaux qui vont décoller !

    Ce sont les oiseaux qui vont décoller !

    Ce sont les oiseaux qui vont décoller !

     Et tous les autres  ! Ils célèbrent, en quelque sorte,  la victoire des ailes de l'ouest !!! Si les oiseaux buvaient autre chose que de l'eau, je leur offrirais le Champagne ! Mais ils sont sages et se contentent de goûter à toutes les bassines et points d'eau du jardin !

     

    Les deux pinsons:

    Celui des arbres...

    Ce sont les oiseaux qui vont décoller !

     

    Ce sont les oiseaux qui vont décoller !

    ...et celui du nord
    la mésange à tête noire...

    Ce sont les oiseaux qui vont décoller !

    Ce sont les oiseaux qui vont décoller !

    ...et la petite bleue

     

    Un chardonneret (encore) qui se prend pour une poule !

    Ce sont les oiseaux qui vont décoller !

    Ce sont les oiseaux qui vont décoller !

    Et ce pinson (des arbres) qui n'arrive pas à y croire  et surveille quand même le ciel...sait-on jamais !

     Si vous ne comprenez pas trop pourquoi les oiseaux et moi sommes un peu euphoriques ce soir, je vous renvoie à mes articles sur le sujet :

    le-bocage-de-notre-dame-des-landes-1-une-zone-humide-a-defendre-a128530578

    le-bocage-de-notre-dame-des-landes-2-des-especes-rares-et-protegees-a128554076

    le-bocage-de-notre-dame-des-landes-3-sourire-ou-pleurer-a128609340

    dimanche-noir-notre-dame-des-landes-priez-pour-nous-a126256632

     

    Partager via Gmail

    33 commentaires
  • Quelle drôle de journée ! Elle a débuté par cette vision incongrue pendant mon tour de jardin matinal, cette petite tache rouge saumonée près des hortensias...Mais oui, un coquelicot fleuri, un coquelicot tout étonné d'être le seul dans les plates-bandes, un coquelicot qui s'est sans doute dépêché de germer, de pousser et...de fleurir, se croyant déjà au début du printemps, abusé par cet été de la Saint-Michel , doublé d'un été indien qui n'en finit pas de souffler le chaud !

    On connaissait la rose d'automne,

    "plus qu'une autre exquise",

    mais le coquelicot d'octobre !

    Une étrange journée

     
     

     C'est pour moi une première !

    Et la journée n'avait pas fini de m'étonner !

    Devant ce temps doux, il était bien tentant d'aller à la mer, juste au sud du Morbihan, sous les falaises ocres de Pénestin, même si dès le départ la lumière est devenue un peu grise. Tout au long de la journée, le paysage baignait dans une lumière crépusculaire, une lumière d'Islande à une heure du matin au mois d'aôut, une ambiance d'éclipse de soleil ...

    Etait-il là, le soleil, derrière ce ciel opalescent, ce voile jaunâtre, ce nuage menaçant presque noir mais qui ne laissait pas tomber une goutte d'eau ? La lumière ocre clair rendait les falaises ocres encore plus rouges, le ciel noir semblait avoir versé du plomb fondu dans la mer...

    J'ai pensé que c'était la tempête tropicale Ophélie, qui, en se dirigeant vers l'Irlande, transportait avec elle les sables du Sahara...Il me semblait avoir les paupières collées par une sorte de fine poussière ocre...

    La radio entendue ce soir m'a appris aussi que ces "nuages" de plomb étaient ceux formés par les fumées d'incendies d'Espagne et du Portugal, activés par le passage de la tempête !

    Une bizarre journée à la lumière de fin du monde !

    Partager via Gmail

    27 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique