• C'est la plus alpine des randonnées vosgiennes( à ma connaissance) ! L'incontournable !

    Elle commence (et finit !) au col de la Schlucht.

    Par temps chaud, c'est parfait puisque l'on commence par monter à couvert dans la forêt en direction du Hohneck...Un plateau à découvert, puis encore la forêt...

    Et soudain, le Hohneck est là-bas, devant, avec son petit mamelon rond...

    (à droite de la photo)

    P1050295

     On longe les falaises d'escalade  avant d'arriver au col de Falimont puis, enfin, au Hohneck...

    Une petite transversale jusqu'au Schaeferthal...

    P1050296

    P1050297

     

    d'où l'on voit, en face, le Gachney et sa ferme- auberge......

     

    Et là, c'est un avant goût du sentier des roches qui commence,

    P1050298

    P1050299

    une descente par un chemin pierreux qui nous emmène au Frankenthal, paisible plateau à vaches.

    P1050302 La pause pique-nique est bien méritée...

     

    C'est reparti pour une descente en forêt jusqu'au début du chemin des roches. Des panneaux annoncent la couleur : dangereux, fermé par temps de neige... P1050307-copie-1.JPG
    P1050308  Quand on l'emprunte, on finit par comprendre pourquoi !
    Ce chemin est un parcours de deux heures de blocs de pierre, le plus souvent montant, dans ce sens de la randonnée, un sentier où il faut "mettre la main à la roche" et comme on n'en voit guère dans les Vosges! P1050309

    P1050310

     

    Après le "tunnel",   un dernier effort et nous voici de retour au col de la Schlucht !

     

    Pour ceux qui seraient tentés, cliquez sur la carte pour la voir en plus grand!


    carte

     

    A voir ou revoir aussi :Autres randonnées dans les Vosges , 2009, 2011.

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Elles sont en retard, paraît-il, comme partout ! Quelle chance ! Sur les bords de chemins, les pâturages et prairies pas encore fauchées, les fleurs étaient  partout...

     

    P1050165

    L'arnica ensoleillée, omniprésente,  ne rêve que bleus et bosses pour les soulager...

     

    P1050166 P1050192

    Arnica montana sur les hauteurs entre Hahnenbrunnen et Schnepfenried

      Rose violacé, et elles aussi omniprésentes, les orchis, accompagnées ça et là du rose plus soutenu du "compagnon rouge", le silène dioïca :

      orchis tacheté P1050203   compagnon rouge P1050184

    Restons dans la gamme rose avec les prairies de bistorte...Dans la bistorte comme dans le cochon," tout est bon": Les insectes s'enivrent de son nectar, le bétail se nourrit de ses tiges et de ses feuilles qui sont aussi de délicieux légumes ! En Islande et en Sibérie, jadis, on consommait son rhizome; riche en amidon, il servait d'additif aux farines ; il est utilisé contre les diarrhées et les pharyngites.

    P1050188   P1050221

     

    Fleurs de montagne par excellence, voici le lys martagon... P1050220
    P1050209 ...et la grande gentiane dont on fait bien sûr de la liqueur
    Celui-là semble apprécier...et il n'est pas le seul !.   P1050211

    Moins originales, mais si belles , si bleues , comme le fut le ciel ces deux semaines vosgiennes, les délicieuses campanules...

    P1050204

     

    Le revoilà (encore !), ce papillon qui a accompagné toutes mes randonnées, qui a goûté et regoûté toutes les fleurs, la "petite tortue", au jupon rouge bordé de bleu...Il mérite bien sa place dans ce petit jardin des fleurs des Vosges !

     

    P1050214

     

    Voir aussi en 2009 et 2001, "Randonnées dans les Vosges"

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Soleil, sécheresse, orages...l'été est bien là....je rentre avec quelques images vosgiennes....

    Et tout d'abord...

     

    P1050312

    De l'électricité dans l'air !...Toilette sur ciel d'orage sans orage !

     

    P1050314 P1050316 P1050317

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  •  Avant de quitter les Vosges... 

     

    Vosges 3014

     

    Je voulais y observer les oiseaux, un matin. je n'en ai vu aucun ! Mais l'étang était calme, ouaté dans une écharpe de brume.

    Les balsamines de l'Himalaya (impatiens glandulifera) avaient la goutte au nez, mais leur rose framboise envahissait joliment les abords de l'étang. J'écris  "envahissait" car, hélas, cette belle fleur est une plante invasive introduite au siècle dernier par un botaniste anglais. Même si elle est jolie, mieux vaut donc ne pas la disséminer...

     

    Vosges 3030

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • P1010702

     

    La région des mille étangs fait encore partie des Vosges, dans "le parc régional des ballons", mais là, les mamelons ont  "fondu", comme pour se transformer en étendues d'eau.

    Dès le Moyen-Age, les hommes ont tiré parti de ces zones marécageuses en les transformant en étangs.

     

    P1010693

    Les étangs nous interpellent à chaque détour. Etangs de pêche "installés " dans les creux humides, ils étaient vidés régulièrement : on en retirait les poissons, principale richesse des villages...ils n'ont plus cette importance vitale , même si la pêche y est encore pratiquée.

     

    P1010696

     

    P1010697

     

    Les eaux vives, elles, omniprésentes, alimentaient les  moulins, les scieries...

    Il subsiste un paysage tout en verdure et en reflets que l'on découvre à chaque pas...

     

    P1010705

    Partager via Gmail

    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique