• Pyrénées- avril 2017 : le lac de Soum

    Vous la reconnaissez ? C'est l'alliaire,

    bien sûr !

    Ceux qui ont raté ma recette

    de beurre d’alliaire

    peuvent aller s'en préparer

    une petite tartine ! C'est bon et c'est ici:

     appéritif printanier au beurre d'alliaire

    Pourquoi je vous parle encore de cette plante ? C'est qu'en montant au lac de Soum, là, dans les sous-bois, tout à coup, un tapis ? Non, un champ d'alliaires, bien serrées, bien drues, à vous en faire saliver en plein effort ! Que faire ? En cueillir pour le soir et les laisser mariner dans le sac à dos toute la journée au risque de se retrouver avec une pâtée , parfumée (hum !) à l'arrivée ? Abandon de l'idée...Juste une photo...

     

    Pyrénées- avril 2017 : le lac de Soum

     Il est parfois un petit regret, comme celui-là...Là, par exemple, dans ce sous-bois...une ravissante parisette, puis deux, puis trois, puis...cinq, pas plus...l'envie d'en prendre une, mais non, il y en a trop peu (même si certaines sont enfouies à moitiié sous un tas de branchages déposés là...Là encore, juste les photos ! Mais un petit regret quand même...Elle serait bien , cette jolie plante, à l'ombre du mur, dans le jardin...Elle aurait été bien...mieux peut-être qu'enfouie sous les branchages...

    Pyrénées- avril 2017 : le lac de Soum

    Pyrénées- avril 2017 : le lac de Soum

     

    Le paysage change...Les sous-bois laissent la place à une sorte de lande où le chemin se perd...

    Il est là, le lac de Soum, vu les autres années sous la neige, mais cette fois entouré de lande calcinée (technique de"nettoyage "? incendie ?

    Les années se suivent sans se ressembler, seulement dix jours plus tard dans la saison...

    Pyrénées- avril 2017 : le lac de Soum

    Pyrénées- avril 2017 : le lac de Soum

    Pyrénées- avril 2017 : le lac de Soum

    Ci-dessous, le lac de Soum en avril 2015 !

    Dans les Hautes-Pyrénées : 2 - le lac de Soum

    Dans les Hautes-Pyrénées : 2 - le lac de Soum

    Et c'est en redescendant  que nous "tombons" sur un autre tapis, un autre champ, jaune celui-là, dans le lit d'un petit cours d'eau : celui du populage des marais !

    Pyrénées- avril 2017 : le lac de Soum

    Pyrénées- avril 2017 : le lac de Soum

    Cette fois, devant cette profusion, je me suis permis d'en prélever un tout petit pied pour ma mare !

    Partager via Gmail

    14 commentaires
  • Le pays Toy ?...Le long du gave de Pau-Gavarnie, la route essaie de se faufiler de Argelès à Luz Saint-Sauveur, par l'étroit défilé de Pierrefitte, entre eau et blocs de pierre...

    Elle mène au pays Toy, une contrée qui a vécu longtemps en autarcie, isolée et protégée par ce long défilé austère, à l'époque où il n'y avait pas  de route...Les comtes de Bigorre,  incapables de contrôler la région, avaient  renoncé dès 1319 à leur mainmise sur le pays Toy qui est devenu une des premières communautés de villages libérées de la tutelle seigneuriale et qui s'est dotée d'un système politique démocratique avant l'heure.

    Passé le défilé, c'est un pays riant, de beaux villages , de chemins creux, de vues sur la montagne, de petits ruisseaux...

    Cette fois, la randonnée part de Sassis et je vous laisse les images de cette journée magnifique sous le ciel bleu..

    Pyrénées-avril 2017 : randonnée dans le "pays Toy"

     

    Pyrénées-avril 2017 : randonnée dans le "pays Toy"

    Pyrénées-avril 2017 : randonnée dans le "pays Toy"

    Pyrénées-avril 2017 : randonnée dans le "pays Toy"

    Pyrénées-avril 2017 : randonnée dans le "pays Toy"

    Pyrénées-avril 2017 : randonnée dans le "pays Toy"

    Pyrénées-avril 2017 : randonnée dans le "pays Toy"

    Pyrénées-avril 2017 : randonnée dans le "pays Toy"

    Partager via Gmail

    17 commentaires
  • Il y a deux ans, c'était avril...Il y a un an, c'était avril...et ces deux fois, je vous avais raconté la merveille des jonquilles du Pic d'Alian, dans les Hautes-Pyrénées.

    La semaine dernière, c'était encore avril, mais dix jours plus tard et...je m'y attentais: j'avais sûrement raté le rendez-vous des jonquilles...j'espérais quand même, sans trop y croire car les jonquilles rencontrées avaient déjà un petit air passé.

    Tant pis ! On tente l’ascension quand même ? Oui !

    Déjà, à la montée, j'ai la surprise de croiser , à mi-pente, des asphodèles qui n’étaient pas fleuries ni l'an dernier, ni il y a deux ans.

    Pyrénées-avril 2017 : les Asphodèles du Pic d'Alian

    C'est sûr, les fleurs ont pris de l'avance, et, au sommet,  je suis un peu déçue mais pas surprise devant le champs de jonquilles défleuries... pas partout, certaines résistent encore , certes, mais rien à voir avec la magnificence des deux autres printemps...

    en 2015

    ...et en 2016

     

    Pyrénées-avril 2017 : les Asphodèles du Pic d'Alian

    Il reste quelques touffes...

    Pyrénées-avril 2017 : les Asphodèles du Pic d'Alian

    Pyrénées-avril 2017 : les Asphodèles du Pic d'Alian

    Mais au milieu d'elles,  voici un lot de consolation !

    Pyrénées-avril 2017 : les Asphodèles du Pic d'Alian

    Et quelle consolation ! Des asphodèles ! Les reines blanches !

    Pyrénées-avril 2017 : les Asphodèles du Pic d'Alian

    Pyrénées-avril 2017 : les Asphodèles du Pic d'Alian

    La première fois que j'ai appris leur nom, je me suis émerveillée de la fluidité de ce mot qui caresse la bouche avec une noblesse qui sied si bien à cette fleur !

    Son nom lui va comme la douceur d'un gant  !

    Pyrénées-avril 2017 : les Asphodèles du Pic d'Alian

    Et le Pic d'Alian a décidément plus d'un charme à son arc !

    Pyrénées-avril 2017 : les Asphodèles du Pic d'Alian

    Pyrénées-avril 2017 : les Asphodèles du Pic d'Alian

    Partager via Gmail

    17 commentaires
  • L'hiver n'avait pas dit son dernier mot...

    Gavarnie est un lieu impressionnant. Nous avons décidé d'y retourner, mais, comme d’habitude, sans prendre le chemin qui longe le gave, plat et qui est le chemin habituel des touristes.

     

    Nous nous sommes engagés sur le chemin qui monte au plateau de Bellevue, plus en hauteur et qui permet une ..."belle vue" sur le cirque. De là, il faut redescendre par un petit plateau souvent enneigé à cette saison puis essayer de trouver son chemin dans le bois parmi les résidus de neige, pour enfin retrouver le chemin qui mène au cirque...

     

    Pyrénées entre printemps et hiver - 2 - Gavarnie

     La neige est devenue de plus en plus présente : il a neigé la veille et dans la nuit

     

    Pyrénées entre printemps et hiver - 2 - Gavarnie

    Pyrénées entre printemps et hiver - 2 - Gavarnie

    Avant d'arriver sur le plateau, nous croisons deux jeunes hommes qui redescendent : ils ont fait demi-tour, il y a trop de neige sur le plateau, ça ne passe pas et puis...on entend le bruit sourd des avalanches...

    Nous décidons d'aller voir quand même !

     

    Pyrénées entre printemps et hiver - 2 - Gavarnie

    Pyrénées entre printemps et hiver - 2 - Gavarnie

    plus haut, effectivement, sans raquettes, ce n'est pas très praticable et puis...la neige couvre tout : impossible de trouver la trace du sentier...

     

    Il est midi, le soleil joue avec les nuages...Nous pique-niquons, assis sur les capes de pluie, dans la neige...c'est blanc, c'est beau, il n'y a personne...on entend le roulement des avalanches au dessus-du cirque et même derrière nous, sur le plateau, mais là où nous sommes, nous ne risquons rien. alors...pendant deux heures, nous admirons le ballet nuages-soleil-montagnes, les gerbes de neige des avalanches au loin, la lumière, la beauté du site...

    Dévoilera , dévoilera pas ?

     

    Pyrénées entre printemps et hiver - 2 - Gavarnie

     

    Pyrénées entre printemps et hiver - 2 - Gavarnie

     

    Un peu...

    Pyrénées entre printemps et hiver - 2 - Gavarnie

    beaucoup...

    Pyrénées entre printemps et hiver - 2 - Gavarnie

     

    Le cirque fait la coquette derrière son éventail de nuages qui jouent à masquer la paroi vertigineuse...

    Pyrénées entre printemps et hiver - 2 - Gavarnie

    Pyrénées entre printemps et hiver - 2 - Gavarnie

     

    Il fait grand soleil malgré le jeu des nuages et nous sommes assis là, le casse-croûte en main, au spectacle  !

    Pyrénées entre printemps et hiver - 2 - Gavarnie

    Pyrénées entre printemps et hiver - 2 - Gavarnie

     

    Pyrénées entre printemps et hiver - 2 - Gavarnie

    Le ciel se couvre et se découvre...

    Un dernier regard avant

    de redescendre...par le même chemin

    (nous serons privés du petit bois enneigé

    et du pied du cirque,

    mais nous n'avons pas perdu

    au change !)

     

    Un vol de choucas ponctue le blanc de la neige et des nuages...

    Pyrénées entre printemps et hiver - 2 - Gavarnie

    Partager via Gmail

    31 commentaires
  • En traversant l'Aquitaine, la semaine dernière, en direction des Pyrénées, la nature m'a fait un beau bouquet de verts, tendres, sombres, plus jaunes ou plus bleus, un bouquet d'arbres tombés sous le charme du printemps, bien plus tôt que par chez moi !

    Et ce samedi 2 avril, en arrivant, même si le printemps végétal aquitain n'était pas encore descendu au pied des montagnes, un grand ciel bleu promettait une explosion de végétation pour la semaine pyrénéenne à venir.

    Mais le feu d'artifices des verts de toutes les couleurs n'a pas eu lieu : à la place, l'hiver a fait un petit baroud d'honneur en secouant ses édredons de plumes blanches sur les fleurettes printanières...

     

     

    Pyrénées entre printemps et hiver-1 - Du vent dans les jonquilles !

     

    Pyrénées entre printemps et hiver-1 - Du vent dans les jonquilles !

    1er jour...  dernier jour...

     

    Pourtant, le premier jour de rando, je n'avais qu'une envie : monter au pic d'Alian pour retrouver comme l'an dernier,

    le miracle des jonquilles ! (ici)

    Mais...seraient-elles au rendez-vous?

     

    1- Du vent dans les jonquilles !

     

    Je le disais l'an dernier, la montée est -pudiquement - "un peu raide". Et comme c'est le premier jour de rando, autant dire qu'elle semble encore plus raide...

    Tout en grimpant, je me demande : "l’hiver a été doux, elles sont peut-être déjà fanées...Mais depuis quelque temps, il fait frais...Peut-être ne sont -elles même pas fleuries, peut-être en boutons ?"

    En arrivant au sommet, au sortir du petit bois...Oui ! Elles étaient là, encore plus belles , fleuries "juste à point" sur fond de montagne enneigée !

    Pyrénées entre printemps et hiver-1 - Du vent dans les jonquilles !

     

    Des milliers de jonquilles, ébouriffées par le vent qui soufflait à cœur joie sur la crête ! Une merveille !

    Pyrénées entre printemps et hiver-1 - Du vent dans les jonquilles !

    Pyrénées entre printemps et hiver-1 - Du vent dans les jonquilles !

    Pyrénées entre printemps et hiver-1 - Du vent dans les jonquilles !

     

    Et là, devant cette myriade de corolles jaunes, me revient en mémoire un article de Canardjaune, du blog Regards croisés,,

    d'un Canard triste et dépité : ayant aperçu sur l'immensité de la prairie une unique touffe jaune de jonquilles, unique comme un cadeau de Pâques, il était revenu le lendemain pour garder le souvenir photographique de cet œuf jaune hors du commun...pour constater que les fleurs avaient disparu, cueillies par une main égoïste...

    Devant ces milliers de jonquilles, protégées de  la cueillette par leur situation (qui songerait à emporter les pauvrettes et leur faire subir deux heures de  descente ballotées dans un sac à dos !? ), j'envoie par la pensée une touffe de  ces belles à un Canard bien marri, en cadeau de consolation !

     

    Pyrénées entre printemps et hiver-1 - Du vent dans les jonquilles !

    Pyrénées entre printemps et hiver-1 - Du vent dans les jonquilles !

    Partager via Gmail

    33 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique