• L'hiver n'avait pas dit son dernier mot...

    Gavarnie est un lieu impressionnant. Nous avons décidé d'y retourner, mais, comme d’habitude, sans prendre le chemin qui longe le gave, plat et qui est le chemin habituel des touristes.

     

    Nous nous sommes engagés sur le chemin qui monte au plateau de Bellevue, plus en hauteur et qui permet une ..."belle vue" sur le cirque. De là, il faut redescendre par un petit plateau souvent enneigé à cette saison puis essayer de trouver son chemin dans le bois parmi les résidus de neige, pour enfin retrouver le chemin qui mène au cirque...

     

    Pyrénées entre printemps et hiver - 2 - Gavarnie

     La neige est devenue de plus en plus présente : il a neigé la veille et dans la nuit

     

    Pyrénées entre printemps et hiver - 2 - Gavarnie

    Pyrénées entre printemps et hiver - 2 - Gavarnie

    Avant d'arriver sur le plateau, nous croisons deux jeunes hommes qui redescendent : ils ont fait demi-tour, il y a trop de neige sur le plateau, ça ne passe pas et puis...on entend le bruit sourd des avalanches...

    Nous décidons d'aller voir quand même !

     

    Pyrénées entre printemps et hiver - 2 - Gavarnie

    Pyrénées entre printemps et hiver - 2 - Gavarnie

    plus haut, effectivement, sans raquettes, ce n'est pas très praticable et puis...la neige couvre tout : impossible de trouver la trace du sentier...

     

    Il est midi, le soleil joue avec les nuages...Nous pique-niquons, assis sur les capes de pluie, dans la neige...c'est blanc, c'est beau, il n'y a personne...on entend le roulement des avalanches au dessus-du cirque et même derrière nous, sur le plateau, mais là où nous sommes, nous ne risquons rien. alors...pendant deux heures, nous admirons le ballet nuages-soleil-montagnes, les gerbes de neige des avalanches au loin, la lumière, la beauté du site...

    Dévoilera , dévoilera pas ?

     

    Pyrénées entre printemps et hiver - 2 - Gavarnie

     

    Pyrénées entre printemps et hiver - 2 - Gavarnie

     

    Un peu...

    Pyrénées entre printemps et hiver - 2 - Gavarnie

    beaucoup...

    Pyrénées entre printemps et hiver - 2 - Gavarnie

     

    Le cirque fait la coquette derrière son éventail de nuages qui jouent à masquer la paroi vertigineuse...

    Pyrénées entre printemps et hiver - 2 - Gavarnie

    Pyrénées entre printemps et hiver - 2 - Gavarnie

     

    Il fait grand soleil malgré le jeu des nuages et nous sommes assis là, le casse-croûte en main, au spectacle  !

    Pyrénées entre printemps et hiver - 2 - Gavarnie

    Pyrénées entre printemps et hiver - 2 - Gavarnie

     

    Pyrénées entre printemps et hiver - 2 - Gavarnie

    Le ciel se couvre et se découvre...

    Un dernier regard avant

    de redescendre...par le même chemin

    (nous serons privés du petit bois enneigé

    et du pied du cirque,

    mais nous n'avons pas perdu

    au change !)

     

    Un vol de choucas ponctue le blanc de la neige et des nuages...

    Pyrénées entre printemps et hiver - 2 - Gavarnie

    Partager via Gmail

    31 commentaires
  • En traversant l'Aquitaine, la semaine dernière, en direction des Pyrénées, la nature m'a fait un beau bouquet de verts, tendres, sombres, plus jaunes ou plus bleus, un bouquet d'arbres tombés sous le charme du printemps, bien plus tôt que par chez moi !

    Et ce samedi 2 avril, en arrivant, même si le printemps végétal aquitain n'était pas encore descendu au pied des montagnes, un grand ciel bleu promettait une explosion de végétation pour la semaine pyrénéenne à venir.

    Mais le feu d'artifices des verts de toutes les couleurs n'a pas eu lieu : à la place, l'hiver a fait un petit baroud d'honneur en secouant ses édredons de plumes blanches sur les fleurettes printanières...

     

     

    Pyrénées entre printemps et hiver-1 - Du vent dans les jonquilles !

     

    Pyrénées entre printemps et hiver-1 - Du vent dans les jonquilles !

    1er jour...  dernier jour...

     

    Pourtant, le premier jour de rando, je n'avais qu'une envie : monter au pic d'Alian pour retrouver comme l'an dernier,

    le miracle des jonquilles ! (ici)

    Mais...seraient-elles au rendez-vous?

     

    1- Du vent dans les jonquilles !

     

    Je le disais l'an dernier, la montée est -pudiquement - "un peu raide". Et comme c'est le premier jour de rando, autant dire qu'elle semble encore plus raide...

    Tout en grimpant, je me demande : "l’hiver a été doux, elles sont peut-être déjà fanées...Mais depuis quelque temps, il fait frais...Peut-être ne sont -elles même pas fleuries, peut-être en boutons ?"

    En arrivant au sommet, au sortir du petit bois...Oui ! Elles étaient là, encore plus belles , fleuries "juste à point" sur fond de montagne enneigée !

    Pyrénées entre printemps et hiver-1 - Du vent dans les jonquilles !

     

    Des milliers de jonquilles, ébouriffées par le vent qui soufflait à cœur joie sur la crête ! Une merveille !

    Pyrénées entre printemps et hiver-1 - Du vent dans les jonquilles !

    Pyrénées entre printemps et hiver-1 - Du vent dans les jonquilles !

    Pyrénées entre printemps et hiver-1 - Du vent dans les jonquilles !

     

    Et là, devant cette myriade de corolles jaunes, me revient en mémoire un article de Canardjaune, du blog Regards croisés,,

    d'un Canard triste et dépité : ayant aperçu sur l'immensité de la prairie une unique touffe jaune de jonquilles, unique comme un cadeau de Pâques, il était revenu le lendemain pour garder le souvenir photographique de cet œuf jaune hors du commun...pour constater que les fleurs avaient disparu, cueillies par une main égoïste...

    Devant ces milliers de jonquilles, protégées de  la cueillette par leur situation (qui songerait à emporter les pauvrettes et leur faire subir deux heures de  descente ballotées dans un sac à dos !? ), j'envoie par la pensée une touffe de  ces belles à un Canard bien marri, en cadeau de consolation !

     

    Pyrénées entre printemps et hiver-1 - Du vent dans les jonquilles !

    Pyrénées entre printemps et hiver-1 - Du vent dans les jonquilles !

    Partager via Gmail

    33 commentaires
  • " Mais le chien !? Tu n'as pas parlé du chien !!! "  s'est exclamé le baryton après avoir lu mes articles sur les Pyrénées. il y avait une telle déception dans ce cri du cœur, que je me sens obligée de vous parler de ce chien...mais aussi de toutes les rencontres animales de cette semaine pyrénéenne.

     Les rapaces d'abord ! Je les avais passés sous silence, n’ayant pas de photos suffisamment bonnes à présenter.Et pourtant ! Dieu sait si les rapaces ont été présents à chaque instant de nos randonnées !

    Dans les Hautes-Pyrénées : 4 -rencontres animales

    Le puissant vautour fauve, d'abord,

    omniprésent, qui vole haut dans le ciel

    en décrivant de larges cercles, et que nous avons

    vu nicher sur les falaises...

    Dans les Hautes-Pyrénées : 4 -rencontres animales

     Un circaète Jean-le blanc, qui a effectué un presque atterrissage devant la voiture, dans un pré, me laissant bouche bée !

    Dans les Hautes-Pyrénées : 4 -rencontres animales

    Et puis, mon préféré,

    le milan royal,

    majestueux et splendide !


     

     

     

    Dans les Hautes-Pyrénées : 4 -rencontres animales

     Assis tout là-haut dans un col, c'est impressionnant de voir les cercles de ces oiseaux au-dessus de votre tête . Mais les rapaces n'attaquent pas !...Une attaque ? Elle n'est pas venue d'un milan ni d'aucun autre oiseau, mais d'un animal pour le moins inattendu ...

    Nous redescendions du Hautacam et arrivions à la voiture ... Quatre femmes nous précédaient accompagnées d' un pacifique Golden Retriever. Un alpaga , sorte de ravissante peluche géante presque blanche que nous avons prise pour un lama, a surgi d'un pré et s'est élancé vers le chien. Cris des dames, vociférations pour protéger le chien...nous arrivions derrière; l'alpage s'est tourné vers nous, nous barrant le chemin. Il a fallu agiter un bâton en lui disant de retourner dans son pré pour qu'il recule de quelques pas (seulement) ...Sa propriétaire nous a donné l'explication : cet alpaga mâle (magnifique !) défendait tout simplement son troupeau et avait un peu confondu son pré avec la montagne toute entière ! Après tout, il était chez lui ! Et là, je n'ai même pas essayé de tirer son portrait !...

     

    "Mais le chien ?  Tu n'as pas parlé du chien ! " Pas celui de l'alpaga, non, ...

    Ce vendredi, le jour du Pays Toy, après une petite escarmouche avec les chiens du village de Grust, l'un d'eux,( "il est brave celui-là" nous dit la dame qui nous a libérés de la  troupe d'aboyeurs),  décide visiblement de nous faire un bout de conduite... un bout ? Que dis-je ! Nous précédant sur le sentier, il se retourne de temps en temps..."Alors, vous venez ?" "Il est peut-être envoyé par le syndicat d'initiative pour guider les randonneurs", plaisante le baryton !

    Le chien connaît visiblement le chemin, n'hésitant pas aux bifurcations, gambadant, revenant nous chercher, nous attendant...

    "J'imagine qu'il attend le pique-nique pour se faire payer en nature!".

    Il est effectivement très intéressé par ce que nous sortons du sac, tout en restant courtois et bien élevé...Il a l'habitude de ce genre de balade accompagnée : une plaque à son collier porte un numéro de téléphone et il connaît trop bien l'itinéraire de la randonnée !

    Dans les Hautes-Pyrénées : 4 -rencontres animales

    Il nous accompagne jusqu'au soir, se désaltère près de la petite grenouille de la fontaine de Viscos... ! A l'entrée du village du départ, pas très éloigné de son village, malheureusement, nos adieux sont écourtés, au grand dam du baryton ! Quatre chiens  de berger se lancent à ses trousses pour le raccompagner chez lui...Ah les querelles de clocher...!

    Martine, l'éleveuse de chèvres le reconnaît : "il est à un gars de Grust ! Il suit les gens; un jour quelqu'un le volera !"

    Dans les Hautes-Pyrénées : 4 -rencontres animales

    Elle fait partie des trois éleveurs qui essaient de sauvegarder la race de chèvres pyrénéennes, une race rustique ."Elles peuvent vivre toute l'année dehors...même si elles se mettent à l'abri dans la cabane dès qu'il pleut !"

    Dans les Hautes-Pyrénées : 4 -rencontres animales

    On les élève pour le lait mais maintenant, nous annonce-t-elle fièrement," on fait aussi du saucisson de chevreau..".

    Rien n'est parfait...

    Dans les Hautes-Pyrénées : 4 -rencontres animales

    Celle-ci, je la verrais bien en "chèvre de Monsieur Seguin !

    Partager via Gmail

    32 commentaires
  • Dans les Hautes-Pyrénées : 3 - ...et l'hiver est devenu printemps

     Dans les Hautes-Pyrénées : 3 - ...et l'hiver est devenu printemps

    Le cirque de Gavarnie que l'on peut atteindre à pieds par la "piste des touristes", en bas, plate mais monotone,est beaucoup plus beau si l'on gravit d'abord le plateau de Bellevue qui lui fait face. Plus pentue, la montée au plateau offre une vue superbe sur le cirque et sur tout le vallon..

    Dans les Hautes-Pyrénées : 3 - ...et l'hiver est devenu printemps

    Dans les Hautes-Pyrénées : 3 - ...et l'hiver est devenu printemps

    Dans les Hautes-Pyrénées : 3 - ...et l'hiver est devenu printemps

    Lorsque nous sommes arrivés, le 11 avril, la neige avait quitté à regret certains vallons, certains plateaux, certains sommets...mais s'attardait encore sur les hauteurs, sur les chemins, sur les coins les plus ombragés donnant cette impression de paysage un peu lunaire, un peu hors du temps...Un peu compliqué de retrouver le chemin depuis le petit pont sur le gave ! Mais nous avons parié que les traces de pas dans la neige étaient les bonnes...!

    Dans les Hautes-Pyrénées : 3 - ...et l'hiver est devenu printemps

    Sur les pentes, les  feuillus, fraîchement dépouillés de  leur neige  tendaient de raides rameaux bruns;  le paysage semblait figé dans une sorte d'entre-deux hésitant entre austérité hivernale et frémissement printanier...

    Et puis, un matin, après trois jours presque estivaux, comme si un peintre était passé par là, les arbres sont devenus tendrement verts, tendrement éclairés...quelques touches de blanc ici, quelques touches de vert là...en trois jours, un "fondu enchaîné" de couleurs subtiles a transformé l'hiver en printemps !

    Et les fleurs !

    Dans les sous-bois, les anémones hépatiques jouaient avec le soleil...

    Dans les Hautes-Pyrénées : 3 - ...et l'hiver est devenu printemps

    Dans les Hautes-Pyrénées : 3 - ...et l'hiver est devenu printemps

    Dans les Hautes-Pyrénées : 3 - ...et l'hiver est devenu printemps

    J'ai retrouvé avec joie le torrent qui court entre les petits moulins de Sazos au pays Toy (à revoir ici)...J'y suis restée longtemps longtemps à m'extasier sur la profusion des fleurs bordant le cours d'eau bondissant...

    Dans les Hautes-Pyrénées : 3 - ...et l'hiver est devenu printemps

    géranium

    Dans les Hautes-Pyrénées : 3 - ...et l'hiver est devenu printemps

    pulmonaire

    Dans les Hautes-Pyrénées : 3 - ...et l'hiver est devenu printemps

    jacinthe sauvage

    Dans les Hautes-Pyrénées : 3 - ...et l'hiver est devenu printemps

    populage des marais

    Dans les Hautes-Pyrénées : 3 - ...et l'hiver est devenu printemps

    chélidoine

    Dans les Hautes-Pyrénées : 3 - ...et l'hiver est devenu printemps

    coucou

    Dans les Hautes-Pyrénées : 3 - ...et l'hiver est devenu printemps

    une petite inconnue...l'érithronium dent de chien (Erythronium dens canis) ?

    Dans les Hautes-Pyrénées : 3 - ...et l'hiver est devenu printemps

    cardamine des prés

    Dans les Hautes-Pyrénées : 3 - ...et l'hiver est devenu printemps

    hellébore

    (Les fleurs seront plus belles si vous cliquez dessus pour les voir en plus grand !)

    Et puis là, dans le dernier village, à Viscos, j'ai retrouvé la craquante grenouille de la fontaine, contente d'être sortie de la neige et prête à avaler toute l'eau du printemps !

    Dans les Hautes-Pyrénées : 3 - ...et l'hiver est devenu printemps

    Dans les Hautes-Pyrénées : 3 - ...et l'hiver est devenu printemps

     

    Partager via Gmail

    37 commentaires
  • Le lac de Soum ! Je vous l'ai déjà présenté l'an dernier..(le lac de Soum).J'aime cette randonnée qui part du col du Soulor en direction de celui de Couraduque...

    A cette époque, la neige encore très présente transforme les lieux en une sorte de paysage lunaire ponctué de grandes taches blanches où la chaussure s'enfonce...

    Dans les Hautes-Pyrénées : 2 - le lac de Soum

    Comme une huître géante...

    Dans les Hautes-Pyrénées : 2 - le lac de Soum.

    ...le lac de Soum hésite entre neige et eau, entre printemps et hiver...

    Dans les Hautes-Pyrénées : 2 - le lac de Soum

    Dans les Hautes-Pyrénées : 2 - le lac de Soum

    Partager via Gmail

    21 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique