• Impossible de quitter la région lilloise sans aller visiter  le musée de la piscine à Roubaix !

    Piscine , Musée ? Les drôles de baigneurs qui se pressent le long du bassin semblent pêts à plonger dans l'eau éclairée par la verrière en demi-cercle .


    Roubaix 2880

     

    En 1932, cette piscine, construite par l'architecte lillois Albert baert est considérée comme la plus belle piscine de France. Ses ailes abritent des bains publics.

     

    En 2001, ce chef-d'oeuvre

    de l'art déco devient un musée. Cette ancienne piscine municipale de Roubaix, conjuguée à l'ancien tissage Hannart Prouvost  devient le "musée d'art et d'industrie André Diligent".

    Roubaix 2884

     

    L'ancien bâtiment  est préservé, le bassin aussi, au bord duquel prennent place les sculptures.

     

    Roubaix 2898

     

    Tout autour, les anciennes cabines de douches deviennent les salles d'exposition qui abritent les collections céramique, arts appliqués, textile...

     

    Roubaix 2881

     

    Les ailes, anciennes salles de bain, accueillent les collections de peintures, sculptures...

    Le décor art déco est conservé...

     

    Roubaix 2901

     

    ...et donne à ce musée un cachet extraordinaire, original et raffiné.

     

    Roubaix 2887

    Partager via Gmail

    2 commentaires
  • Il est impossible d'aller à Lille sans faire une visite à la "Venise du nord",  Bruges la riante lorsque le soleil se baigne dans ses canaux, mais ce jour-là "Bruges la grise", "Bruges la pluie", pluie qui est tombée, finement mais sûrement,  toute la journée, faisant luire les pavés,  embrumant les canaux et...trempant les chaussures...

    Pluie qui a rendu vaine toute photo...(sauf celle, un peu cafardeuse, de l'un des quatre moulins qui bordent le grand canal au bord-est de la vieille ville).

    J'ai vu Bruges au soleil il y a trois ans et ce sont ces photos-là qui vous emmèneront le long des rues et des canaux...

    Tout d'abord, la Bruges architechturale avec, elle aussi, comme Lille et Bruxelles, son incontournable grande place, pleine de monde par beau temps mais vide sous la pluie, et le Béguinage de Bruges, au jardin rempli de jonquilles en mars 2010.!


     

    (Les photos s'agrandissent au survol)

     

    Ensuite, bien sûr, la Bruges des eaux...


     

     

    (les photos s'agrandissent au survol)

     

    P1050187  P1050188  P1050189

    (Cliquez sur ces trois photos pour les agrandir)

     

    Et puis ici et là, quelques fantaisies au fil des rues...(agrandir au survol)



     

    Bruges la Merveille !

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Après la visite lilloise, nous avons laissé le P'tit Quinquin en compagnie du Manneken-pis de Bruxelles  ... Je vous invite à une promenade à pieds dans les rues de Bruxelles. C'est pour moi la meilleure façon de humer l'air d'une ville, le nez en l'air et les pieds sur le pavé... !

    (Je vous invite aussi à cliquer sur les photos pour les agrandir !)

    Pas très loin de la fontaine du "petit pissoux", voici l'incontournable grande place de la ville

    P1010851  P1010852
     P1010853
     P1010854

     

    ...et l'écrin-bonbonnière de la salle du théâtre de la Monnaie

    P1010865
     P1010876
    ...les hautes verrières du passage couvert des Galeries royales et la façade "Old England" du musée des instruments de musique
    P1010859
     P1010881
    P1010882
     

     

    Et puis, et puis, à chaque coin de rue (ou presque, j'exagère !), des chocolats et encore des chocolats, qui mettent en péril les bonnes résolutions !

    P1010857
     P1010858

     

    A chaque coin de rue aussi, comment oublier que la Belgique est un haut lieu de la bande dessinée ???

    P1010862
      P1010887
    P1010878 
    P1010884
    P1010885
     
    P1010883
     


    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Lille (suite) et...Bruxelles

     

    Tout le monde ou presque connaît la chanson du p'tit Quinquin, d'Alexandre Desrousseaux, (créée en 1853), et de sa dentellière de mère ! Ce qui n'est pas banal, c'est que " L'canchon dormoire", autrement dit cette berceuse, est devenue la chanson de marche des soldats du nord en 1870 !  puis un peu l'hymne officieux de la ville de Lille.

     

    Refrain

    Dors, Min p'tit quinquin,

    Min p'tit pouchin, Min gros rojin,

    Te m'fras du chagrin

    Si tu n'dors point qu'à d'main.

     

    1er couplet :

    Ainsi l'aut'jour, eun pauv' dintellière,

    In amiclotant sin p'tit garchon,

    Qui d'puis tros quarts d'heure n'faijot qu'braire,

    Tâchot d'lindormir par eun' canchon.

    Ell'li dijot : Min Narcisse,

    D'main t'aras du pain d'épice,

    Du chuc à gogo, si t'es sache et qu'te fais dodo.


    La " pauv' dentellière", fraîche et jolie,  et son braillard de fils ont aussi leur statue, oeuvre  d'eugène Déplechin en 1902, bien à l'abri à l'hôtel de  ville, .dont la copie trône square Foch.

     

    Lille 2938


    Un autre petit bonhomme,peut-être encore plus célèbre, est le petit Manneken-pis de Bruxelles, potelé comme un angelot baroque, dont la petite statue arrose une fontaine dans le quartier Saint-Pierre.

     

    On trouve,  dès 1388, l'ancêtre de la statue actuelle : une fontaine située à l'angle des rues de l'Étuve et du Chêne, constituée d'une statuette en pierre dénommée « Petit Julien »

    Cette  statuette de pierre est remplacée par une statuette en bronze commandée en 1619 à  Jérôme Duquesnoy l'Ancien.

     

    P1010850

     

    Des histoires sont à l'origine de cette statue :

    L'enfant d'un riche bourgeois de Bruxelles se serait égaré lors d'un marché ou d'une foire.  Au bout de plusieurs jours, il aurait été retrouvé par son père, en train de faire..ce qu'il est en train de faire !

     

    Une autre légende,( beaucoup plus "héroîque" !) raconte qu'un enfant aurait éteint de cette manière, la mèche d'une bombe avec laquelle les ennemis voulaient mettre le feu à la cité !

    La statue a été volée à plusieurs reprises, par des soldats anglais, puis par des soldats français (elle inspire les soldats, apparemment !). Pour calmer les esprits Lous XV offrit alors au Manneken-pis ...un habit !

    Depuis, Il est de tradition d'offrir au Manneken-pis des vêtements à des occasions spéciales notamment pour honorer une profession. Sa garde-robe actuelle comprend 883 costumes conservés au Musée de la ville de Bruxelles !

     

    Le jet d'eau est, à l'occasion de fêtes,  remplacé - comble de rafinement (!!!)- par d'autres breuvages... Ainsi, on rapporte qu'en 1890, au cours de grandes fêtes bruxelloises qui se déroulèrent durant deux jours, le petit bonhomme distribua du vin et du lambic (bière bruxelloise). Actuellement, certaines sociétés folkloriques bruxelloises ont gardé pour tradition lors de célébrations annuelles d'offrir à boire en faisant couler de la bière par le... Manneken-pis (qui veut dire :" petit garçon qui...pisse", bien sûr !).

     

    Tout sur le Manneken-pis ? http://fr.wikipedia.org/wiki/Manneken-Pis

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Lille (suite)

     

    En suivant la rue illuminée, on arrive dans les vieux quartiers de Lille, sur la place de l'Opéra.

    L'opéra de Lille , construit au début du XXème siècle dans un style chargé néo-classique, remplace l'ancien théâtre (construit en 1785) détruit par un incendie.

    La façade rappelle celle du Palais Garnier (Paris)

     

    Lille 2916

      Lille 2935
      Lille 2915
    Vue sur le Grand Foyer de l'Opéra Sur la place, ce sonneur de cloche a cassé sa corde !

    (Cliquez sur ces deux photos pour les voir en plus grand)

     

    Séparée de la place de l'Opéra par un imposant pâté de maison, la place du général De Gaulle est le rendez-vous incontournable des visiteurs (et des lillois !). La Vieille bourse, (XVIIème siècle) ici côté "De gaulle" est certainement le plus bel édifice de ces deux places et l'un des plus beaux de la ville.

     

    Lille 2874

     

      XLille 2926   Lille 2927
      Lumières sur la place
      La Voix du nord

    (Cliquez sur les photos pour une grande taille)

     

    Et maintenant, quittons les grandes places pour déambuler dans les rues du Vieux Lille, parfois...renversant !...

     

    Lille 2909

     

    Cliquez sur les photos pour découvrir en plus grand les façades pittoresque, les boutiques pleines de charme comme celle de ce fleuriste, si appétissante que l'on a envie de s'y arrêter, ou cette "huîtrerie" à la façade de mosaïques...et les innombrables patisseries et chocolateries...

     

    Lille 2911
     Lille 2918  Lille 2919
     
    Lille 2912
    Lille 2913
     

    Lille 2908

     

    Précedemment, sur Lille : Neige et glace sur Lille

                                                    Illuminations lilloises

    Partager via Gmail

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique