• Le jardin champêtre : les coquelicots (2) !

     

    Ils sont si nombreux au jardin, si variés, si beaux, si lumineux et je les aime tant qu'il me fallait bien un second article pour parler d'eux ! Je les  ai tant admirés, photographiés, chaque matin depuis des jours (l’après-midi ne sied pas aux coquelicots que le vent décoiffe et rend chauves !

     

    Je l'ai dit, ils sont partout dans le  jardin de devant, et sur le côté de la maison, là où, normalement (normalement !!!) se trouve le potager ! Mais les tomates, rhubarbe, sauge, courgettes et petits pois ne se plaignent pas de ce voisinage un tantinet envahissant mais si plein de charme !

    J'aime bien le mélange coquelicots roses : sauvagerie et sophistication mêlées...

    Le jardin champêtre : les coquelicots (2) !

     

    Ils se sont aussi installés près du tabouret bleu,

    Le jardin champêtre : les coquelicots (2) !

     

    Le jardin champêtre : les coquelicots (2) !

     

    ...décorent le bas du mur...

    Le jardin champêtre : les coquelicots (2) !

    Le jardin champêtre : les coquelicots (2) !

    Le jardin champêtre : les coquelicots (2) !

     

    ils chantent, les coquelicots, ils fredonnent le vol du bourdon , ou plutôt des bourdons qui (foin des "distanciations physiques !") les visitent par centaines !

    Le jardin champêtre : les coquelicots (2) !

    Le jardin champêtre : les coquelicots (2) !

    Le jardin champêtre : les coquelicots (2) !

     

    le rouge échevelé des coquelicots se mêle au rose pompon des gros pavots...

    Le jardin champêtre : les coquelicots (2) !

    Le jardin champêtre : les coquelicots (2) !

    Le jardin champêtre : les coquelicots (2) !

    Certains ont décoloré leur jupon et lui donnent une allure un peu chiffonnée de vieux tableau.

    Je les adore et j'essaie chaque année d'en récolter des graines pour les jeter en joyeux mélange...quand elles ne se ressèment pas toutes seules,... n'importe où bien sûr !

    Le jardin champêtre : les coquelicots (2) !

     

    Tout le monde se mêle, s'emmêle, et joue les contrastes avec les marguerites...

    Le jardin champêtre : les coquelicots (2) !

    Partager via Gmail Yahoo!

    15 commentaires
  • Le  jardin champêtre : les  coquelicots !

     

    Ils sont là, pavots roses joufflus, pavots de Californie  à la belle mine orangée, coquelicots en jupons écarlates...

     

    Le  jardin champêtre : les  coquelicots !

     

    Le  jardin champêtre : les  coquelicots !

     

    Ils sont revenus au rendez-vous du printemps; ;envahissent les massifs et...le potager, pour ma plus grande  joie et ma  plus grande admiration !

    Vingt fois par jour, je vais les voir, plus rouges , plus clairs ou plus sombres, ou plus orangés...je ne me lasse pas de leur exubérance, de leur beauté, leur fragilité,  leur hardiesse enjuponnée d'écarlate......

    Le  jardin champêtre : les  coquelicots !

     

    Dans le potager, je me"fais avoir" chaque année par les coquelicots. Ils adorent son exposition sud, sa terre plus riche...je ne sais pas, mais  ils l'adorent ! Donc, je me suis dit , pas d'invasion cette année. Allez, deux ou trois pieds, et voilà...Mais non, je ne sais pas comment cela peut se faire : ou bien ils sont indisciplinés, ou bien ils connaissent bien ma faiblesse devant leur charme...je fonds, j'admire, ...je les adore !

     

    Le  jardin champêtre : les  coquelicots !

     

    Le  jardin champêtre : les  coquelicots !

    Le  jardin champêtre : les  coquelicots !

     

    Dans le jardin de devant, ils  flirtent avec les rosiers chez lesquels ils se sont invités...

    Le  jardin champêtre : les  coquelicots !

     

    Le  jardin champêtre : les  coquelicots !

     ...et mêlent ici leur rusticité à l'élégant "Isabelle Autissier"  

    Le  jardin champêtre : les  coquelicots !

     

    Les papillons rouges de leurs touffes décoiffées se posent sur chaque massif...

    Le  jardin champêtre : les  coquelicots !

    Le  jardin champêtre : les  coquelicots !

    Le  jardin champêtre : les  coquelicots !

    Le  jardin champêtre : les  coquelicots !

    Ils se mêlent aussi aux sauvages marguerites qui , ce n'est pas tous les ans le cas, sont fleuries en même temps qu'eux, taquinent la sauge et..bloquent la fermeture du portail !

     

    Le  jardin champêtre : les  coquelicots !

    Le  jardin champêtre : les  coquelicots !

    Partager via Gmail Yahoo!

    21 commentaires
  • En mode confinement-12 : le jardin bouquet

    En mode confinement-12 : le jardin bouquet

    Depuis plus de deux  mois,  je jardin est en effervescence : la nature lui a jeté pêle-mêle tout ce qu'elle avait sous la main, et qu'il se débrouille !

    il se débrouille bien : le printemps poursuit son chemin, le jardin aussi, avec parfois des extravagances : des iris qui fleurissent en février, les  tulipes qui côtoient les jonquilles...

    Depuis deux mois, le jardin est un gros bouquet qui se renouvelle. les floraisons sont longues...

    Il doit beaucoup de sa magnificence aux fleurs sauvages qui se relaient pour en faire un éden bienvenu en cette période étrange.

    Ici, chaque jour je m'émerveille devant la splendeur de l'aubépine qui fleurit...fleurit...et embaume !

     Les carottes sauvages tapissent ses pieds de leur mousse blanche et l’euphorbe, sauvage elle aussi, lui apporte sa note ensoleillée.

     

    En mode confinement-12 : le jardin bouquet

     

    Passé le temps des folies déboussolées de quelques iris Alcazar qui ont perdu la tête en février, les iris, ceux qui restent arrivent sagement.

    En mode confinement-12 : le jardin bouquet

    En mode confinement-12 : le jardin bouquet

    En mode confinement-12 : le jardin bouquet

    En mode confinement-12 : le jardin bouquet

     

     Mes préférés, restent les petits iris Sibirica qui ne font pas de caprice et fleurissent chaque printemps.

    En mode confinement-12 : le jardin bouquet

    En mode confinement-12 : le jardin bouquet

     

    Voici venu le temps des danseuses en tutu, mes capricieuses ancolies en jupons superposés, qui dansent dans le vent avec les orchidées de jardin, les pavots de Californie et celles qui viennent de plus en plus nombreuses depuis deux-trois ans, les graciles et élégantes campanules sauvages...

     

    En mode confinement-12 : le jardin bouquet

    En mode confinement-12 : le jardin bouquet

    En mode confinement-12 : le jardin bouquet

    En mode confinement-12 : le jardin bouquet

     

    Ces délicieuses campanules qui font merveille au bord des chemins, me font la joie de leur visite au jardin : elles ne sont que grâce et  délicatesse.

    En mode confinement-12 : le jardin bouquet

    En mode confinement-12 : le jardin bouquet

     

    En mode confinement-12 : le jardin bouquet

     

    Et pour une note de bonne humeur...

    En mode confinement-12 : le jardin bouquet

    En mode confinement-12 : le jardin bouquet

    Partager via Gmail Yahoo!

    16 commentaires
  • L'hiver, surtout quand le pseudo hiver s'appelle pluies et tempêtes, je pratique le jardinage ...sur canapé...Ah ! Lire au coin du feu (ou pas) "le jardin du paresseux", ou "jardin de curé"... je m'y vois, j'y suis, parmi les allées fleuries, les abeilles, les papillons,.......                                                                                                               

    En ce moment, je lis "le potager d'Olivier"...

    Cet assez gros volume pourrait aussi s'intituler

    "la philosophie du potager" 

    et cette philosophie me convient bien  !

    l'auteur nous parle de ses expériences potagères,

    de l'énergie qui l'anime, de son travail non pas "de la terre",

    mais "avec la terre".

    Il en parle à la fois de façon enthousiaste et avec humilité...

    Pas de leçons données,

    mais le vécu de ses essais, de ses réussites,

    de ses échecs, au fil de son expérience. 

     

    Pour aller voir, c'est ici !

    "Le potager d'Olivier"

    Et puis, en deuxième partie du livre, quand on se sent "gonflé à blog", plein d'énergie et du désir de  s'y mettre, il passe en revue les légumes et fruits de son potager, la façon d'apprivoiser les choses, les bonnes dates, et toujours à partir de son expérience.

    "

    "Les graines F1…?!!! Bouuuh, beurk, pas chez moi ! Oui c’est ce que l’on entend souvent quand on est un jardinier au naturel, fervent défenseur de l’environnement, du sol, de la biodiversité. Et je vous avoue, moi le premier, les graines F1 du commerce… j’évite !

     

    Graines F1 rime pour beaucoup avec graines génétiquement modifiées, chimie, nocivité. Et pourtant au potager, je me plais de générer des graines F1 naturellement !

    Vous devez vous dire, « Mais il a perdu la tête Olivier ?! »

    Je vous explique…"

    "Le potager d'Olivier"

     

    "Le potager d'Olivier"

    "Le sol est une des grandes merveilles de notre planète. Mystérieux, fragile, vivant, il faut essayer de le comprendre pour mieux le protéger, le nourrir, et garantir sa fertilité dans l'espoir de récoltes saines, savoureuses, gourmandes."

     

    Il a aussi une chaîne Youtube, avec des tas "d'articles"

    découvrez le livre sur Youtube

     

    Çà m'a donné des fourmis dans les doigts, et hop ! j'ai sauté du canapé et j'ai semé des petits pois ! Mais attention, pas n'importe comment, avec amour, de façon méticuleuse, grain à grain en un alignement parfait ! (Çà ne me ressemble pas pourtant !!! )

    ...Reste à prier pour  que les merles ne me mangent pas mes grains !!!

    Partager via Gmail Yahoo!

    18 commentaires
  • L’hiver approche, c'est bien tentant et souvent utile de donner un "coup de pouce" aux oiseaux pour passer l'hiver...

    Oui mais...Il ne faut pas oublier que les oiseaux sont des animaux sauvages, et qu'ils doivent le rester. Il est déjà assez triste de voir des espèces sauvages en voie de disparition  que l'on ne pourra plus rencontrer que dans les zoos !

     Donc, aider les oiseaux certes , mais toujours dans le respect de l’équilibre naturel .

    Bien sûr, tout dépend des régions : dans certains endroits, il a neigé, il a gelé...c'est alors le bon moment pour commencer à distribuer des graines de tournesol dans les mangeoires. S'il ne fait pas encore froid, attendons encore un peu : il y a encore dans les jardins un petit travail de nettoyage à faire par nos amis ailés : les insectes cachés qui guettent vos plantations de printemps, les graines qui, mangées par nos petits auxiliaires, ne se transformeront pas en "mauvaises herbes"..., les fruits de l’aubépine (chez moi, ça y est, ils ont tout mangé), du cotonéaster, du fusain...

    ...les graines des pommes de pin...Sur le conifère aux oiseaux, devant ma fenêtre, c'est le va et vient des mésanges bleues, charbonnières, huppées, à longue queue..

    Nourrir les oiseaux

    .

    Nourrir les oiseaux

     

    La Symphorine a attiré hier pendant un long moment cette charbonnière : que mangeait-elle ? Les petits fruits roses ? Des insectes ?

     

    Nourrir les oiseaux

     

    Bien sûr, une autre condition pour avoir un jardin accueillant, c'est de laisser des tiges sèches après la floraison, des tiges creuses, sans se précipiter en un "nettoyage" frénétique de la moindre brindille séchée. Les oiseaux vous en remercieront. J’ai eu beaucoup de plaisir hier, à observer cette petite bleue décortiquer les graines contenues dans les capsules sèches des petits iris Sibirica (en plus, dans le soleil, ces tiges séchées sont belles et donnent du relief et un air automnal au jardin...)

    Nourrir les oiseaux

    Nourrir les oiseaux

    Nourrir les oiseaux

    Nourrir les oiseaux

    Nourrir les oiseaux 

    J’attendrai le 1er décembre pour déclarer ouvert le "Restaurant des Ailes"! ...Cependant,  en fait...il est ouvert toute l'année, mais d'une façon tout à fait naturelle, qui ne détruit pas l'équilibre de la  nature  !

    Partager via Gmail Yahoo!

    29 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique