• Les bonnets du fusain

     

     

    ...Et pas n'importe quels bonnets ! Non pas les petits bonnets de laine de l'hiver, non, des bonnets à la pourpre automnale et cardinale, des bonnets d'évêque !

    C'est un petit fusain d'Europe, Euonymus europaeus, tout ce qu'il y a de plus indigène, planté au jardin il y a quelques années...en cadeau au  rouge-gorge, Titi, le  prince du jardin !

    Les bonnets du fusain

    C'est un discret, le fusain ; ses fleurs, petites et insignifiantes, passent inaperçues, mais...les pollinisateurs les adorent !

    Et puis, l'automne arrive et le fusain, endormi dans le bourdonnement des abeilles et bourdons, se réveille...ses feuilles se colorent dans des tons doux de jaune, orangé, violacé...Les fleurs , qui n'attendaient que cela, s'entrouvrent et nous offrent de miraculeux bonnets roses, gonflés comme des joues de bébé...

     

    Les bonnets du fusain

    C'est un tendre, le fusain, tendre dans la douceur, la rondeur, la nuance...

    Les bonnets du fusain

     

    Et puis, la tendresse devient acidulée : les bonnets roses s'entr'ouvrent et laissent voir de jolies graines recouvertes d'une pulpe orange vif, les arilles :  le fusain se met à oser les contrastes !

    Les bonnets du fusain

     

    Les arilles restent collées au fruit assez longtemps avant d'être dévorées par les oiseaux : Titi le rouge-gorge les adore !

    Les bonnets du fusain

     

    Un rayon de soleil et le fusain illumine de sa rose délicatesse une haie, un jardin, un fragment d'automne...

    Les bonnets du fusain

    Partager via Gmail Yahoo!

    26 commentaires
  • Le jardin a revêtu sa parure automnale et ...hivernale, façon décoration de Noël...Il se pare de gaies boules rouges couleur vitamines qui...font la joie des oiseaux !  (ou "comment attirer les oiseaux dans son jardin en leur offrant une nourriture naturelle ...)

    Oh, bien sûr, certains arbustes à baies ont déjà été dépouillés : aubépine, chèvrefeuille, morelle noire, sureau ont déjà "perdu la boule" depuis un moment, pillés par mes amis ailés!

    Mais il reste tout de même :

    Des baies au jardin

    le spectaculaire cotonéaster (dont la variété orange à plus petites boules a déjà été dépouillée de ses baies chez mon voisin ! Celui-ci résiste plus longtemps...

     

    Des baies au jardin

    les" gratte-cul", les faux fruits de l'églantier ( et des rosiers) , appelés aussi cynorrhodons (que l'on peut utiliser contre les affections grippales...

     

    Les guirlandes de la morelle douce-amère

    (Solanum dulcamara),

    cette grimpante sauvage apparue

    dans mon jardin

    et que j’incite à grimper

    sur le mur érigé par le voisin,

    mais dont les baies

    sont réservées aux oiseaux

    (car toxiques pour les humains !)

    Des baies au jardin

     

    Des baies au jardin

     

    Des baies au jardin

    Les petits ballons rouges

    de la viorme, elle aussi une sauvage

    qui s'est invitée au jardin...

     

     

    Des baies au jardin

    ou encore les  baudruches roses de la Symphorine.  Celles-ci, je ne sais pas si les oiseaux les aiment...je guette !

    Voir aussi ma page : les-oiseaux-et-les-arbustes-a-baies

    Partager via Gmail Yahoo!

    32 commentaires
  • Lumière de Noël

    Lumière sur le houx

    Partager via Gmail Yahoo!

    12 commentaires
  • Vous le savez, je suis partisante de la nourriture naturelle pour les oiseaux du jardin.

    Beaucoup d'entre eux mangent les baies à un moment ou un autre de l'hiver. Le rouge-gorge aime les bonnets roses...du fusain. J'avais donc fait à Titi cadeau de deux petits fusains ramenés par mon voisin des bords d'un chemin.

     

    fusain 4297

    Malheureusement, le premier été, le manque d'eau a eu raison de l'un d'eux. L'été dernier, le second est mort aussi de sécheresse en mon absence.

    Un ami m'a donc déniché deux petits arbustes, plantés cet automne...Pour l'instant, ils ne manquent certes pas d'eau ! Mais il me faut les surveiller cet été !

    J'avais aussi depuis quelque temps l'idée de planter un églantier, pour ses fleurs simples d'abord, pour les oiseaux ensuite.

    Cette fois, c'est Lacledfa  (ah ! les échanges entre blogueurs !) qui m'en a trouvé deux dans la nature. L'un d'eux a même eu quelques fleurs chez lui cet été. Planté à l'automne, il a gardé ses baies auxquelles les incessantes gifles de la pluie ont donné la goutte au nez !

     

    eglantier 0211

      Voir la page sur les oiseaux et les arbustes à baies


    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  •  

    De petits points de couleur, rouges, noirs, commencent à éclairer  le jardin de leur ponctuation discrète,  mettant une petite touche de peinture pointilliste ici et là !

    Les oiseaux ont tout le temps de les voir mûrir et de les repérer !

    Si certaines baies ne sont pas encore mûres, comme celles du pyracantha, du lierre ou du cotonéaster qui rosissent seulement en ce moment

     

     

     

     

     

     

     

     

    cotonéaster

      Cotoneaster 8464

    d'autres ne sont déjà presque plus qu'un souvenir, pillées sitôt apparues : in extremis, le chèvrefeuille a réussi à en sauver quelques - unes !

     

    chevrefeuille 8252

     

    aubepine 8212 Celles de l'aubépine disparaissent à vue d'oeil...

      La bryone, quant à elle, n'en finit pas de se faire belle pour nous séduire et effacer son image de "mauvaise herbe" !: En septembre, la voici , auréolée de ses feuilles vertes ou dorées, parée de "petits pois rouges, verts et jaunes, qui contrastent joliment avec la monnaie du pape sèchée. bryone 8198

     

    bryone 8227

     

    bryone 8334

     

    bryone 8339

     

    La voici, fantaisiste petite cucurbitacée, dans tous ses états...

    Bryone en folie !

    La bryone (bryonia dioica)

    Le temps d'une pause...

     

    Depuis l'automne dernier, une petite nouvelle, la symphorine , après une floraison estivale insignifiante mais très mellifère, commence maintenant à gonfler de petits ballons roses alors que ses feuilles aussi vont prendre cette teinte qu'elle gardera tout l'hiver : si les insectes aiment ses fleurs, les oiseaux aiment ses baies roses(ou blanches suivant les espèces)!

      symphorine 8473

     

     

     

     

    symphorine 8470

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique