• D'abord, voici le résultat du petit jeu d’identification...

    Un oiseau qui chante dans le soir ou la nuit, on pense au rossignol...En l'entendant, ce fut ma première pensée. Mais non, ce n'est )as le rossignol qui chante sa sérénade du soir sur le fil...

    Alors..Un merle attardé et nostalgique ? Ce n'est absolument pas le chant du merle plus profond, plus grave.

    Norbert a dit hirondelle ou serin cini : ce ne sont pas les piaillements de l'hirondelle et j'avoue que j'ai pensé au serin cini aussi, mais ses trilles sont plus rapides et plus aigües et puis, mon chanteur est plus inventif...

    Même chose pour le pouillot véloce dont le chant est si répétitif qu'on l' a surnommé le "compte-écus", comme s'il comptait ses sous !

    les sansonnets imitent certes les autres, mais celui-là était tout seul, loin des troupes d'étourneaux...

    Alors ? Un joli chant,inventif par un oiseau qui voit bien dans le noir...Oui, Trublion, c'est un rouge-gorge. D"e plus en plus d'oiseaux chantent la nuit, troublés sans doute par les lumières des lampadaires...Et le rouge-gorge, comme le merle, est un Turdidé qui voit bien dans un milieu sombre. Voici une petite vidéo faite il y a ...sept ans !

    le chant du rouge-gorge

    Ensuite, toujours à propos des oiseaux, je voudrais rappeler ...qu'il fait chaud, qu'ils ont besoin d'eau pour boire et entretenir leurs plumes..

    .

    Chant du soir, eau de canicule

    Jardin, balcon, terrasse, tout est bon pour leur mettre une coupe d'eau ! Ils ne seront pas les seuls à venir : guêpes, abeilles ont besoin d'eau ! Un couvercle de pot de fleurs suffit !

    Chant du soir, eau de canicule

    Chant du soir, eau de canicule

    Partager via Gmail

    25 commentaires
  • Je suis surprise par le nombre des oiseaux aux mangeoires cet hiver : malgré quinze jours de froid, ils sont beaucoup moins nombreux que d'habitude.

    Oh, bien sûr, la volière des oiseaux habituels est toujours là : pinsons, verdiers, mésanges, rouges-gorges, accenteurs, chardonnerets, merles, ramiers, tourterelles turques, troglodytes...mais ...

    Moins de verdiers, de pinsons, moins de tout, sauf peut-être les mésanges bleues, plus présentes que jamais et toujours aussi déterminées !

     

    Et puis, cet hiver, pas de  migrateurs, pinsons du nord, tarins des aulnes...

    Les printemps 2015 et 2016 ont été très humides et seraient une cause de la mise à mal des populations d'oiseaux : 50 % de mortalité dans les nids...Quelques visiteurs un peu plus originaux cependant : le pic-épeiche, une mésange nonnette, et une petite femelle de fauvette à tête noire dans le cotonéaster qui , avec le froid en a perdu les boules (dans le gosier des merles, ramiers, fauvettes etc...)

    Les oiseaux du jardin : un hiver en demi-teinte

    Les oiseaux du jardin : un hiver en demi-teinte

    fauvette à tête noire, femelle (reconnaissable à sa tête... rousse !)

    Partager via Gmail

    32 commentaires
  • Effervescence aux bains-douches

    Et quand je dis bains-douches, c'est vraiment bain ET douche ! Ce n'est pas une toilette de chat, non ! c'est le lustrage des plumes, l'élimination des parasite, la tête la première dans la baignoire !

    D'ailleurs, je suis sure que vous n'avez pas reconnu cet énergumène en pleine action !

    Et que je m’agite, et que je me dandine, et que j'éclabousse !

     

    Le voilà, c'est lui , de profil...de face, comme un pompon mouillé !

    Effervescence aux bains-douches

     

    Effervescence aux bains-douches

     

    Depuis quelque temps, je vois beaucoup de pouillots véloces au jardin : ils doivent être en migration vers le sud, le bassin méditerranéen et même le nord de l'Afrique...

    Effervescence aux bains-douches

    "Bon !  Ils en mettent du temps à prendre leur bain" , se dit la petite bleue qui patientait...Mais la patience n'est pas le fort des mésanges bleues...donc..."j'y vais !"

     "Si je ne les regarde pas, ils vont peut-être partir " ?

    Effervescence aux bains-douches

     

    "Non, ils sont toujours là !"

    Effervescence aux bains-douches

     

    "Regardons ailleurs !" "Tiens, voilà la cousine ! Elle a fini de décortiquer le pin mais elle a oublié d'enlever son chapeau pour prendre son bain !

    Effervescence aux bains-douches

    Effervescence aux bains-douches

     

    "Ah, elle a bonne mine avec sa crête mouillée !!!"

    Effervescence aux bains-douches

     

    "Et elle recommence !  de mieux en mieux !"

    Effervescence aux bains-douches

    Effervescence aux bains-douches

     

    "Eh bien, ma cousine, elle est belle ta huppe  !!! (Allons bon, on dirait une poule maintenant !!!)"

    Effervescence aux bains-douches

    Effervescence aux bains-douches

    Partager via Gmail

    32 commentaires
  • Le pouillot véloce est venu boire à l"abreuvoir...

     

    Partager via Gmail

    21 commentaires
  • Le cotonéaster et les fauvettes à tête noire

    C'est la première fois que je vois le cotonéaster encore "en boules" fin mars !

    Habituellement, le froid de février, en attirant les oiseaux dans l'arbuste, a eu raison depuis longtemps de ses baies appétissantes !

    Mais ce printemps, il converse paresseusement avec les merles, encore garni comme un sapin de Noël !

    Pourtant aujourd’hui...razzia sur les boules  !

    Un, non, deux couples de fauvettes à tête noire se sont relayés dans l'arbuste, faisant des allers-retours continuels, souvent une boule rouge au bec...

    Le cotonéaster et les fauvettes à tête noire

    Le cotonéaster et les fauvettes à tête noire

    Ce 30 mars, le temps est gris, il pleut, et pour couronner le tout, l'arbre est à contre-jour...Les photos ne sont pas bonnes, mais c'est quand même un plaisir de voir ce petit mâle gober les boules pour...les emporter aux petits ? Seraient-ils déjà nés ?! Ou bien va-t-il déguster tranquillement son butin plus loin (toujours du même côté de la haie pourtant...)

     

    Tête rousse, voici la femelle...

    Le cotonéaster et les fauvettes à tête noire

     

    Les envols, complètement à contre-jour sur fond de ciel blanc donnent cette photo complètement surexposée...

    Le cotonéaster et les fauvettes à tête noire

    ...qui m'a donné envie -une fois n'est pas coutume !- de la traiter comme un dessin...

    Le cotonéaster et les fauvettes à tête noire

    Le cotonéaster et les fauvettes à tête noire

     

    Je suis une fervente partisane de l'alimentation naturelle au jardin, et donc des arbustes à baies qui fournissent en hiver leurs fruits et leurs vitamines aux oiseaux

    Si la relation entre les oiseaux et les arbustes à baies vous intéresse, voir ma page : les oiseaux et les arbustes à baies

    Partager via Gmail

    23 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique