• La Sèvre et la Sanguèze sont jalonnées de "chaussées "qui ponctuent leur dénivellée et qui sont bordées d'anciens moulins à eau, souvent transformés en tanneries , aciéries, scieries, filatures..au fil des époques ...

    Ce barrage sur la Sanguèze, d'abord utilisé pour un moulin à froment, fut transformé en tannerie au milieu du XIXème siècle, et plus tard en scierie. Une turbine a remplacé sa roue en 1950, mais la chute d'eau, tristounette en ce début juillet, n'est plus utilisée actuellement.

     

     

     Moulin de Gervaux

     

    Ce moulin à eau sur la Sèvre appartenait, comme celui que nous venons de voir sur la Sanguèze, au marquis de la Galissonière.

    Il est resté moulin à froment jusqu'en 1929. Sa turbine continue à fournir l'énergie électrique pour la minoterie du bourg.

     

    photo prise en  février

    Le lavoir des Goheaux, alimenté par une source qui coule en permanence, a été aménagé en 1930.

    Il a cessé d'être utilisé en 1960, à l'arrivée du service d'eau. Les seules lavandières encore visibles sont les grenouilles qui y lavent leur linge (sale) en famille!

     

    Mais quelle est donc cette espèce?

     

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire


  • Tout près de la prairie des papillons de l'automne, coule paresseusement le Gesvres et passe le chemin qui le longe.
    A l'endroit où l'enjambe le viaduc de la Verrière (voir "Variations sur les ponts (3)"), est un ancien moulin à eau dont il ne reste que les ruines, depuis peu restaurées ou plutôt consolidées!





     Lorsque l'on passe sur l'autre rive, un peu plus accidentée, on peut facilement passer à côté, sans la voir,  de la petite fontaine Saint-Georges tellement elle se tapit au frais de la verdure!




    Partager via Gmail

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique