• Même si elle est loin d'être suffisante, (l'Edre n'a jamais été aussi basse, la terre est sèche si l'on creuse à 15 cms...) le jardin est tout de même content et certaines fleurs qui avaient fait le dos rond tout l'été se remettent à fleurir aimablement alors que je ne m'y attendais pas !

    Les oxalis...Oh, pas une grosse touffe, mais tout de même...!

    Jardi qui rit, jardin qui pleure (2)

     

    Les ostéospermums

    Jardi qui rit, jardin qui pleure (2)

    Jardi qui rit, jardin qui pleure (2)

    le petit géranium...

    Jardi qui rit, jardin qui pleure (2)

     

    C'est bien gentil à eux, parce que ceux qui devraient faire le spectacle en ce moment, le feu d'artifice de l'autome, ce devraient être :

    les dahlias

    je l'ai dit dans l'article précédent, ils ont soufferts et sont un peu courts sur pattes ! Pourtant, un par un, ils se réveillent...Oh, ce n'est pas l'apothéose, mais il faut s'en contenter...

    Jardi qui rit, jardin qui pleure (2)

     

    Jardi qui rit, jardin qui pleure (2)

    Jardi qui rit, jardin qui pleure (2)

    Jardi qui rit, jardin qui pleure (2)

    Jardi qui rit, jardin qui pleure (2)

    Jardi qui rit, jardin qui pleure (2)

     Jardi qui rit, jardin qui pleure (2) 

    J’adore les dahlias, tous les dahlias, mais depuis deux ou trois ans, ils font grise mine et ils n'offrent pas le feu d'artifice escompté!

     

    Ceux-ci aussi devraient faire  le spectacle ! Mais ils n'ont pas aimé le sec, ils n'aiment pas le vent !!! Ils fleurissent quand même, mais il ne faut pas compter sur eux pour avoir un jardin bien rangé : ils se sont couchés pour protester !

    Jardi qui rit, jardin qui pleure (2)

    Jardi qui rit, jardin qui pleure (2)

     

    Quant aux anémones du Japon, elles ne font pas la grève intégrale, mais ce n'est guère mieux : voici l'unique bouquet de fleurs qu'elles m'offrent : c'est le service minimum !

    Jardi qui rit, jardin qui pleure (2)

     

    Après mes asters roses (ils assurent!, voir l'article précédent !), ceux-là ont fait un gros effort !

    Jardi qui rit, jardin qui pleure (2)

     

    Un autre gros effort a été fait par les petits cyclamen, que je pourrais aussi bien mettre dans les fleurs sauvages tant ils vivent leur vie librement...leur vie pour laquelle j'ai craint en septembre : je n'en voyais pas l'ombre (rose) d'un ! Mais petite pluie après petit pluie, ils ont comme chaque année étendu leur tapis rose au fond du jardin !

    Jardi qui rit, jardin qui pleure (2)

     

    Bien sur, le jardin est fleuri, mais le manque d'eau a réduit considérablement les floraisons habituelles et s’il ne pleure plus, le jardin ne rit pas tout à fait franchement non plus, je crains pour les prochaines années...

    Partager via Gmail Yahoo!

    29 commentaires
  • Cet été, le grand sourire persistant du soleil a beaucoup fait pleurer le jardin. Oh, sans larmes, il n'y avait guère de place pour des débordements aqueux ! Sec, le jardin était sec au début septembre, d'une tristesse aride. Couleur paille, il se recroquevillait sur lui-même, racornissant ses feuilles, érigeant ses tiges à minima...

    Les dahlias, auxquels je donnais de maigres rations de survie tirées des cuves qui baissaient inexorablement, n'ont pas pu mieux faire que quelques petits 50 cms...Les rares fleurs des sauges , des dahlias étaient petites, tout de suite desséchées...

     

    Les sedums se portaient bien, sans eau et, découragée, je me suis dit qu'à l'avenir,je n'avais plus qu'à  prévoir un jardin de sedums !

    Jardin qui rit, jardin qui pleure

    Jardin qui rit, jardin qui pleure

     

    Plus aucune trace de verdure dans l'herbe, ce qui lui donnait le charme d'une savane...

    J'ai cru perdre les asters ! Le pied des grands roses a commencé à jaunie, les violets et les "bordeaux" n'ont plus qu'une tige rabougrie...

    Et puis...le ciel a pleuré, et peu à peu le jardin a souri... les dahlias ont gardé leur petite taille mais ont ouvert des fleurs..

    Jardin qui rit, jardin qui pleure

    Jardin qui rit, jardin qui pleure

    Jardin qui rit, jardin qui pleure

     

    Jardin qui rit, jardin qui pleure

    Jardin qui rit, jardin qui pleure

    Jardin qui rit, jardin qui pleure

    Jardin qui rit, jardin qui pleure

    Jardin qui rit, jardin qui pleure

     

    Jardin qui rit, jardin qui pleure

     

    Les asters roses ont repris des forces...

    Jardin qui rit, jardin qui pleure

     

    Et puis, ça et là, tout le monde se risque à revivre  : les sauges qui faisaient profil bas , respirent et refleurissent...

    Jardin qui rit, jardin qui pleure

    Jardin qui rit, jardin qui pleure

    Jardin qui rit, jardin qui pleure

    Jardin qui rit, jardin qui pleure

     

     Même le fushia, pourtant discret d'habitude, sourit et s'étire !

    Jardin qui rit, jardin qui pleure

     Le jardin rit quand le ciel pleure et pleure quand le ciel rit trop longtemps !

    Partager via Gmail Yahoo!

    14 commentaires
  • Presque sans paroles , juste un regard...

     

    Scènes du jardin

    Pour l'éclat, les Escholzias...

    Scènes du jardin

     

    Une petite  nouvelle , Maya, qui donne la direction du vent dans les petits iris Sibirica

    Scènes du jardin

    Oui, je sais, il y avait déjà Coccinelle qui vrombissait dans les marguerites...!

    Scènes du jardin

     

    Çà, c'est incontournable : la grâce des Campanules raiponce dans les mêmes marguerites...

    Scènes du jardin

    Scènes du jardin

    Scènes du jardin 

     

    Devant la maison, les escholzias se marient aux campanules "agglomérées" et aux digitales, aux lupins...

    Scènes du jardin

    Scènes du jardin

    Scènes du jardin

    Scènes du jardin

     

    Scènes du jardin

     

    J'aime à regarder le jardin comme si c 'était une succession de tableaux ...

    Scènes du jardin

    ...les marguerites à travers les iris Sibirica...

    Scènes du jardin

    les poses des coquelicots...

    Scènes du jardin

    Partager via Gmail Yahoo!

    23 commentaires
  • Quelques stars de juillet au jardin

    Je vous avais montré le ballet des piérides sur la lavande ! Ah, la lavande ! le ballet continue et la belle a bien des prétendants !!!

    Quelques stars de juillet au jardin

     

    Quelques stars de juillet au jardin

    Vroum, vroum ! le vent, ça décoiffe !

    Quelques stars de juillet au jardin

     

    La légèreté des Thalictrum

    Quelques stars de juillet au jardin

    Thalictrum white splendid

    Quelques stars de juillet au jardin

    ...mêlés à la belle "Princesse Diana

    Quelques stars de juillet au jardin

    Quelques stars de juillet au jardin

     

    Ce petit geranium pousse vaillamment partout...

    Quelques stars de juillet au jardin

    ...mais ces deux-là se font un peu plus prier ! Je suis contente, car cette année, ils semblent "bien partis", le bleu...

    Quelques stars de juillet au jardin

    ...et le rose pâle !

    Quelques stars de juillet au jardin

     

    Escalade sur ballon rond

    Quelques stars de juillet au jardin

     

    Et puis, et puis...

    Quelques stars de juillet au jardin

    Quelques stars de juillet au jardin

    ...mon chouchou (pacific Dream) qui refleurit...

    Quelques stars de juillet au jardin

     

    ...et puis et puis...LES VACANCES !

    Je vous laisse l'arrosoir...Si vous pouvez arroser un peu en mon absence...Merci !!!

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    22 commentaires
  • J'ai un peu tardé à vous emmener finir le tour du jardin en mai. C'est que...j'ai perdu ma souris ! Enfin, pas perdu, plutôt démantibulé ! Une souris sauteuse qui a fait un vol plané et s'est retrouvée la tête ici, la queue là, le dos plus loin...

    Je ne sais pas trop m'y prendre avec les souris...j'ai bien réussi  à la reconstituer plus ou moins, mais elle ne voulait plus cliquer sur la patte droite... heureusement, le Baryton est arrivé, et comme il avait un chat dans la gorge, la souris s'est senti pousser des ailes et a vite été remise sur pattes !!!...Bref, je vous emmène sur le côté de la maison, avant de passer derrière...

    Côté nord, c'est le coin des hortensias...Alors, en attendant leur floraison, c'est le mois du blanc : seringat, petites fleurs délicates de bryone,rosier sauvage commun avec ma voisine (!)  et une digitale qui, ne voulant pas être en reste s'est aussi vêtue de blanc...

    Scènes de jardin en mai....3

    Scènes de jardin en mai....3

     

    Scènes de jardin en mai....3

    Scènes de jardin en mai....3

    Côté sud, ah ! côté sud, c'est sensé être "potager" ....ça l'est, sauf que...ce n'est pas que ça : les coquelicots et pavots adorent et je n'ai pas le cœur de les arracher...Et puis, j'aime bien les mélanges...

    Scènes de jardin en mai....3

     

    Derrière la maison, c'est la fin des ancolies, la fin des iris aussi...

    Scènes de jardin en mai....3

    Scènes de jardin en mai....3

    Scènes de jardin en mai....3

    Scènes de jardin en mai....3

    Scènes de jardin en mai....3

     Alors, laissons faire les fleurs sauvages qui poussent toutes seules...

    Scènes de jardin en mai....3

    Scènes de jardin en mai....3

     

    Ambiance...

    Scènes de jardin en mai....3

    Partager via Gmail Yahoo!

    23 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique