• la mare ne s'est pas encore endormie de son sommeil automnal : il fait beau, chaud, et Petite Nouille profite au maximum du soleil !

    Petite Nouille !!! Quand elle est arrivée dans la mare ce printemps, elle mesurait... quoi , deux centimètres ? Un amour de  grenouille miniature ! Je l'ai vu grandir, presque jour après jour (c'est fou ce que ça grandit vite une grenouille ! )

    Si bien que...

    La mare en octobre

    Evidemment, sur la photo, vous ne pouvez pas vous rendre compte, mais je pense qu'elle mesure bien  au moins 12 cms...si bien que, décemment, je ne peux plus l'appeler "Petite Nouille". "Grosse Nouille" serait vraiment trop désobligeant, car elle est magnifique, verte, éveillée et tout et tout...Donc, on va dire qu'elle sera "Nouille", sobrement...

    Je ne peux pas vous montrer d'autres habitants de la mare...Pourtant il y en a ! Mais ils se cachent...L'autre jour, je nettoyais un peu feuilles et plantes en surnombre...j'ai remonté, dans mon épuisette...deux tritons palmés !

    Pas contents, les tritons ! Donc j’ai dit "oh pardon" et je me suis empressée de les remettre à l'eau...

     

    Bien sûr, il n'était pas question de leur demander de poser gentiment pour la photo ! Ils ont vite disparu dans la végétation de la mare !

    Pour ceux qui ne connaissent pas les tritons, voici une photo prise sur internet.

    La mare en octobre

     Je vous ai déjà montré libellules, gerris, héliophile suspendu, dytique, larves de chironomes (vers de vase)... mais tout le monde aquatique se cache dans les profondeurs !

    Cet été, pas de pluie : j'ai voulu voir si la mare "tenait le coup", sans apport d'eau autre que celle du ciel.

    Elle a baissé, baissé, j'ai surveillé et...ouf ! Une pluie dimanche dernier a fait remonter quelque peu le niveau de l'eau...La mare peut donc supporter la sécheresse de l'été. Il est vrai qu'au centre, il y a 70 cms de profondeur...

     

    La mare en octobre

    En ce moment,côté plantes,

    c'est la menthe aquatique qui fait l'animation, ...

    Ses feuilles sont très appréciées

    des femelles de tritons

    qui les replient sur leurs œufs !

    Partager via Gmail

    24 commentaires
  • Je n'en avais jamais vu, sauf en photos !

    Et puis, un après-midi de juin,il y a quatre ans,  je faisais les honneurs de ma petite mare à une amie...Et là !

    Qu'est-ce que..???   J'ai failli m'étrangler d'émotion...En un instant, j'ai compris :  un jouet bizarre tombé à l'eau, un dragon sorti d'un livre de contes, un dinosaure soudain ressuscité ? Non..Ce corps noir, ces taches de feu sur le dos, ces pattes de lézard...Une...salamandre ? Il y avait une salamandre dans ma miniature de mare, en plein milieu de l'après-midi !

    salamandre 4119

     

    Mon dragon mesurait quoi, 8 à 10 centimètres...Une queue pas très longue...Et sa présence au milieu du jour...les salamandre sont des animaux qui sortent la nuit...Celle-ci était-elle une jeune salamandre ?

    la salamandre naît et se développe dans l'eau. Ensuite, l'adulte vit en forêt dans un milieu humide, dans les profondeurs de la litière et se nourrit de cloportes, vers de terre, collemboles, toutes ces petites bêtes qui fabriquent du terreau ! Des feuilles, de l'humidité, de l'ombre...et un trou d'eau à proximité car c'est dans l'eau que les salamandres reviennent pondre...

     

    C'est en recevant le dernier numéro de ...la Salamandre, qui consacre  ce mois-ci (pour son 35ème anniversaire) l'essentiel de ses pages à son animal totem, que je me suis souvenue avec émotion de ma petite salamandre .

    C'est un numéro passionnant (qui nous apprend qu'il;existe aussi des salamandres toutes noires, comme de petits dinosaures de bronze !)

    Ce numéro est plein de magnifiques photos et  croquis d'artistes invités à un séjour "salamandre" dans la forêt des salamandres, près de Genève.

    Un  dragon dans la mare : la salamandre

     

    Hélas, cet animal étrange et fascinant est ( un de plus !) en danger : disparition des milieux aquatiques, disparitions des milieux terrestres , sous-bois, pollutions des eaux, pièges divers , maladies dues  à un champignon !....Les salamandres sont en déclin...

    Un  dragon dans la mare : la salamandre

     

    Un  dragon dans la mare : la salamandre

    Un exemple des deux pages de croquis

    consacrés à la reproduction :

    le kama-Sutra des salamandres,

    comme si vous y étiez !

     Je n'ai pas revu ma salamandre: il est vrai que je ne suis pas allée, lampe torche en main inspecter ma mare à la nuit tombée...je n'aime pas déranger, mais il paraît qu'avec une lumière rouge, cela ne gêne pas... La lecture de ce numéro me donne envie d'y aller voir d'un peu plus près...

    Dans chaque numéro, un mini-guide nature : ce mois-ci les fougères !

    Pour tout abonnement à la Salamandre, la Salamandre junior ou la petite Salamandre, un 7ème numéro gratuit est offert aux lecteurs de mon blog, avec le code : CAPU18

     

    Partager via Gmail

    22 commentaires
  • Ce n'est pas le titre d'un nouveau film ni d'un nouveau polar...c'est la découverte que j'ai faite en ouvrant mes volets l'autre matin.

    Danger sur la mare

     

    Un héron sur le toit ! Je les vois d'habitude au bord des cours d'eau, immobiles comme des statues, mais sur le toit de la rue, c'est bien la première fois ! Je me suis frotté les yeux, mais non, je ne rêvais pas !

    Le temps de descendre chercher l'appareil photo...il était toujours là. Sans réfléchir, je me suis réjouie de cette photo insolite jusqu'à ce qu'un horrible soupçon me traverse l'esprit...

    Je suis redescendue, aussi vite que j'étaie remontée...je me suis approchée de la mare... Oh, il y avait peu de chance que Petite Nouille prenne le frais aux aurores, mais sait-on jamais ?

    Pas de petite Nouille, et...plus de héron.

    Vérification faite dans la journée : le poisson de la bassine était toujours là et Petite Nouille prenait le soleil dans la mare...

    Danger sur la mare

    Mais, est-ce bien Petite Nouille ? Serait-ce Grenouillette revenue ? Car enfin, la grenouille minuscule arrivée dans le jardin il y a quoi, deux mois, a tellement grandi que je me demande...j'ai beau scruter : il n'y a toujours qu'une seule grenouille...Alors ? Petite Nouille devenue Nouille voudrait-elle se faire aussi grosse que les génisses de novembre dans le pré derrière chez moi ?

    Quant au héron, je ne l'ai pas revu...

    Partager via Gmail

    18 commentaires
  • Ça y est ! les nénuphars ont décidé de profiter du beau temps... Celui de la bassine a fleuri le premier, plus exposé au soleil...

    La mare en juin , grenouille et nénuphars

     

    Dans la mare, Petite Nouille, qui a bien grandi (il faut me croire sur parole car les photos ne vous renseignent guère !) fait sa cure de soleil l'après-midi, les fesses sur les feuilles de nénuphar et environnée des inflorescences des potamots.

    La mare en juin , grenouille et nénuphars

     

    Quant au nénuphar, cette année, il prend son essor : quatre fleurs en même temps !

    La mare en juin , grenouille et nénuphars

    Il y a quatre jours ...

     

    La mare en juin , grenouille et nénuphars

    Aujourd'hui, flottant au dessus d'une mer de chatons de bouleau, envoyés en pluie par un petit vent du nord un peu turbulent !

    Partager via Gmail

    23 commentaires
  • Après le jardin vu des airs avec les mésanges, le jardin vu du côté de l'eau...

    Alors que Grenouillette fait des allers-retours dans la mare selon les années...Une petite nouvelle, minuscule se chauffe au soleil : c'est petite Nouille, qui , il y a un mois ne faisait pas plus de trois centimètres, mais qui en fait surement quatre maintenant !

    La mare : une nouvelle locataire

    La mare : une nouvelle locataire

    Partager via Gmail

    23 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique