• Les Oyas ???? Avant de savoir ce que c'était, leur allure m'a séduite !

    L'origine du mot est espagnole : les ollas (qui se prononcent presque oyas) sont des pots  en argile ou en céramique micro-poreuse,  qui se plantent dans la terre pour irriguer les plantes. C'est une très ancienne technique d'irrigation dont on retrouve les traces en Chine il y a 4000 ans et un peu partout dans le monde depuis cette époque. On en a retrouvé des traces dans la Rome antique, en Corse...

    Les Oyas à tester !

    J'ai reçu cette "Oya" de Botanic , pour la tester pour vous ! Les Oyas sont fabriquées en France,  par des maitres potiers.

    Vous l'avouerez, elle est plus esthétique que la bouteille de plastique dont on enfonce le goulot au pied des plantes  (et qui se casse la figure s'il y a du vent ou si elle n'est pas bien calée...)

    Autre avantage : la Oya est poreuse, elle diffuse lentement son eau directement au pied de la plante

    . Cet arrosage constant et sans excès évite de stresser les plantes. Il maintient le substrat meuble, humide et favorise le développement de la faune et de la microflore, autant de facteurs favorables à un meilleur développement des plantes.

    Cette technique permet un arrosage trois fois moins fréquent et économise de 50 % à 70 % d'eau...

    J'espère que cette Oya sera disponible en plusieurs tailles  : j'en ai reçu une petite  (elle contient 30 cl d'eau) que j'ai plantée dans le pot d'Ipomées.

    Les Oyas à tester !

    J'ai rempli la Oya il y a cinq jours : elle est vide aijourd'hui mais la terre est fraîche et souple.

    J'ai tout de suite été séduite par son aspect naturel et esthétique ! Elles existent aussi  en céramique émaillée, de couleur :

    Botanic : Oyas à planter

     

    En même temps, toujours "à tester", j'ai reçu par les soins de Guillaume, l'interlocuteur sympathique de chez Botanic, un abri à coccinelles. Pour la petite histoire, il était écrit "abri à insectes"...j'ai souri en découvrant qu'il était réservé aux seules coccinelles car...voilà bien quinze ans, j'ai installé un abri à coccinelles au jardin...qui n'a pas reçu la visite de la moindre de ces demoiselles, bien trop à l'aise, je le suppose,  sous les abris naturels du jardin (tiges creuses, au chaud sous les lits de feuilles mortes, ...j'en ai retrouvé dans ma boîte aux lettres et même, au sortir de cet hiver, un matin...sous ma couette ! Oui ! j'avais dormi avec une coccinelle !

    J'ai quand  même installé ce joli abri ...et nous verrons si quelqu'un (quelqu'une) l'adopte cet hiver !

    Les Oyas à tester !

    Les Oyas à tester !

    Et puis...dans le paquet, il y avait aussi ce pulvérisateur pour pulvériser non pas des produits chimiques (ils n'ont pas droit de cité chez Botanic, ni chez moi !), mais des préparations maisons à base de plantes, vinaigre blanc, bicarbonate de soude... pour désherber, lutter sont les maladies, pucerons etc...

    J'avoue que la seule chose qu'il m'est arrivée de pulvériser, c'est un petit mélange maison à base de bicarbonate de soude , contre l'oïdium des tomates quand le temps est trop humide puis chaud ...

    Les pucerons, je laisse coccinelles ( vous savez, celles qui dorment dans mon lit !) et mésanges s'en charger ! Il faut bien qu'elles mangent !

    Pour le reste, je n'ai pas besoin de lutter, tout va à peu près bien.

    Ah, oui, j’oubliais : ceux qui veulent désherber trouveront ce pulvérisateur pratique : il contient 5 litres mais possède une lance légère, et il y a une bonne recette naturelle sur le petit livret joint au pulvérisateur...

    Partager via Gmail

    33 commentaires
  • J'ai reçu samedi deux boîtes de petite graines prêtes à germer de chez Botanic. A tester...Alors, je teste :

    L'idée, c'est une boîte contenant six petits godets;

    sur chacun d'eux, une graine.

    Le substrat* est préparé,

    il suffit de mettre de l'eau

    dans le couvercle de la boîte,

    d'attendre quelques instants

    que l'eau ait remonté dans la terre,

    de refermer le couvercle ...

    Les "prêts à germer" de chez Botanic

    Les "prêts à germer" de chez Botanic

    La boîte va jouer ainsi le rôle d'une mini serre....

    Elle ne prend pas de place; est plus petite qu'une boîte à oeufs...

    je l'ai posée sur le radiateur (éteint !) de la salle de bains,

    sous le velux...

     

    Et puis je suis partie trois jours...

    le soir du 3ème jour, les petites graines 

    de poivrons avaient déjà germé !

    Les "prêts à germer" de chez Botanic

     C'est vrai, je ne vous ai pas dit ce que contenaient les boîtes !  L'une contient six graines de Courgette de Nice à fruit rond, et l'autre, six mottes de Poivron doux Yolo Wonder.

    Oh bien sûr, ceux qui font eux-mêmes leurs semis en assez grande quantité et qui mélangent amoureusement  leur compost et leur terreau ne seront  sans doute pas vraiment intéressés, mais je pense plutôt à ceux qui n'ont pas de place, juste un petit coin  de jardin, ou un balcon, une terrasse, une courette, qui n'ont ni la place ni l'envie de manipuler des sacs de terre , mais qui aimeraient bien quand même planter quelques pots ou bacs de légumes ou aromates...

    Dans les "prêts à germer" , on trouve des tomates, des salades, des pois, des poivrons, des aromates, basilic, persil etc...(voir ici). Ce sont bien sûr des graines biologiques . Il faut compter en moyenne 6 euros la boîte de six, ce qui revient un peu moins cher que des plants (biologiques) déjà poussés (tout dépend de l'endroit où on les achète)..mais là, c'est simple, rapide,  et on a le plaisir de voir pousser ses graines...

    Le but est de faciliter ou faire découvrir le jardinage même aux néophytes.

    *  Des petites mottes de substrat breveté H2grOw (pas de la simple terre de coco qui s’écroule à la mise en eau et qui n’est bonne que pour le semis). Les jardineries BOTANIC ont choisi des plants à germer avec des graines 100% biologiques, certifiées Ecocert.

    Partager via Gmail

    22 commentaires
  • Je ne sais si c'est pour fêter le printemps, mais l'enseigne Botanic, très engagée pour un meilleur environnement au jardin, lance maintenant une gamme de produits alimentaires, intitulée "Histoires d’ici". Pourquoi ? Parce que cette gamme privilégie les producteurs  de nos régions, amoureux des produits biologiques de qualité et du savoir-faire artisanal...

    Et pourquoi en parlé-je...?  Parce que Botanic me propose de faire gagner aux lecteurs (trices) de mon blog, des bons  de réductions sur cette gamme : des bons de réduction de 5 € pour un achat de  35 €...

    Mais...hélas, seuls ceux et celles qui peuvent aller dans un magasin Botanic peuvent en profiter : cette gamme n'est pas commercialisée sur internet...

    J'en parle aussi (bien que je n'aie pas de magasin près de chez moi), parce que...hum...j'ai goûté certains de ces produits et que, très franchement, c'est un régal  ! ( non, je n'ai pas d'actions chez Botanic...)

     

    "Histoires d'ici", chez Botanic

     

    J'ai goûté deux confitures, celle d'abricots et celle de myrtilles. Elles ont la texture des confitures maison de ma grand-mère (référence absolue en la matière !!!), sans aucune sensation d'acidité (40 % de sucre de canne roux, 60 % de fruits et rien d'autre). Elles ont l'arôme des fruits (pas du sucre !) et dans celle de myrtilles, on a le goût du fruit sauvage.

    J'ai testé aussi deux jus, de raisins et de pommes : là aussi, on est "sur le fruit" (absolument biologique) avec le petit côté légèrement trouble du vrai jus de pommes.

    La gourmande que je suis a craqué pour des biscuits à l'angélique...

    Si je n'avais pas su que ce parfum léger

    était de l’angélique, je ne l'aurais pas deviné,

    mais c'est un régal de douceur et de croquant !

    "Histoires d'ici", chez Botanic

    Et enfin, j'ai goûté le pain d'épeautre, à finir de cuire soi-même (je l'ai testé au grille-pain qui le laisse moelleux à l'intérieur et croustillant à l'extérieur) : farine moulue à la meule de pierre, pain cuit au levain, ce qui le rend extrêmement digeste et léger !

    Si vous êtes intéressé (e) à recevoir un bon de réduction, pour faire ou vous faire un cadeau gourmand de bons produits,  faites-le moi savoir en commentaire ou en message privé, en m'indiquant votre adresse mail pour que je vous fasse parvenir ce bon par mail. Si un(e)  ami(e), voisin(e) est aussi intéressé(e), je peux vous adresser un ou deux ou trois bons (...dans la limite de ce que m'envoie Botanic)

    A utiliser du 8 au 29 avril (Je suis absente du 11 au 18, alors, ne tardez pas  !)

    Partager via Gmail

    25 commentaires
  • Tulipes 2482

     

    Les tulipes fleurissent tôt ce printemps Celles-ci, reçues en automne dernier, fleuries depuis une semaine,  sont les plus précoces du jardin et ont tenu la promesse de leurs gros bulbes ronds.

    Je les avais choisies doubles , à dominante rose. Elles se sont entourées d'une couronne de fleurs sauvages, lamier rose, véroniques et myosotis bleus.

     

    Couleur framboise, pulpeuses et emperlées de la rosée matinale..

     

    Tulipes 2483

     

    Tulipes 2486

     

    ...elles sont accompagnées de boutons verts...

     

    Tulipes 2490

     

    qui, en s'épanouissant, fleurissent en "choux" jaune tendre...

     

    Tulipes 2502

     

    élégamment et discrètement striés de vert...

     

    Tulipes 2480

     

    ou couleur crème fraîche qui accompagne joliment la framboise...On en mangerait !

     

    Tulipes 2517

     

    Tulipes 2521

     

    Les bulbes reçus en automne 2013...

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Quel est le rapport entre la Saint-Valentin et le salon de l'agriculture ?

    J'entends d'ici les petits malins qui vont répondre "l'amour vache" !...Et bien non, le rapport, ce sont deux petits jeux proposés par Botanic

     

    Le premier le voici (mais il  faut être adepte de Twitter et même avoir un compte Twitter...)...):

    coquelicot002 "Nous offrons un bouquet de fleurs (pour la Saint-Valentin) aux meilleurs poètes qui (re)déclareront leur flamme mais attention... en 140 caractères ! Tout est expliqué dans le visuel ci-après que vous pouvez télécharger en cliquant ICI." Dix bouquets sont à gagner...

    (Si vous n'avez pas de compte Twitter, rien ne vous empêche de déclarer votre flamme en un long  poème, mais... vous achèterez le bouquet !!!)

     

     

     

     

    Le second est plutôt une proposition :

    je peux faire gagner des places aux lecteurs de mon blog, pour le salon de vachel'agriculture qui se tiendra du 22 février au 2 mars cette année...Si vous habitez (ou pas !) la région parisienne et si cela vous tente, faites le moi savoir  ...!

    Partager via Gmail

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique