• Ce mardi,  au hasard d'une revue de juin 2010, je redécouvre cette page...publiée par le Ministère de l'écologie...

    hulotte-copie-1

    On pourrait penser que depuis, l'idée a fait du chemin...Et pourtant :

    Ce lundi 24 février 2014, Emmanuel Giboulot, viticulteur en biodynamie depuis les années 1970,  a comparu  à Dijon pour avoir refusé de traiter ses ceps contre une maladie, la flavescence dorée., véhiculée par un insecte, la cicadelle.

       

    cicadelle

     

    « La biodynamie, explique le vigneron installé sur la côte de Beaune et la haute côte de Nuits, consiste à créer un équilibre global au sein d'un milieu naturel, un écosystème qui fonctionne en autonomie. »

    « L'insecticide, même autorisé en agriculture biologique, n'est pas sélectif : il aurait détruit la cicadelle, l'insecte vecteur de la flavescence dorée, mais aussi une partie de la faune auxiliaire sur laquelle je m'appuie pour réguler cet écosystème. Cela aurait réduit à néant tous mes efforts de développer des approches alternatives depuis que je me suis lancé en 1985.

     

      Surtout, le 7 juin 2013, quand l'arrêté préfectoral est pris, imposant pour la première fois dans le département le traitement de « l'ensemble des vignobles de la Côte-d'Or » au moyen « d'une application unique d'un insecticide », « aucun foyer avéré de flavescence dorée n'était détecté dans le département », rappelle-t-il. Je n'ai pas voulu traiter  en préventif alors qu'il n'y avait pas de risque. »

      «Je n’ai jamais dit qu’il ne fallait pas traiter, mais il faut traiter là où c’est nécessaire», a déclaré M. Giboulot avant l’audience lundi, soulignant qu’en Côte-d’Or il n’y avait pas encore de maladie avérée selon lui.

    «Est-ce qu’on va donner de la chimiothérapie à quelqu’un, en prévention d’un éventuel futur cancer?», a-t-il ajouté.

      Une amende de 1.000 euros, pour moitié avec sursis, a été requise lundi à Dijon à son encontre.Le viticulteur de Beaune encourt six mois d’emprisonnement et 30.000 euros d’amende.! Le jugement sera rendu le 7 avril.

      (source presse internet)

     

    (Une pétition circule pour le soutenir: ici)

     

    A quand une amende à tous ceux qui refusent -par exemple- de se faire vacciner contre la grippe ???!!!

    Pourtant, de plus en plus de gens refusent ces insecticides et autres pesticides néfastes à la santé, à l'équilibre biologique, aux abeilles... (la lavande de Sault sur laquelle j'avais fait un article (ici) est attaquée elle aussi par la cicadelle; pourtant, les producteurs biologiques refusent de traiter pour ne pas tuer les abeilles)

     

    Toujours cette semaine, je reçois ce message de Botanic :

    l'enseigne organise une opération de reprise des pesticides les week-ends
    du 14-16 mars et du 21-23 mars (14-15 et 21-22 mars pour les magasins d'Alsace et de Moselle). En échange des produits rapportés, botanic offrira un bon d'achat de 5€ à valoir sur une solution pour jardiner au naturel

    "Cette opération exceptionnelle a pour objectif d'agir une fois de plus concrètement et de proposer à un large public de jardiner au naturel en se débarrassant des pesticides chimiques" 

    (Rappelons que botanic est toujours la seule enseigne de jardinerie à avoir retiré les pesticides et engrais chimiques de tous ses magasins )

    "Comment ça se passe ?
    C'est très simple !

    • Les produits doivent être rapportés dans leur emballage d'origine (bidon/boîte) afin de permettre leur identification et leur tri.
    • Les produits collectés concernent aussi bien les produits entamés que ceux non utilisés.
    • La collecte englobe tous les produits phytopharmaceutiques EAJ (Emploi Autorisé dans les Jardins), hors engrais et produits professionnels.
    Après la collecte, tous les produits sont pris en charge par CLIKECO, partenaire de botanic et spécialiste de la gestion des déchets. Ils seront acheminés vers des centres de traitements agréés en vue de leur élimination."

     " La loi" est-elle donc la seule aveugle ? Au lieu -au nom de la loi- de pénaliser ceux qui refusent d'utiliser des pesticides, ne pourrait-on envisager une loi qui les interdirait ?


    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Aux lecteurs de la côte atlantique..

    Communiqué de la LPO :

     

    "Les coups de vent des dernières heures entraînent actuellement un échouage massif de cadavres d’oiseaux marins (Macareux moines, Guillemots de Troïl, notamment,…), dont certains mazoutés, sur les plages de Loire-Atlantique, de Vendée, et plus globalement sur l’ensemble du littoral Atlantique.

    Plus de 200 oiseaux en Loire-Atlantique en 2 jours, plus de 200 en Vendée…

     

    Afin de mieux cerner les causes de ces échouages (épuisement, mazoutage, autre raison ?) et de procéder à des mesures biométriques (Age-ratio et sex-ratio), les Associations locales LPO Loire-Atlantique, LPO Vendée, ONIRIS-Ecole Nationale Vétérinaire, Agroalimentaire et de l’Alimentation Nantes Atlantique et l’IDAC se mobilisent afin d’activer, avec l’accord de la DREAL Pays de la Loire, un réseau de collecte et de transport des cadavres jusque dans les locaux d’ONIRIS (Centre Vétérinaire de la Faune Sauvage et des Ecosystèmes des Pays de la Loire CVFSE/ONIRIS - site de La Chantrerie - Nantes), où une permanence sera assurée tout le week-end.

     

    Si vous êtes témoins d’échouages de cadavres d’oiseaux, vous pouvez vous aussi les acheminer jusqu’au CVFSE/ONIRIS, où seront réalisées les autopsies.

     

    Par ailleurs, nous avons été informés par Cap–Atlantique via la Préfecture et la gendarmerie que le fioul arrivé en boulettes est extrêmement toxique.

     

    Par conséquent, un certain nombre de précautions indispensables sont à prendre lorsque vous manipulerez ces cadavres : portez obligatoirement des gants, mettez les cadavres dans un sac plastique et/ou un carton étanches. Et surtout, ne gardez pas ces cadavres d’oiseaux chez vous.

     

    En cas d’oiseaux trouvés échoués vivants, mais affaiblis, les consignes sont identiques : les oiseaux doivent être transportés rapidement vers le CVFSE/ONIRIS dans un carton aéré."

     

     

    Contacts :

    LPO Loire-Atlantique : Franck Latraube (06 73 43 89 70) et Mickael Potard (06 45 72 16 02)

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Rien que le titre fait frémir !

    J'ai vu cette information sur le blog de Canard jaune. J'ai cru à un canular propagé sur le net...Je me suis dit que c'était trop gros, trop impossible, que l'homme n'en était tout de même pas arrivé là pour gagner de l'argent, que tout le monde s'est assez insurgé contre les "expérimentations" pendant la seconde guerre mondiale pour que de telles pratiques n'aient plus la moindre chance d'exister.

    Et bien si !

    D'abord à titre expérimental , et maintenant dans certains élevages de Hollande et, semble-t-il en France, on pratique un "hublot" , ouvert en permanence et serti de plastique,  sur le flanc des vaches pour avoir directement accès à leur estomac, pour contrôler, modifier,.ajouter, .en vue d'augmenter la production de lait !!!!!

    Je ne copie pas les photos trouvées sur cette pratique, cela me dégoûte trop ! Allez voir les liens ci-dessous

    Un ami me confirme que c'est une pratique de L'INRA depuis longtemps, à titre expérimental...

    Le "bon docteur Mengele" a fait des émules !!!La barbarie se cachait  derrière le vertueux paravent de la science ; à présent, elle ne se cache plus du tout....

    Ce n'est pas (encore ?) sur des humains direz-vous peut-être ? Et alors ?..

    ..Et si l'on pratiquait un "hublot" dans le crâne de ces dégénérés pour voir l'évolution de leurs cerveaux pervers ?...

    La vache

     

      Paisibles vaches en élevage biologique, derrière chez moi...

     

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Vache_%C3%A0_hublot

    http://www.wikibusterz.com/jusquou-ira-folie-hommes-nouvelles-abomination-vache-hublot/

    Pour signer la pétition

     

    Sur le site de la pétition, je trouve ce commentaire...d'un sûrement "éminent scientifique" (!!!), qui, en toute sérénité, justifie cette pratique !

    Voici :

    "Benoît-Pierre Demaine · Staffordshire University Stafford   "Contrairement à ce que dit la pétition, les vaches n'en souffrent pas. Le but est d'augmenter le rendement des vaches en étudiant leur flore intestinale; hors, chez une vache, quasiment tous les facteurs de nuisance font diminuer leur production de lait; donc si ce hublot les faisait souffrir, ça irait à l'encontre du but viser: baisser la production de lait, et fausser toutes les mesures. La méthode du hublot a été choisie parce qu'elle est fiable, quasiment indolore, et maitrisée sur l'humain depuis un bail (cf les différentes sondes et autres assistances à la survie, comme les respirateurs, coeurs artificiels, dialises). Certes, l'explication donnée dans la pétition ne donne pas envie; mais elle est polarisée, fausse, et partiale."

     

    J'aime beaucoup le "quasiment indolore" et "maîtrisée sur l'humain"...! On se demande ce que cet "éminent monsieur" attend pour se faire installer des hublots pour contrôler sa digestion  ou les brillants produits de son cerveau !

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • L'Hocmard, affluent de l'Erdre est riche mais inaccessible, sinon en bateau...

    Un seul petit chemin le borde à son confluent avec l'Erdre, secret et humide, un petit chemin de nature pure où j'aime me promener...

    L'autre jour, après avoir longé les rives de l'Erdre, je m'apprête à prendre ce petit chemin qui mène au bas d'un vieux pont sur lequel passe une voie ferrée désafectée.

    je dervrais parler de  tout cela au passé ! Je n'en crois pas mes yeux ! Les bords du chemin ont été débroussaillés, une haute grille disgracieuse le longe à présent !

     

      Erdre 8774  Erdre 8772

    Un clic sur les photos pour les agrandir

     

    C'est que la voie ferrée qui passe là-haut, tout en haut du talus à gauche, a été remise en circulation et que l' "on" a érigé cette "zone de sécurité"...

    "Zone de sécurité" ??? Est-ce pour empêcher quelqu'un de gravir le talus aux broussailles enchevêtrées, et de se jeter sous un train ? Je crois que si quelqu'un a vraiment envie de mettre fin à ses jours, ce n'est pas une grille qui l'en dissuadera !

    Ou bien, est-ce pour empêcher un enfant de gravir le talus et de débouler sur la voie ferrée ? Déjà, après avoir gravi ce talus, il est impossible de "débouler" ;  ensuite,  je doute fort que des enfants se promènent seuls sur ce sentier et vus la hauteur et la configuration du talus, le gamin aurait le temps de se faire accrocher par le fond du pantalon par la main vigilante d'un parent !

    Cette ligne, qui relie Nantes à Châteaubriant doit faire une soixantaine de kilomètres : est-elle maintenant bordée sur toute sa longueur???

    Et quand bien même il faudrait une "zone de sécurité", pourquoi ne pas avoir posé ce rempart en haut du talus le long de la voie ferrée au lieu de défigurer ce sentier ?

    Le charme et la beauté sont des choses fragiles...là, ils se sont envolés sans retour...

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • divers 8243

     

    Fauchée, la faucheuse, volée, dévorée, phagocytée !

    Quel imprudent l'a posée et abandonnée là, le long d'un petit arbre? Depuis combien d'années?

    Son métal ne fait pas le poids face à la force de la nature qui reprend ses droits !

    Inexorablement, la vie pousse et mêle inextricablement l'arbre et la faucheuse ...

     

    divers 8246

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique