• Dire non aux pesticides ?

    Ce mardi,  au hasard d'une revue de juin 2010, je redécouvre cette page...publiée par le Ministère de l'écologie...

    hulotte-copie-1

    On pourrait penser que depuis, l'idée a fait du chemin...Et pourtant :

    Ce lundi 24 février 2014, Emmanuel Giboulot, viticulteur en biodynamie depuis les années 1970,  a comparu  à Dijon pour avoir refusé de traiter ses ceps contre une maladie, la flavescence dorée., véhiculée par un insecte, la cicadelle.

       

    cicadelle

     

    « La biodynamie, explique le vigneron installé sur la côte de Beaune et la haute côte de Nuits, consiste à créer un équilibre global au sein d'un milieu naturel, un écosystème qui fonctionne en autonomie. »

    « L'insecticide, même autorisé en agriculture biologique, n'est pas sélectif : il aurait détruit la cicadelle, l'insecte vecteur de la flavescence dorée, mais aussi une partie de la faune auxiliaire sur laquelle je m'appuie pour réguler cet écosystème. Cela aurait réduit à néant tous mes efforts de développer des approches alternatives depuis que je me suis lancé en 1985.

     

      Surtout, le 7 juin 2013, quand l'arrêté préfectoral est pris, imposant pour la première fois dans le département le traitement de « l'ensemble des vignobles de la Côte-d'Or » au moyen « d'une application unique d'un insecticide », « aucun foyer avéré de flavescence dorée n'était détecté dans le département », rappelle-t-il. Je n'ai pas voulu traiter  en préventif alors qu'il n'y avait pas de risque. »

      «Je n’ai jamais dit qu’il ne fallait pas traiter, mais il faut traiter là où c’est nécessaire», a déclaré M. Giboulot avant l’audience lundi, soulignant qu’en Côte-d’Or il n’y avait pas encore de maladie avérée selon lui.

    «Est-ce qu’on va donner de la chimiothérapie à quelqu’un, en prévention d’un éventuel futur cancer?», a-t-il ajouté.

      Une amende de 1.000 euros, pour moitié avec sursis, a été requise lundi à Dijon à son encontre.Le viticulteur de Beaune encourt six mois d’emprisonnement et 30.000 euros d’amende.! Le jugement sera rendu le 7 avril.

      (source presse internet)

     

    (Une pétition circule pour le soutenir: ici)

     

    A quand une amende à tous ceux qui refusent -par exemple- de se faire vacciner contre la grippe ???!!!

    Pourtant, de plus en plus de gens refusent ces insecticides et autres pesticides néfastes à la santé, à l'équilibre biologique, aux abeilles... (la lavande de Sault sur laquelle j'avais fait un article (ici) est attaquée elle aussi par la cicadelle; pourtant, les producteurs biologiques refusent de traiter pour ne pas tuer les abeilles)

     

    Toujours cette semaine, je reçois ce message de Botanic :

    l'enseigne organise une opération de reprise des pesticides les week-ends
    du 14-16 mars et du 21-23 mars (14-15 et 21-22 mars pour les magasins d'Alsace et de Moselle). En échange des produits rapportés, botanic offrira un bon d'achat de 5€ à valoir sur une solution pour jardiner au naturel

    "Cette opération exceptionnelle a pour objectif d'agir une fois de plus concrètement et de proposer à un large public de jardiner au naturel en se débarrassant des pesticides chimiques" 

    (Rappelons que botanic est toujours la seule enseigne de jardinerie à avoir retiré les pesticides et engrais chimiques de tous ses magasins )

    "Comment ça se passe ?
    C'est très simple !

    • Les produits doivent être rapportés dans leur emballage d'origine (bidon/boîte) afin de permettre leur identification et leur tri.
    • Les produits collectés concernent aussi bien les produits entamés que ceux non utilisés.
    • La collecte englobe tous les produits phytopharmaceutiques EAJ (Emploi Autorisé dans les Jardins), hors engrais et produits professionnels.
    Après la collecte, tous les produits sont pris en charge par CLIKECO, partenaire de botanic et spécialiste de la gestion des déchets. Ils seront acheminés vers des centres de traitements agréés en vue de leur élimination."

     " La loi" est-elle donc la seule aveugle ? Au lieu -au nom de la loi- de pénaliser ceux qui refusent d'utiliser des pesticides, ne pourrait-on envisager une loi qui les interdirait ?


    « L'hiver de la mareDes montgolfières au jardin ! »
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :