• Impressions pyrénéennes

    Impressions fugaces, le temps d'un grand week-end d'ascension...

     

    Impressions pyrénéennes

     

    La première sensation d'arriver, ce n'est pas la chaîne des cimes qui se profile soudain qui nous la donne. Non, ce sont les milans ! Les milans royaux ! Pour certains, les vacances vers le sud, c'est le chant des cigales. Pour moi, la descente vers les Pyrénées, ce sont les arabesques de milans, déjà au-dessus de la route, le premier signe que, ça y est, nous y sommes !

    En Loire-Atlantique, parfois un milan noir en migration, mais pas de milan royal...

     

    Le milan royal, c'est l'élégance faite rapace, les dessins fauves qui brillent au soleil, les ailes coudées, la queue échancrée...

    Pyrénées entre printemps et hiver - 3 - la majesté du Milan royal !

    photo avril 2016

     

    Et puis, vient l’éblouissement du vert de mai, différent de celui d’avril plus vert, moins tendre, mais plus doux que celui de juin.

    Impressions pyrénéennes

     

    Et puis le sentier qui s’élève, la pierre mouillée qui glisse, la récompense de la vallée qui s'étire, vers Gavarnie...

    Impressions pyrénéennes

    Impressions pyrénéennes

     A la croix de Sia

     

    Et puis, mai est le mois des fleurs, juste le moment de la benoîte des ruisseaux dont je ne me lasse pas d'admirer l’œil carminé sous les cascades et au bord des ruisselets.

    Dans mon jardin , où elle squatte volontiers, la benoîte a de petites fleurs jaunes...

    Impressions pyrénéennes

    Tandis que là... Corine identifie plutôt le géranium phaeum...

     

    Impressions pyrénéennes

    Impressions pyrénéennes

     

    Douceurs colorées au bord des chemins...Fleurs d'ici et aussi de là-bas, les ancolies et les asphodèles...

    Impressions pyrénéennes

    Impressions pyrénéennes

     

    Des ruisseaux ? Les cardamines me semblent plus généreuses, plus joufflues... C'est la Cardamine raphanifolia.

    Impressions pyrénéennes

     

    Les petits géraniums, légers, variés...

    Impressions pyrénéennes

     

    D'où sort-il , celui-ci ? D'un jardin ? Sauvages, les coquelicots ne sont-ils pas rouges ? Celui-ci est jaune, tout à fait sauvage, rencontré dans des coins reculés...C'est le Meconopsis cambrica...

    Impressions pyrénéennes

     

    Une vraie découverte, ces deux orchidées...Je connaissais l'orchis mâle, présente parfois dans les prés de ma région, ...mais celle-ci, vanille -fraise, serait-ce l'orchis globuleux ? Merci à Pierroupour l'identification de l'orchis brûlé...

    Impressions pyrénéennes

     

    Et celle-ci, élégante et racée, serait-ce l'orchis cephalanthera longifolia ?

    Impressions pyrénéennes

    Impressions pyrénéennes

    Une rencontre pyrénéenne inédite, une découverte précieuse..

    « En direct du nichoir, les mésanges bleues...Un bijou tombé du ciel : la chrysomèle du romarin »
    Partager via Gmail Yahoo!

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    nicolas
    Mardi 18 Mai à 23:14

    Où que tu t'envoles, Capucyne, c'est toujours sur l'aile de la poésie, dans le parfum des fleurs et le souffle de l'oiseau.

    2
    Mardi 18 Mai à 23:39

    Bonsoir,Capucyne ,voilà une belle balade fleurie,pour la première orchidée,c'est une jolie découverte ,c'est l'Orchis brûlé(Neotina ustulata),je le trouve très délicat,très beau et la deuxième oui bien sûr c'était l'Orchis qu'avait choisi Pierre-Denis pour le titre de son blog,Cephalanthera longifololia,bonne nuit

    3
    Mardi 18 Mai à 23:42
    superbe découverte pour moi ces jolies fleurs. Merci du partage. Bisous
    4
    Mercredi 19 Mai à 07:12

    une     bien   jolie   balade,   avec   ce   milan    royal,   ce  sentier    dans   le   vert     de   la    forêt,   et     bien    sur   toutes   ces    fleurs qui n'ont   pas    eu   besoin    de   la   main    de   l'  homme   pour    s'installer !

     un vrai    bonheur !

     Merci    pour   tes     belles   photos

     Passe    une   bonne   journée

     Bisous

    5
    Mercredi 19 Mai à 07:41

    Je suis contente que tu puisses profiter de la nature, flore, faune, te rassasier de la générosité des chemins que tu parcours et espère de tout coeur que la météo est plus clémente avec toi qu'avec nous puisqu"elle nous pousse à reporter notre périple Pyrénéen de huit jours. Je ne verrai certainement pas les même fleurs mais le milan royal tournoiera, j'espère, encore une fois pour nous.

    6
    Corine
    Mercredi 19 Mai à 08:12
    La Benoît violette je pense plutôt à un géranium phaeum?
      • Mercredi 19 Mai à 08:47

        Je pense que tu as raison !

    7
    Mercredi 19 Mai à 08:24

    jolie promenade pyrénéennes belles photos et de beaux écrits une pensée à pierre denis pour la belle cephalantera bises ...guy...

      • Mercredi 19 Mai à 08:39

        Oh oui, j'ai pensé à lui !

    8
    monique
    Mercredi 19 Mai à 09:17

    es tu bien sur que tu n est pas dans un jardin ? ces fleurs sont tellement belles , je les verraient bien dans mes massifs , envieuse que jje suis ! c est une ballade tres sympa que tu nous propose , merci , la nature est si belle !

    9
    Mercredi 19 Mai à 11:11

    Les milans royaux je les vois tous les jours en ce moment, il y'a une air de repos à Lapte la commune à côté de la mienne où ils se réunissent le soir au dortoir, je sais que chaque année il y'a des comptages et que l'année dernière une cinquantaine on été compté juste sur le dortoir de Lapte.

    J'aime beaucoup toutes ces petites fleurs sauvage, les orchidées sont très jolies, les géraniums sont tellement nombreux et différents.

    Bonne journée

     

     

      • Mercredi 19 Mai à 19:11

        Veinarde ! j'admire tellement le milan que je ne vois pas chez moi !

    10
    Mercredi 19 Mai à 13:27
    marine D

    Ah nouste païs, oui, il est beau et plein de ces fleurs sauvages si charmantes et fraiches !

    Le milan royal je le vois passer au dessus de nos prairies, et j'en ai du plaisir !

    Ici on trouve pas mal d'orchis pyramidal grenat mais tant d'autres dont je ne retiens pas le nom.
    Sur la place du village de Pimbo, dans les Landes proches,  on voit toute une nomenclature bien intéressante, entre autre...

      • Mercredi 19 Mai à 19:13

        Oui, il est beau, ton pays ! cela me réjouit de voir le milan royal, qui n’est pas présent chez moi !

    11
    Mercredi 19 Mai à 18:55

    Coucou Capucyne ,

    Tu nous a régalé avec e milan en plein vol , ces chemins qui serpentent dans les sous bois ou a flan de montagne et ces jolies fleurs sauvages ou pas !

    Bonne soirée

      • Samedi 22 Mai à 07:38

        Laisse une adresse http de ton blog : je n’arrive plus à le retrouver !

    12
    Mercredi 19 Mai à 19:58
    Une fleur de Paris

    Bonsoir Capucyne,

    Je ne connais pas du tout ce Milan, un oiseau que je n'ai jamais vu. Ces fleurs sont splendides, un régal pour les yeux.

    Bonne soirée, bises, Véronique

    13
    Mercredi 19 Mai à 20:33

    Coucou Capucyne, tes photos sont magnifiques, on respire presque l'air pur des montagnes en les regardant ! Merci beaucoup pour ce beau voyage dans la faune et la flore des Pyrénées :)

    14
    Mercredi 19 Mai à 20:58

    De magnifiques paysages parsemés de jolies fleurs ! Que demander de mieux? Je suis sous le charme ! 

    Merci pour cette jolie balade et bonne soirée. 

    15
    Jeudi 20 Mai à 08:21

    Bonjour
    Les Pyrénées c'est vraiment un beau pays .... mais ici mes montagnes sont ce que les gens appellent des collines  :D
    Merci de ces photos de fleurs ; lorsque je me rends sur mon terrain à cultiver je pars en promenade (une demi heure) et je vois aussi sur le bord du sentier ou des champs tout un tas de fleurs
    Je reconnais la bourrache maintenant. Au printemps il y a pas mal de violettes aussi et il y a toutes sortes d'autres fleurs sauvages dont je ne connais pa sle nom

    16
    Jeudi 20 Mai à 20:49

    Oh ! Meconopsis cambrica et Orchis brûlé. Quel privilège Capucyne.J'ai le premier dans mon jardin, je l'ai planté, mais je serais enchanté d'en voir un sauvage. C'est une merveilleuse plante. Quant aux milans, ils sont superbes et majestueux.

    Je crois tout simplement que la nature te rend un peu ce que tu lui donnes !

    (Au fait, nous avons reçu le livre de la nature au jardin, très pratique, instructif et joli, qui incite à l'action immédiate et palpable. Un excellent conseil. Essylt le lit et le relit. Et le rerelit.)

    Toutes mes amitiés en bouquet sauvage.

    Pierre.

     

      • Vendredi 21 Mai à 17:32

        J'ai d'abord cru qu'une graine de pavot jaune s'était échappée d'un jardin. Mais au bord de chemins déserts et loin des habitations, j’en ai revu d'autres et j'ai compris que j’avais devant moi une sauvage inconnue et...magnifique !

        Oui, ce livre contient plein d'idées intéressantes et si tu es bricoleur...Essylt va pouvoir te faire des commandes. Si tu t'inscris aux refuges LPO, tu recevras , entre autres, un nichoir à mésanges.

    17
    Vendredi 21 Mai à 14:51

    Fleurie et poétique cette publication !

    Chez moi, les pivoines croulent sous la pluie et le vent et les roses se font attendre.

    Un moi de mai à oublier.

    Bises

    18
    Samedi 22 Mai à 06:04

    un week end apprécié après ces confinements  

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :