• Comme dans un moulin !

    Mais , ma parole, on entre chez moi comme dans un moulin !!!

    "On" ? La gent rouge-gorge, plutôt ! Un de ces matins ensoleillés, j'avais laissé la porte d'entrée ouverte, pour accueillir le soleil...mon regard a été attiré par de petites taches dans le hall, taches brunes, mêlées de taches de terre...Chiffon, balai, éponge, je m’apprêtais à faire disparaître ces taches inconnues, lorsque, un bruit, un frôlement, une agitation affolés m'ont incitée à lever les yeux...

    Il tournoyait là-haut, près du plafond, frôlant à chaque passage la boule-suspension de papier. Un oiseau, attiré sans doute par le bac de plantes... Mais quelle idée ! Il y a tant à faire au jardin !

    j'ai parlé doucement, l'oiseau affolé s’est arrêté et s'est métamorphosé en un rouge-gorge curieux qui s'est posé sur la plus haute marche de l'escalier.

    Comme dans un moulin !

     

    "Mais sors, bécassou ! la porte est ouverte !"

    Non. Pour ne pas lui faire peur, je suis partie( chercher l'appareil photos). A mon retour, il était toujours là, n'ayant pas trouvé la sortie... (on ne parle pas pour rien d'une cervelle d'oiseau, bien que j'adore les rouge-gorge !). Re-tourbillon au plafond (tiens, ai-je remarqué, un oiseau cherche donc toujours à s'envoler vers le haut, en cas de danger) ; re-paroles apaisantes.

    Plutôt curieux à présent, il s'est posé, sur le globe de papier, sur la rampe...non sans avoir repeint un bout de mur d'une petite traînée traînée maronnasse...les émotions, sans doute !

     

    Comme dans un moulin !

    Comme dans un moulin !

    Comme dans un moulin !

     

    Après cette séance photos, je l'ai laissé tout seul, en le surveillant du coin de l’œil... il a fini par trouver la porte ! Mais cette petite incursion a bien duré dix minutes !

    Comme dans un moulin !

     

    Hier matin, à nouveau...bruit, frôlement, agitation, dans la cuisine, cette fois ! Non, le rouge-gorge n'est pas entré à nouveau... Cette fois, c'était un jeune, toujours un rouge-gorge, pas un vrai bébé, mais un petit nouveau de l'année, qui aurait pu avoir autour du cou une pancarte "peinture fraîche" ! Le poitrail encore moucheté, pas bien peint d'orange encore !

    Lui aussi s'est posé (sur les placards) quand je lui ai parlé et a réussi à trouver la fenêtre par laquelle il était entré !Toute la famille rouge-gorge va -t-elle venir en visite ???

     

    « Plein feu sur les irisArum ³ »
    Partager via Gmail Yahoo!

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    1
    Samedi 5 Juin à 11:06
    Une fleur de Paris

    Bonjour Capucyne,

    Se sont de charmants visiteurs (plus agréable que mon frelon asiatique). Tu as pris de belles photos, il ne sera pas venu pour rien !

    Bonne journée, bises, Véronique

    2
    Samedi 5 Juin à 11:18

    Charles Dickens avait  le "grillon du foyer" , heureuse sois tu d'être première à avoir le "rouge gorge du foyer" . 

    3
    Samedi 5 Juin à 11:36

    Ah  chez    moi,    les  oiseaux    attendaient    que   la   porte   s'  ouvre   pour    aller    voler   dans   les    écuelles    des   chiens !

    Le   seul     ennui,    ce   sont   les   traces    qu'ils   laissent !

     En   principe   le   rouge -gorge   n' est   pas    farouche,   j'en    ai    vu    venir   sur   ma   bêche  en    attendant   les    vers    de   terre !

    Il    était   bien   mignon    le  tien !

     Passe    une   bonne   journée

     Bisous

    4
    Samedi 5 Juin à 11:46

    Ils rentrent comme dans un moulin, mais après ils se trouvent plutôt bête, ils ne retrouvent plus la sortie et c'est tant mieux pour les photographes que nous sommes. Bonne journée Capucyne et à bientôt.

    5
    Samedi 5 Juin à 14:07

    Génial !

    Bises

    6
    Samedi 5 Juin à 14:42

    Une très belle aventure que celle de  ces oiseaux  squatteurs.. ta maison leur plait ... merci de ces jolies photos et de la manière que tu as de narrer ces visites insolites !

    Bises pour un bon week end par chez toi Capucyne! 

    Nicole

    7
    Samedi 5 Juin à 18:12

    Hihi c'est rigolo, bon ça va si ils ressortent facilement. Où je travail on a un très grand dépôt dans une impasse, il y'a une haie de charmes et un mini coin d'herbe. Dans la haie il y'a des nids de merles, du coup il y'a souvent des merles qui rentrent, une fois on a même sorti un hérisson.

    Bonne soirée

    8
    Monique
    Samedi 5 Juin à 18:21

    J'adore, Capucyne,  la manière dont vous prenez les choses, et, votre façon de les raconter !

    Bon week-end ! A bientôt !

    9
    Samedi 5 Juin à 20:39

    C'est une belle visite, ça ! Bon, sa carte de visite, ce n'est pas nécessaire...

    Bon dimanche. 

    10
    Dimanche 6 Juin à 15:15

    Chère Capucyne,

    Tu es à ce point l'amie des oiseaux qu'il ne me surprend guère qu'ils te visitent ainsi !

    Merci pour ce joli roman photo.

    Mes amitiés en cœur de printemps

    Pierre

    11
    Dimanche 6 Juin à 15:43
    marieluce

    Quand un petit oiseau, rouge-gorge ou hirondelle, vient à entrer dans une maison,

    on dit qu'il y apporte le bonheur !

    12
    Dimanche 6 Juin à 21:00

    Coucou Capucyne ,

    Chez moi , se sont les hirondelles qui entrent dans la véranda :p

    Un jour , chez mes parents , une tourterelle a tout retourné dans la maison ... complètement affolé , on a du ouvrir toutes les fenetres pour qu'elle trouve la sortie !

    Esperons qu'il invite pas toute la famille et les copains hihihi

    Bonne soirée

    ps , j'arrive pas a supprimer ce compte eklablog grrrrrrr

    13
    Lundi 7 Juin à 07:24

    Sympa ton histoire !

    On a un troglodyte mignon qui dort sous le préau, un jour il est entré dans le séjour.

    Un autre jour c'est un hirondelle qui est passée par la cheminée..Je l'ai réconfortée, la nichée était dans le garage,

    le lendemain je l'ai trouvée morte ; sans doute avait-elle respiré de la suie.

    Bonne journée et bises

    PS : moi aussi j'adore les rouges-gorges.

     

    14
    Lundi 7 Juin à 10:57
    marine D

    C'est trop mignon, ils voulaient visiter la maison de l'amie des oiseaux !

    En revanche, entre autres j'ai il y a pas mal de temps libéré un étourneau sansonnet de la cheminée fermée...

    15
    nicolas
    Lundi 7 Juin à 23:17

    Les rouge-gorges ont peut-être mis le confinement à profit pour apprendre à lire. Ils savent maintenant ce que veut dire la pancarte "refuge LPO" à l'orée de ton terrain... Ta maison étant au milieu du jardin, elle doit aussi être en refuge, se sont-ils dit, et un coup d'aile était tentant...

    16
    Jeudi 10 Juin à 16:24

    c'est  comme les abeilles elles savent entrer mais pour rassortir c'est une autre histoire

    17
    Samedi 19 Juin à 11:46

    Bonjour

    Je suis venue lire ton article sur le conseil de mon ami Pierre

    Bon week-end

    Amicalement

    Chantou

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :