•  

    Cyclamens de septembre

    Comme chaque année, la cohorte des petits bonhommes roses est arrivée au fond du jardin. Les petits cyclamen sont plus nombreux d'année en année, s’installent à l'ombre des arbres, formant des tapis roses d'année en année plus épais...

    Cyclamens de septembre

     

    Je les oublie le reste du temps, et fidèlement  ils reviennent...prenant en automne la place occupée au printemps par les ficaires et les monnaies du pape...

    Tapis jaune au printemps, tapis rose en automne...Ils sont venus tout seuls et pas à pas prennent une place éphémère mais de plus en plus importante !

    Cyclamens de septembre

    Cyclamens de septembre

     

    En toile de fond, ils rehaussent par leur pâleur (relative), le rose plus soutenu des sedums.

    Cyclamens de septembre

    Partager via Gmail

    30 commentaires
  • Il était une fois...un vitrail qui s'est senti pousser des ailes...le Machaon était né...

    Partager via Gmail

    33 commentaires
  • Dans le dernier article, je vous ai entraînés dans la (relative) fraîcheur du Ségala...

    Pour aller sur le Causse en août, il faut choisir des journées un peu moins étouffantes.

    Le Lot 2017 : au bord de l'eau - 2 -

    Je vous invite à une belle balade à partir de Reilhac.

    Cet endroit est bien connu des astronomes : c'est en effet une des seules régions de  France où l'absence de pollution lumineuse permet de découvrir le mystère des étoiles , la nuit !

    Les petits chemins bordés de murets de pierre couverte de mousse, souvent noire, parfois verte, vont nous mener à la découverte  des petits lacs creusés  dans le calcaire...

    Ces lacs ont une histoire...

    Le Lot 2017 : au bord de l'eau - 2 -

    Un ancien officier de Charlemagne  devenu saint (si, si, ça existe) a eu l'idée, à l'époque où le manque d'eau se faisait cruellement sentir sur le Causse, de faire creuser un peu partout , de petites mares pour abreuver bêtes et gens. Ces mares sont devenues les "lacs de saint Namphaise", du nom de ce saint hommes..

    Le premier, à l'entrée du plateau est une petite gouille presque à sec ...mais après le premier chemin (celui de la première photo), on arrive au lac de Lagadet

    Le Lot 2017 : au bord de l'eau - 2 -

     

    Le Lot 2017 : au bord de l'eau - 2 -

    De chemins moussus en gariottes,

    nous atteignons le troisième "lac",mon préféré,

    celui des fargues (du nom des anciennes forges situées à proximité),

     

    C'est mon préféré à cause des troncs

    mystérieusement tordus, moussus et sauvages

    qui l'entourent,

    de l'ilôt  en son centre qui offre une scène au ballet des libellules...

    Le Lot 2017 : au bord de l'eau - 2 -

     

    Le Lot 2017 : au bord de l'eau - 2 -

    Le Lot 2017 : au bord de l'eau - 2 -

    Le Lot 2017 : au bord de l'eau - 2 -

     Tellement bien cachés à l'écart du chemin, voici les lacs du Cornouiller que nous avons ratés la première fois !

    Le Lot 2017 : au bord de l'eau - 2 -

    Le Lot 2017 : au bord de l'eau - 2 -

     Dans le village de Reilhac, plus "civilisé", bordé d'un lavoir, le lac de ...Reilhac...

    Le Lot 2017 : au bord de l'eau - 2 -

    La randonnée se termine par une boucle supplémentaire de quelques deux kilomètres au nord du village pour découvrir un ancien lac que l'on ne voit plus, retourné à l'état de marécage.

     A Cricri 46 !

    Partager via Gmail

    27 commentaires
  • J'avais boudé le Lot l'été dernier ! C'est que je me souvenais encore de la canicule du début août 2015 !!!  voir "le Lot en chaleur"

    Mais cette année, j'y suis allée sur la pointe de mes chaussures de rando, à partir du 18 aôut, prête à fuir devant la première menace de fournaise !!!

    Et là, tout s'est bien passé, la température était clémente et je suis revenue juste à temps  pour ne pas subir les 35 ° du début de semaine.

    Cependant, prudence ! Un petit air un peu chaud le matin ? Mieux vaut monter un peu dans le Ségala et chercher la fraîcheur des cours d'eau !

    Le Lot 2017

    Voilà qui commence bien : dès la sortie de Soussceyrac, ce joli lavoir tout fleuri et entouré de verdure...

    Le Lot 2017

    La chaleur est douce et le but est quand même de pique-niquer les pieds dans l'eau au bord du Cayla...

    Le baryton ne résiste pas à l'envie d'aller repérer les truites  cachées dans les trous d'eau !

    Chassez le pêcheur, il revient au galop !

     Et moi, je ne résiste pas au plaisir des couleurs complémentaires...

    Vert...Rouge...reflets dans l'eau...

    Le Lot 2017

    Le Lot 2017

    Le Lot 2017

    Il fait chaud quand même, et j'avais une idée derrière la tête : aux trois quarts de la rando, me faire asperger par l'arrosage des grumes d'une scierie , sur le chemin ! (Si vous avez suivi mon lien précédent, vous avez un aperçu de cette petite douche bienvenue !)

    Mais las ! Camion, pelle mécanique,... on est en train de travailler sur le site des grumes (l'ouvrier sur le camion a d'ailleurs un fort joli parasol au-dessus de la tête !). Nous serons donc privés de douche rafraîchissante cette année !

    A Cricri 46 !

    Partager via Gmail

    22 commentaires
  • A la Folie des plantes de septembre 2015, j'avais eu un coup de cœur pour la légèreté de ce Thalictrum Splendid...

     

    Une belle de l'ombre : le Thalictrum

    Une floraison de grâce !

    Une belle de l'ombre : le Thalictrum

    j'ai vu qu'il existait aussi en blanc et  lors de la Folie des mêmes plantes en 2016 , j'ai rapporté, comme le saint Graal, un petit Thalictrum White Splendid...qui fleurit en ce moment :

    Une belle de l'ombre : le Thalictrum

    Plantés l'un près de l'autre, à l'ombre, les deux petits cousins enlacent harmonieusement leur floraison...

    Une belle de l'ombre : le Thalictrum

     

    Je vous laisse admirer leur élégance discrète...le temps d'une pause...

    Partager via Gmail

    26 commentaires