• La terre va mal... L'espèce humaine se détruit elle-même en détruisant les autres espèces....Devant cette nouvelle année qui se profile, que souhaiter ? Que les hommes se réveillent...enfin ?

     

    Nouvelle année

     

    Partager via Gmail

    23 commentaires
  • Solstice mouillé...Les hallebardes de la pluie strient le jardin...

     

    Rouge-gorge courageux

    Ah ! Il a bien du mérite , mon Titi , de mettre le bout du bec dehors, ...même sur fond de feu d’artifice de la symphorine !

     

    Rouge-gorge courageux

    Rouge-gorge courageux

    Partager via Gmail

    24 commentaires
  •  

     

    Nous voulons des coquelicots !

    Je suis  une fervente amoureuse des coquelicots. Leur énergie, leur fragilité, la douceur et la sensualité de leurs jupons m'émeuvent. Ce sont des fleurs qui dansent, qui jettent leur joie à tous les passants.  Qui peut résister à un champ de coquelicots ?    

     

    Oui mais voilà...Les champs de coquelicots, les coquelicots dans les champs de blé , les coquelicots des campagnes de l'enfance (pour ceux qui ont eu cette chance), où les trouve-t-on encore ?       

    Les coquelicots qui fleurissent cette page ont tous été photographiés dans mon jardin  ... Il faut bien que le jardin les protège puisque les champs les considèrent comme de mauvaises herbes...

    Nous voulons des coquelicots !

          Il n'y a pas que les coquelicots qui disparaissent : les abeilles sont en grand danger, en quinze ans, le tiers des oiseaux a disparu , les fleurs sauvages disparaissent. Tout le monde le sait : la poudre de perlimpinpin des pesticides éradique la vie sur terre...    

    Alors, puisque les hommes politiques sont aux ordres des lobbys tueurs de vie, tueurs de l'agriculture, tueurs de la nature, une centaine de citoyens, juste des citoyens, sans appartenance politique, a lancé un appel : "Nous voulons des coquelicots !!!" Parmi les signataires , à côté  de gens pas ou peu connus, Alain Bougrain- Dubourg, président de la LPO,  Pierre Rabhi,  Yann Arthus-bertrand, les agronomes Claude et Lydia Bourguignon, Marie Arnould, rédactrice en chef des "4 saisons"   , etc...    

    ...un appel pour l’interdiction des pesticides de synthèse      .

    Lancé en septembre, cet appel a déjà recueilli plus de 386 000 signatures ! 

    Voir : "Nous voulons des coquelicots", l'appel     

                                         

    Nous voulons des coquelicots !

      En outre, pendant deux ans, tous les premiers vendredis de chaque mois, les "coquelicots" ont décidé de se réunir à 18 h 30 devant leur mairie, dans toute la France !   Prochain rassemblement : 7 décembre

    "Les pesticides sont des poisons qui détruisent tout ce qui est vivant. Ils sont dans l’eau de pluie, dans la rosée du matin, dans le nectar des fleurs et l’estomac des abeilles, dans le cordon ombilical des nouveau-nés, dans le nid des oiseaux, dans le lait des mères, dans les pommes et les cerises. Les pesticides sont une tragédie pour la santé.

    Ils provoquent des cancers, des maladies de Parkinson, des troubles psychomoteurs chez les enfants, des infertilités, des malformations à la naissance. L’exposition aux pesticides est sous-estimée par un système devenu fou, qui a choisi la fuite en avant. Quand un pesticide est interdit, dix autres prennent sa place. Il y en a des milliers."

    (extrait de l'appel")

    Nous voulons des coquelicots !

     

     

    Nous voulons des coquelicots !

    "Ce monde qui s’efface est le nôtre

    et chaque couleur qui succombe,

    chaque lumière qui s’éteint

    est une douleur définitive.

    Rendez-nous nos coquelicots !

    Rendez-nous la beauté du monde !"

     

    (Extrait de l'appel)

    “L’heure n’est plus à compter les oiseaux, les abeilles, les papillons morts et les humains malades. Le constat a été fait tant de fois, au travers de centaines d’études scientifiques rigoureuses, que discuter encore n’a plus de sens. Notre pays est devenu méconnaissable à cause des pesticides. Toutes les politiques ont échoué.
    Nous lançons cet Appel pour provoquer un soulèvement pacifique de la société française et obtenir l’interdiction de tous les pesticides (de synthèse) en France.
    Il faut donc relever la tête, unir toutes les forces disponibles, agir tout de suite. Le pari repose sur l’espoir que la société française reste vivante. Un pays libre garde le droit de refuser ce qu’il ne supporte plus et de l’imposer à ses dirigeants, quels qu’ils soient.”

     

    On peut signer sur Internet, on peut aussi imprimer une feuille avec l'appel et le faire signer autour de soi : quand je discute avec les gens, ils sont tous d'accord pour signer ma petite feuille ! Si chacun en parle à son voisin, sa famille, ses collègues , cela fera boule de neige ! Ma kiné a signé, "des deux mains" a-t-elle dit !

    les outils : les outils pour diffuser l'appel

    Nous voulons des coquelicots !

     

    Partager via Gmail

    43 commentaires
  •  

    Elle est toute douce, sous l'enchantement de l'automne. elle s'est vêtue couleur du temps, couleur renard, couleur fourrure douce des fougères...

    Elle s'ouvre aussi sur  des clairières bleues de la couleur du ciel...

     

     

    Enchantée ? Sûrement ! il lui faut faire peur aussi, juste un peu, pour que le coeur s'émeuve de ces mystères cachés derrière ses fûts bien droits , sombres, mais pourtant ciselés de lumière.

     

     

     

     

    Le soleil prend le temps de nous surprendre...Il musarde un peu, délaisse la fourrure des fougères, se concentre sur les arbres, il joue, il s'approche, se teste...il a repéré un petit bouleau qui a oublié de perdre ses feuilles, s'y attache, l'asperge de poudre d'or...

     

    Et puis, il se lance, balaie la forêt d'un grand coup de projecteur !

     

    Ah, il s'amuse bien le soleil ! Il caresse, effleure, sculpte...Va-t-il embrasser le doux tronc blanc de ce bouleau ? Oui, non ? Il hésite, enlace celui-ci, délaisse celui-là...Entre embrasser et embraser, la frontière n'existe plus, le soleil embrasse et embrase d'une même étreinte.

    Les petits bouleaux tardifs deviennent arbres aux écus d'or...Des pépites de feu éclairent la forêt.

     

     

     

     

    La forêt s’enflamme, le feu lèche la fourrure couleur renard...

    De tout cet or, on s'attend à voir jaillir un faon, un chevreuil ou Mélusine...

    Merlin poursuit Viviane de ses flammes et enchante la forêt...

     

     

    Les elfes jouent à cache-cache avec les flammes d'or...C'est l'heure du brasier, l'heure de l'enchantement, les noces d'or de l'arbre et du soleil en forêt du Gâvre.

     

     

     

    Partager via Gmail

    28 commentaires
  •  

    Il faut bien regarder...elle virevolte dans le pin, gobe un insecte ou      

    une graine de cône...,

    puis se cache, oh, à peine...

    Un œil vif et vigilant entre les aiguilles,

    quelques autres en guise de camouflage,

    un peu de bleu sur la tête, un peu de bleu de ciel entre les branches...

    Une tache jaune ici ...et là...

     

     

    Cache-cache

     

    Cache-cache

    Il fait plus froid...elles se rapprochent !

    Je déclare le restaurant des ailes (partiellement) ouvert...

    Cache-cache

    Partager via Gmail

    20 commentaires