• Au jardin, j'ai une touffe de lavande...une touffe de lavande très courtisée...

     

    Pour voir les amoureux de ma lavande, cliquez sur ce lien ...

    https://www.dailymotion.com/video/k4QsEq9z85bN6oraCAA 

     

    Un équilibre au jardin ?

    J'ai d'abord admiré benoîtement la valse de ces papillons blancs autour de la lavande ...jusqu'à ce que je me dise  : "Eh là ! Mais ce sont des piérides !!!" Alarme ! Les piérides du chou sont de redoutables mangeurs de...feuilles de chou  ils pondent leurs œufs sous les feuilles, la chenille grignote, grignote, les feuilles jusqu'aux nervures... bien sûr, il y a aussi la piéride du navet, de la rave...et je suis incapable de les distinguer, et de toute façon, ils s'attaquent aussi aux choux.

    Or, toute fière, j'ai un gros pied de chou perpétuel Daubenton, et quelques pieds de chou Kale, ce chou ancien et frisé qui se mange cru ou cuit.

    Il est certain que cette armée de piérides allait les dévorer tout crus !!!

    Je me suis précipitée sur les choux, ai scruté le dessus des feuilles, le dessous pour faire bonne mesure,...pas de petits œufs jaunes, pas de chenilles gourmandes, pas de choux réduits à l'état de dentelle ! ouf !

    Ou bien les choux anciens n'ont pas l'heure de plaire aux piérides...ou bien...

    Ou bien il y a assez de prédateurs des piérides au jardin, et assez de plantes différentes pour que certaines d'entre elles protègent les autres...

    Un équilibre au jardin ?

    J'ai cherché à en savoir plus : et c'est ainsi que j'ai lu que les capucines attirent les piérides (et les détournent des choux), que la présence de sauge et de tomates les éloigne. dans mon petit potager, il y a tomates, capucines  et sauge près des choux...

    Pour faire bonne mesure, j'ai coupé des tiges de tanaisie qui les éloigne aussi et je les ai mises au pied des choux...

    Je me rends compte que je ne fais rien au jardin pour lutter contre telle ou telle maladie, contre tel ou tel nuisible et qu'en fait, tout s'équilibre tout seul.

    Beaucoup de fleurs différentes (y compris et surtout les sauvages), donc beaucoup d'insectes et d'oiseaux (merci les trois nichées de

    mésanges !) : tout cela travaille tout seul à créer un équilibre. pas besoin de produits chimiques, dangereux et déséquilibrants !

    Bon, je vais quand même surveiller le ballet des piérides !

    Un équilibre au jardin ?

    Partager via Gmail

    24 commentaires
  • Ça y est ! les nénuphars ont décidé de profiter du beau temps... Celui de la bassine a fleuri le premier, plus exposé au soleil...

    La mare en juin , grenouille et nénuphars

     

    Dans la mare, Petite Nouille, qui a bien grandi (il faut me croire sur parole car les photos ne vous renseignent guère !) fait sa cure de soleil l'après-midi, les fesses sur les feuilles de nénuphar et environnée des inflorescences des potamots.

    La mare en juin , grenouille et nénuphars

     

    Quant au nénuphar, cette année, il prend son essor : quatre fleurs en même temps !

    La mare en juin , grenouille et nénuphars

    Il y a quatre jours ...

     

    La mare en juin , grenouille et nénuphars

    Aujourd'hui, flottant au dessus d'une mer de chatons de bouleau, envoyés en pluie par un petit vent du nord un peu turbulent !

    Partager via Gmail

    23 commentaires
  • Cette année,  tout a commencé  en février. Catherine et son mari ont entendu un petit remue-ménage dans leur cheminée...une large cheminée ancienne..Ils ont compris que les chouettes étaient revenues...

    Bien sur, plus de feu, et de grosses émotions ces derniers temps à guetter les "sauts" des parents sur la plaque qui ferme le conduit vers le bas, les chuintements des adultes, des petits aussi sans doute...Car il s'agit de chouettes effraie, ces "dames blanches" au masque en forme de cœur et dont le chant (le cri ?) ressemble à un ronflement...

    Ils ont invité quelques membres de la LPO à venir voir, lorsque le moment serait venu, le va et vient des chouettes apportant aux petits les produits de leur chasse.

    Il y a trois jours, ils nous ont avertis que les petits sortaient et que c'était le moment de venir, avant l'envol définitif.

    C'est pourquoi, jeudi  14, nous étions cinq, assis sagement en chuchotant et attendant la sortie  après le coucher du soleil...

    Vers 22 h 30, une chouette sur l'autre cheminée puis...une contorsion laissant apparaître un bout d'aile, puis une petite boule (on aurait dit une graine d'érable !!!) , puis une autre aile, un rétablissement  et hop, une petite Effraie sur la cheminée...

     

    Chouette soirée !

    ...suivie des mêmes contorsions de la seconde petite ! 

    Chouette soirée !

     

     Etant donné l'heure et l'absence de lumière, j'avais renoncé à emporter l'appareil photo  ; Jean, plus téméraire que moi  a eu la gentillesse de me prêter les photos qu'il a réussi à faire malgré les mauvaises conditions et qui ont immortalisé ces instants magiques !

    Chouette soirée !

    Chouette soirée !

     

     Elles sont restées là longtemps, avant de voler un peu , de recevoir une proie de la part d'un des parents... Nous sommes restés plus d'une heure à observer leurs allées et venues, leur bouille curieuse qui nous observait par instants...

    Catherine et son mari sont des amoureux de la faune sauvage, cela se sent et se voit à leur yeux émerveillés lorsqu'ils parlent des bêtes qui les entourent...

     

    La veille, Catherine avait surpris l'un des deux bébés à les observer, perchée toute la journée, en plein jour,  sur le bord de la fenêtre !!!

     

    Elle aussi a eu la gentillesse de me prêter ses photos...

    Chouette soirée !

     Et vendredi, elle vient de nous dire qu'une des petites (elles sont deux), a passé sa journée sur le bord de l'autre cheminée..

    Chouette soirée !

    La chouette effraie se nourrit principalement de rongeurs. Elle se poste souvent à l'affût , la nuit, au bord des routes et son vol bas en fait hélas souvent une victime des voitures.

    "Pourvu qu'il ne leur arrive rien, soupire Catherine, ça passe quand même sur la (petite) route !"

    j'espère aussi que tout va bien se passer pour ces deux petites (et leurs parents) qui nous ont valu de si beaux moments !

    Partager via Gmail

    24 commentaires
  •  

    Les stars du moment au jardin

    Le jardin sous la pluie...

    Dans ma petite tête, j'avais préparé un article "Les stars du moment au jardin", j'avais fait des photos des floraisons de ce début juin !

    J'aurais plutôt dû prévoir "Le jardin sous la pluie" ! Parce que la star du moment, c'est elle, la pluie !

    Les stars du moment au jardin

    Le jardin, c'est vrai, manquait d'eau malgré des bruines, des petites "mouillasses" ici et là, qui faisaient râler le commun des mortels, mais qui laissaient le jardin sur sa soif . Eh bien ! il a été servi, le jardin !!! Pluie, trombes d'eau, pluies encore !

    Les fleurs n'en peuvent plus, elles ont jeté l'éponge (imbibée jusqu'à saturation !), les roses ont pourri, les coquelicots se sont fait scalper, les gros pavots se sont couchés sur les pieds de tomates (eh là ! pas de ça ! Gare au mildiou !), les plantes en pot recrachent par tous leurs pores, le seringua double s'est fait effeuiller par la pluie...Oh, le jardin est bien vert, mais quant aux fleurs, il va falloir un peu de temps sec pour qu'elles s'en remettent !

    Alors... voici les souvenirs d'il y a une semaine, quand il y avait des stars au jardin ! Depuis, les étoiles ont cessé de clignoter et attendent des jours meilleurs !!!

     

    Les stars du moment au jardin

    Les merveilles du moment, ce sont    c'étaient les coquelicots. Libres comme l'air au jardin, ils se sèment et se ressèment où ils veulent, ils ont tous les droits, même celui d'envahir un tant soit peu le potager...je ne connais rien de plus beau que la lumière dans la robe des coquelicots ! 

    La lumière dans celle des digitales, ce n’est pas mal non plus...le moment est éphémère, il faut le guetter et...le savourer...

    Les stars du moment au jardin

     

    Les stars du moment au jardin

    Ils ont aussi la fâcheuse tendance à préférer le potager qu'ils dominent de leurs pompons ronds. Ils sont roses, ou un peu plus mauves...Je les adore, eux aussi, mais ceux que l'on voit dépasser d'une tête, les "plus mauves", là au-dessus de la mêlée des rondeurs rose bonbon, et bien la pluie les a méchamment couchés, cassés...feu les pompons !

    Les stars du moment au jardin

    Cette année, une star plutôt "filante" ! le seringua

    Les stars du moment au jardin

    Les stars du moment au jardin

     

    Et puis, on ne peut pas parler des fleurs de mai-juin, sans rendre hommage aux roses...

    Les stars du moment au jardin

    En voici quelques unes, avant la pluie ou au tout début ;  ce rosier rose et abricot mêlé, extraordinairement vigoureux et florifère, au centre de la photo, c'est "Alphonse Daudet" (du moins je le crois...)

    Les stars du moment au jardin

     

    La pluie lui donne des taches de rousseur : c'est "Isabelle Autissier" ; j'ai une admiration particulière pour ce rosier issu d'une petite bouture chipée à la roseraie (:!!!); une rose simple et pure, avec une sorte de transparence lumineuse . la photo ne lui rend pas hommage.

    Les stars du moment au jardin

    Les stars du moment au jardin

     

    Roses roses, bien différentes : j'avais aimé l'abondance de pétales de"Jade", mais j'ai un petit reproche à lui faire : elle penche la tête comme sous l'effet d'une insupportable tristesse ! Ou bien elle se prend pour une hellébore !

    Les stars du moment au jardin

    Elégante, voici la "Comtesse de "Mouët et Chandon" dont les gouttes de pluie  pétillent comme des bulles de champagne !

    Les stars du moment au jardin

     

    Partager via Gmail

    26 commentaires
  •  

    Qui suis-je ?

    j'ai beaucoup aimé les petits noms que vous avez donnés à mon oiseau mystère 

    Le petit Noureïev, Igor , l'oiseau de feu prêt à l'envol est bien une mésange à longue queue !

    Ah, bravo à mes lecteurs de la LPO, Pierre, Nicolas et Lydie qui l'ont identifiée !

     Elle est reconnaissable à sa tête , à ses couleurs un peu chamoisées et...à sa longue queue ! En fait, elles n'appartient pas à la famille des mésanges (les paridés), mais à celle des Aegithalidae. elle fait  de fréquentes visites (et pas seulement l'hiver), mais toujours en petites bandes familiales, gazouillantes qui ne passent pas inaperçues. Celle-ci est une jeune  , venue en famille . C'est un des oiseaux les plus gracieux du jardin !

    mesanges-a-longue-queue 1635

    Visite des mésanges à longue-queue

    Partager via Gmail

    15 commentaires