• Dans la haie au fond du jardin , un grand chêne, qui devient de plus en plus grand, assèche tout le fond du jardin.

    Un petit massif a vu y végéter pendant trois ans deux malheureux dahlias assoiffés par temps d'été...et les dahlias n'aiment pas la sécheresse...

    J'ai découvert sur un blog une pépinière, située dans le Gard, qui se nomme elle-même "pépinière écologique"., la pépinière Quissac.

    " Dans ce lieu aride sont aménagés des jardins d’essai. Installé en pleine nature l’affirmation de notre démarche écologique s’impose."

    Ils ont un grand choix de plantes pour terrain sec,  de  sauges....

    Tout m'a fait envie : les plantes sont proposées dans des pots d'un litre, rien à voir avec les petits "crevassons" parfois proposés en pépinières"...elles sont déjà bien grandes, en bonne santé, à un prix raisonnable, autour de 5 euros la plante...

    Le seul ennui, c'est que plus on commande, plus on paie de port, qui est proportionnel au poids des plantes (et dans des pots d'un litre, ça

    pèse  !

    Je me suis donc (raisonnablement) restreinte dans mes choix :

    Parties le mardi, les plantes sont arrivées jeudi en pleine forme :

    J'ai craqué pour une agapanthe, qualifiée de"bleu très foncé" pour une agapanthe, "Blue Navy",

    Un Leucophyllum "sauge du désert" ; rose, qui résiste bien à la chaleur et à la sécheresse, une vraie sauge rose foncé "Icing Sugar", et une plante qualifiée d’ail perpétuel, un Tulbaghia dont les fleurs et les feuilles se mangent...

     

    Une caisse de carton, de la paille pour protéger les plantes, pas de plastique, voilà un emballage "écologique" qui me plaît (et j'ai récupéré la paille pour...pailler justement !)

    Plantations pour jardin sec

     

    Plantations pour jardin sec

     

     Il manque des étiquettes pour l'agapanthe et le Tulbaghia...et comme les feuilles sont très semblables...Hum ! Après un petit mail à la pépinière, la question est résolue ...à l'odeur ! Tulbaghia sent l’ail lorsqu'on le frotte dans les doigts !

    Plantations pour jardin sec

    Agapanthe "Blue Navy"

    Plantations pour jardin sec

    leucophyllum

    Plantations pour jardin sec

    Sauge Icing Sugar

    Plantations pour jardin sec

    Tulbaghia

    Photos prises sur le catalogue ! Pour l'instant, mes belles sont comme ça :

    Plantations pour jardin sec

     

     Maintenant, elles sont plantées, toutes fraiches, sans souffrance

    Pour ceux qui habitent le sud, une pépinière à recommander !!!

     

    Partager via Gmail

    14 commentaires
  • Ballade d'automne

     

    Oui, ballade, avec deux "l", une balade en forme de ballade...J'aurais pu dire "Sonate d'automne", mais le titre est déjà pris !!!

    Ou encore "Symphonie d'automne" pour rendre hommage à la luxuriance qui accroche le regard  et les sens, tout au long de cette balade balladeuse le long du Gesvres...

    Ballade d'automne

    Ballade d'automne

    Ballade d'automne

     

    Une symphonie riche de l'éclat des ors, allant crescendo vers celle des cuivres...

     

    Ballade d'automne

    Ballade d'automne

     

    Parfois, le regard effleure l’eau, à la recherche d'une nuance plus intime (la ballade reprend ses droits).

     

    Ballade d'automne

    Ballade d'automne

    Plus loin, l'enchevêtrement des branches en forme de cordes nous joue "les murmures de la forêt", ponctués de la note piquée du cri des foulques.

    Ballade d'automne

     

    Ballade d'automne

     

    L'automne le long du Gesvres, c'est un hymne à la nature, à la beauté.

    Ballade d'automne

     

    Tout le monde n'y est pas sensible, et quand" tout le monde", c'est un élu imbu de sa petite suffisance, c'est la fausse note, le couac...

    Il suffit de remonter de 50 mètres le long de la berge, et là, oui, ils ont osé saccager, massacrer cette zone naturelle :

     

    Ballade d'automne

    Ballade d'automne

    Ballade d'automne

    Ils ont mis des barrières, un peu comme les chats recouvrent leur caca, si bien qu'il est impossible de prendre des photos...

    C'est le genre de  choses qui me rend vraiment triste et me fait désespérer des hommes.

    Je m'empresse de redescendre pour retrouver le calme de la rivière et la beauté du monde...

    Ballade d'automne

    Ballade d'automne

     

    Symphonie...ou tableau ?

    Ballade d'automne

     

    Pour ceux qui n'ont pas vu mon article Sos saccage, il n'y a qu'une façon d'essayer de stopper le massacre ( ils n'ont pas encore bétonné), c'est d'être nombreux à signer le SOS lancé par la petite association "Les amis du Gesvres" qui a engagé un avocat et déposé un recours...

    C'est ICI

     

    Merci à tous ceux qui ont signé. Pour ceux qui n'ont pas vu, aidez le pot de terre contre le pot de fer ! Merci !!!

    Ballade d'automne

    Partager via Gmail

    20 commentaires
  • Linky or not Linky ? Ça vous a une allure de petit nom mignon, de petit animal familier, inoffensif et attachant. et puis, ce joli mignon petit nouveau compteur, il est vert, écolo quoi... !

    Cher Linky !

    Mais comme je suis farouchement méfiante , surtout quand on veut m'imposer quelque chose  sans discussion...je me méfie.

    Mais comme je ne suis pas non plus paranoïaque, ...je me renseigne.

    Autour de moi, Enedis fait de plus en plus le forcing pour imposer son compteur miracle...Tiens, tiens, pourquoi donc ? "Moderne" (ça veut dire quoi, "moderne"?)," indispensable à la modernisation des réseaux électriques "(?), communiquant" (diable, en cette période où je trouve que l'on communique de moins en moins tout en en parlant de plus en plus, voilà qui est intéressant !)

    Pourquoi changer les compteurs ? C'est que deux directives européennes de 2004 et 2009, incitent les états membres "à optimiser l'utilisation de l’électricité"par exemple "en proposant des formules tarifaires novatrices "(hou là !) ou "en introduisant des systèmes de mesures ou des réseaux intelligents"...

    Ce ne sont que des préconisations, sans caractère  d'obligation, et par exemple, l'Allemagne, le Portugal ou la Belgique, n'ont pas jugé bon d'introduire ce type de compteur.

    En France, EDF (devenu Enedis)  convainc le gouvernement de lui confier la conception, la fabrication et l'installation du fameux compteur Linky,

    (coût estimé en 2009 entre 5,7 et 9 millions d'euros entièrement à la charge des usagers (pas au moment de la pose non, mais sur les futures factures ! parce qu’il y a le coût des compteurs, mais aussi le coût de la transformation des réseaux !))

    Les avantages :

    Il supprime la relève des compteurs, permet une facturation en temps réel, permet , à distance, de modifier la puissance ou...de couper le courant.(Les anciens compteurs toléraient le dépassement ponctuel de puissance, mais pas Linky : vous dépassez ? Vous basculez automatiquement dans la tranche supérieure...avec un abonnement plus cher)

     

    L'économie d'énergie serait négligeable alors que la mise en place de l'infrastructure (compteurs, data-centers, concentrateurs) consommerait l'équivalent d'un réacteur nucléaire de 900 mégawatts.

    De plus, sur le plan écologique, on comprend mal pourquoi il ,faut remplacer  35 millions de compteurs majoritairement en bon état,et avec une durée de vie d'environ 60 ans, par des compteurs bourrés d’électronique qu'il faudra changer dans 10 ans... Et tous ces déchets, on en fait quoi ? !

    Cher Linky !

     

    Ondes électromagnétiques:

    Ce nouveau compteur est une source supplémentaire de pollution électromagnétique puisqu'il fonctionne sur  un réseau CPL (courant porteur en ligne). Ces ondes sont comparables à celles de la Wifi, du téléphone portable, d'une perceuse sans fil (comme si on vivait 24 h sur 24 avec une perceuse sans fil  en action !) Tout ça, libre à vous de l'activer ou non, mais le compteur Linky, on ne peut pas le désactiver ! Libre à chacun d'augmenter ses risques de cancer , mais qu'on ne nous l'impose pas !!!

     

    Et puis, moi, j'ai une puissance électrique faible, une installation pas récente...cette puissance là a toutes les chances d'être insuffisante, et Enedis se ferait un plaisir de  m'obliger à souscrire une puissance supérieure...

    Des installateurs ont aussi tiré la son nette d'alarme : il faut du rendement dans les installations... ! Peu importe que l'installation existante soit vétuste ou non...Alors...je vous laisse ce petit document :

    Un ancien installateur raconte : on nous demandait de mentir au client

     

    Et la vie privée ?

     Ce compteur permet de collecter des données personnelles : présence ou non dans votre habitation, nombre de personnes, heure de lever, de coucher, habitudes d'utilisation des appareils ménagers...sans oublier les risques de piratage de ces données...

    Cher Linky !

    On ne m'a pas encore harcelée pour venir installer le compteur miracle, mais j'ai des amis qui se sont organisés dans leur quartier pour ne pas accepter le compteur.

    Comme il y a un grand flou juridique, Enedis tente de dire que c'est obligatoire, des refus sont respectés, d'autres non, mais de plus en plus de personnes refusent, d'autres se laissent intimider.

    Personnellement, je n'en veux pas et je ferai     tout pour ne pas me laisser imposer cette technologie, irrespectueuse de la vie privée, de la santé, de l’environnement.

    Source ; les 4 saisons, septembre-octobre 2018

      Pour finir sur une note humoristique :  Wifi par Jules Goodlife, sur un clin d'oeil "rapeur"...

    Partager via Gmail

    27 commentaires
  • Après un mois d'octobre idyllique, le temps a fait une petite embardée vers le froid, pour sagement revenir à des températures clémentes.

    J'ai failli songer à mettre une mangeoire dehors, devant deux matinées de gelée blanche. mais sagement , j'ai seulement ...failli !

    Je sais que c'est un plaisir de nourrir les oiseaux, de les voir virevolter autour des mangeoires...je sais.

    Mais il n'empêche que les oiseaux sont des animaux sauvages, qu'ils participent à l'équilibre naturel (déjà bien mis à mal !) et qu’à ce titre, il faut les laisser vivre leur vie d'oiseaux, et ne pas chercher à en faire des animaux dépendants de l'homme.

    Nourrir les oiseaux en hiver

     

    Quand l'hiver est là, que la terre est gelée, alors oui, on peut les aider à passer la mauvaise saison. mais nourrir les oiseaux au printemps lorsque les oisillons sont nés devient presque criminel : les petits ont besoin de protéines animales, insectes, chenilles...que leur apportent leurs parents.

    De plus, l’équilibre est maintenu au jardin : les oiseaux débarrassent les plantes des ravageurs tout en nourrissant leurs petits.

    Ce travail d'équilibre se poursuit en été et en automne. A la fin de l'automne et en hiver, il y a d'autres moyen de fournir de la nourriture naturelle aux oiseaux :

    Un certain nombre d'entre eux devient en partie frugivore, et si le jardin contient des arbustes à baies, c'est le régal assuré !

    Ici, les baies de l'aubépine , au fond du jardin ; (c'est un arbuste enchanteur qui parfume les soirées de mai et qui devient garde-manger en automne-hiver !)

    Nourrir les oiseaux en hiver

     

    Le lierre, ce mal-aimé, donne en automne des fleurs à la senteur de miel que les butineurs adorent.

    Au cours de l'hiver, elles deviennent petites boules noires fort appétissantes une fois le gel passé dessus !

    Ces petites boules sont les bienvenues lorsque les oiseaux ont épuisé les autres baies !

    Nourrir les oiseaux en hiver

     

    Nourrir les oiseaux en hiver

    Deux appétissantes boules rouges : celles de la morelle douce-amère, nocives pour l'homme mais bonne pour nos amis à plumes......(ci-contre)

     

    Dans la haie,(photo du dessous) je trouve chaque automne ces guirlandes de boules rouges  aux feuilles en forme de cœur : c'est l'herbe aux femmes battues (dommage pour des feuilles en forme de cœur !)

    *

    Je les laisse, bien sûr !

    Nourrir les oiseaux en hiver

    La photo du merle dégustant sa baie a été prise dans le cotonéaster.

    Celui-ci est plus bas, plus rampant et donne un feuillage magnifique à cette saison,...et bien sûr , les mêmes boules rouges ! C'est un cadeau du jardin d'Aline...

    Nourrir les oiseaux en hiver

    Nourrir les oiseaux en hiver

    Nourrir les oiseaux en hiver

    Bien sûr, il y a l'incontournable églantier

    Nourrir les oiseaux en hiver

    Nourrir les oiseaux en hiver

     

    Voici un arbuste dont je suis très fière : c'est un petit fusain sauvage, qui, après avoir eu un peu de mal à cause d'étés trop chauds, a finir par devenir un joli petit arbuste plein de "bonnets d'évêque".

    C'était un cadeau que j'avais fait au roi de mon jardin, Titi le rouge-gorge !

    Nourrir les oiseaux en hiver

    Nourrir les oiseaux en hiver

     

    Nourrir les oiseaux en hiver

    Encore une petite merveille automnale doublée d'un garde-manger : la viorne sauvage qui provient d'une petite bouture faite lors d'une balade...

    Nourrir les oiseaux en hiver

    Nourrir les oiseaux en hiver

    Et j’oubliais la symphorine  qui semble prête à s'envoler de toute la force de ses petits ballons roses .

    Nourrir les oiseaux en hiver

     

    Vous voyez qu'on n'en est pas encore aux graines de tournesol et autres boules de graisse. Ce sera pour plus tard, parce que...outre les baies du jardin, si l'on prend soin de laisser les folles herbes séchées, les ombellifères et autres tiges sèches, voilà encore de quoi nourrir les oiseaux de façon absolument naturelle à cette saison.

    Nourrir les oiseaux en hiver

    Tiges d'iris Sibirica, qui , outre qu'elles ont une jolie couleur chocolat, fournissent des graines aux oiseaux et...un abri aux coccinelles !

    Nourrir les oiseaux en hiver

    Nourrir les oiseaux en hiver

    Nourrir les oiseaux en hiver

    Nourrir les oiseaux en hiver

     Si l'on veut bien les regarder, elles sont belles, elles sont utiles...

    Plus tard viendront tournesol et boules de graisse ! En attendant , les oiseaux profitent de ce que leur offre le jardin.

    Je viens de recevoir un petit livre bien fait et qui correspond tout à fait à ma façon de voir les choses

    "Je nourris les oiseaux en hiver", de Gilles Leblais, aux éditions Terre vivante.

    Il donne des idées de graines à ramasser dans la nature pour les oiseaux, des idées de nourriture en hiver, des idées de bricolage pour des mangeoires faciles à faire et qui soient le plus naturelles possible...

    Voici une petite vidéo qui présente ce livre :

    https://www.youtube.com/watch?v=A58El549BdA

    Nourrir les oiseaux en hiver

    "Découvrez les « secrets de mangeoires », obtenus à force d’observations collectées durant des années, qui permettent de dresser des portraits d’oiseaux très documentés, avec leur description et des anecdotes sur leur comportement."

    Voir le lien 

     

    Partager via Gmail

    31 commentaires
  • Pourquoi tant de temps et d'énergie passés à défendre ce qui devrait être une évidence ?

    Si vous rendez visite à mon blog, vous avez sans doute vu quelques articles sur la vallée du Gesvres et quelques photos de ce coin que j'affectionne

    Gesvres 9684

    Gesvres 9687

     

    Sur le Gesvres...

    Gesvres 9722

     Tout contre le Gesvres, il y a ceci, une zone de bois, sauvage comme la rivière, une zone boisée qui la protège, une zone naturelle et préservée...

    Gesvres 9721

     

     

    Au bord du Gesvres

     Affluent de l'Erdre, le Gesvres est tout différent de celle-ci, sauvage, intime...préservé...

    Au bord du Gesvres

    Au bord du Gesvres

    Préservée ? Ah oui ! Jusqu'à maintenant !

    Mais pour un maire qui est (et qui n'est que ça) vice-président de Nantes -métropole, rien n'est préservé, hormis sa cupidité politique...

    Il a donc décidé, au mépris des avis défavorables, au mépris de la levée de boucliers suscitée par sa décision, de créer, sur ce site sauvage, naturel et préservé, une aire pour les gens du voyage. ! Comme si cette aire ne pouvait pas être bétonnée ailleurs, sur des zones moins naturelles et déjà (hélas) bétonnées.(Je suppose qu'il y a quelque part là-dessous des intérêts personnels que j'ignore !)

     

    Je suis en colère, je suis dégoûtée : la semaine dernière, les bulldozeurs sont entrés en action...

    Une association s'est créée : http://acag.blogspot.com/

    SOS saccage !

    Une pétition circule dans l'espoir d'inverser le cours des choses ! Ce ne sont pas les seuls habitants qui sont concernés, mais tous ceux qui en ont mare de voir de pareils saccages se perpétrer, chaque jour,  et la nature se rétrécir comme une peau de chagrin.

    Je vous mets le lien de la pétition : ici !

    Je compte sur votre soutien !

    Partager via Gmail

    36 commentaires