• Piaf, tout simplement...

    Piaf, tout simplement...

     

    C'est mon seul portrait de moineau ! Un beau portrait certes, mais..."tiré" à la Réunion ! Car de moineau dans mon jardin, rien, jamais rien !

    Les moineaux domestiques ne sont pas vraiment en voie de disparition, mais leurs effectifs ont diminué de façon alarmante. Enfant, le nez collé au carreau de la fenêtre chez mes grands-parents, j'observais leur manège incessant pour venir cueillir les miettes que mon grand-père leur distribuait tous les matins sur le rebord de la fenêtre de la cuisine mansardée...

    Chaque soir, avant d'aller se coucher, il préparait une soucoupe de pain en petits morceaux, pour le lendemain...

    Un autre souvenir de moineau,( et quel souvenir !), c'était un jour, à la gare de Lyon, j'attendais mon train , assise à l'extérieur de la gare, au soleil, je mangeais mon sandwich sous l’œil intéressé de quelques moineaux...c'est une profession, moineau de gare : il faut avoir l’œil, ne pas être trouillard et même être un brin effronté...

    Ils venaient chercher des miettes, à mes pieds, de plus en plus près...Et puis j'ai tendu la main, immobile, une miette dans la paume...Et là, un poids plume, mais vraiment plume, s'est posé sur ma main ! Quelle émotion, ce petit tas de rien,  léger, si léger ...

     

    Mais où sont-ils passés, ces piafs parisiens qui ont donné leur nom à une chanteuse emblématique de Paris, comme eux, ces moineaux que pourtant l'on retrouve aux quatre coins de la planète, ces charmantes troupes agglutinées au pied des bancs dans les jardins publics ? Pourquoi ces oiseaux à l'intelligence supérieure, si bien adaptés à l'homme et plutôt débrouillards sont-ils de moins en moins nombreux  ?

    Ce charmant DVD de Daniel Auclair, (éditions la Salamandre), dont vous pouvez voir la bande-annonce ici Mon ami Pierrot

    nous fait redécouvrir les mœurs du moineau, son alimentation (non, il ne mange pas que des miettes de pain !) composée d'insectes étonnamment variés, son accouplement...et les dangers qui le menacent !

    Piaf, tout simplement...

     

     La Salamandre d'aôut-septembre consacre son dossier central à ce petit oiseau si familier.

    Piaf, tout simplement...

     

    ...le piaf que l'on trouve partout dans le monde, ses cousins, le moineau friquet, l'espagnol, l'italien,le languedocien (le soulcie) , Passer domesticus, compagnon de toujours, Pierrot le parigot, son introduction au nouveau monde, la vie du moineau, son gîte, son alimentation, ses amours...Pierrot l'oiseau adaptable et adapté...Comme beaucoup d'oiseaux, le moineau pâtit des activités humaines : la main qui donne peut être aussi celle qui empoisonne... (Une scène du DVD nous montre une séance de toilettage après un bain dans les fleurs aspergées de pesticides !) Protéger l'environnement du moineau, c'est protéger NOTRE environnement !

    Piaf, tout simplement...

    Pour aller voir ce numéro :https://boutique.salamandre.org/piaf-tout-simplement-n-259.pdt-1118/

     

    Au sommaire aussi, pêle-mêle : Pourquoi les coccinelles ont-elles des points, Ils font la guerre à une colombe !,  5 mammifères venus d’ailleurs,  l’appel du brame, chasseur d’orages, creusez la mare de vos rêves...etc...

    Deux fabuleuses photos de "chasseur d'orage":

    Piaf, tout simplement...

     

    Et toujours, pour les lecteurs de mon blog, un numéro supplémentaire est offert pour tout abonnement à l'une des trois revues "Salamandre" avec le code CAPU18

    « Une découverte : l'univers symbolique et onirique de Nathalie Celle-GuillardPetit massif sec... »
    Partager via Gmail Yahoo!

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    Lundi 7 Septembre à 12:52

    un beau portrait de moineau ! chez moi il y en a .... (village à la campagne, dans le nord).

    2
    strix
    Lundi 7 Septembre à 13:51
    Bonjour,
    une idée pour permettre à notre Piaf de bien se reproduire , en plus de leur mettre leurs couverts à disposition l’hiver ; un mur avec du lierre leur permet des nichées abondantes où l’on peut les observer en fin de journée lorsqu’ils viennent ( environ 20) se nicher , en ce moment, pour passer une bonne nuit.
    Cordialement.
    3
    Lundi 7 Septembre à 17:25

    Chez   moi,   il    y   a  deux   bandes,   une devant   la maison,   une  autre  derrière,   et  dans    chaque   bande    il    y  a   une  dizaine   de  moineaux !

     Je  pense    qu'ils   ont   fait   au   moins    deux   nichées,  la   plupart   sous   la toiture !

    Ils  sont   joueurs  et querelleurs,  on   ne se  lasse   pas    de  les observer !

     passe   une  bonne   soirée

     Bisous

    4
    Lundi 7 Septembre à 20:27

    Chez moi il n'y a pas non plus de moineaux, je me suis abonnée au magazine, depuis le temps que je voulais le faire, merci pour le code!

    J'ai pris à part le numéro que tu présentes car l'abonnement débute en octobre avec le numéro 260. j'ai aussi pris le numéro sur les vipères.

    Bonne soirée

      • Mardi 8 Septembre à 09:59

        Le numéro sur les vipères est très bien : tu vas pouvoir repérer les tiennes !

    5
    Lundi 7 Septembre à 20:59

    J'ai vraiment beaucoup de moineaux dans mon jardin. J'ai des poules. Ils trouvent là de quoi se nourrir. 

    J'aimerais bien avoir d'autres espèces...

    6
    Mardi 8 Septembre à 02:37
    Une fleur de Paris

    Bonjour Capucyne,

    Je me suis abonnée à Salamandre et j'ai lu et  regardé les infos sur ce "Pierrot". 

    Il y en a beaucoup à la gare Montparnasse, ils me font rire, car ils n'ont peur de rien ! Oui un bien magnifique cliché.

    Bonne journée, bises, Véronique

    7
    Mardi 8 Septembre à 08:44
    marine D
    Je l'ai vu sur la Salamandre, nous en avons, très peu, ils semblent revenus un peu par ici cet oiseau citadin et opportuniste, mais je les aime tous, alors bienvenue à lui, ce petit piaf pas toujours aimé
    8
    nicolas
    Mardi 8 Septembre à 09:53

    Le moineau était si commun il y a quelques temps qu'on ne faisait même pas attention à lui, qu'il faisait en quelque sorte partie de notre paysage. A présent, il disparaît progressivement de nos villes et campagnes et on s'en soulcie (oui, bon, jeu de mots facile...). C'est toujours un peu comme ça dans l'existence, et pas seulement pour les espèces animales qui nous entourent : quand un être vient à nous manquer on se rend compte brutalement - et trop tard hélas pour l'exprimer ou pour agir - à quel point il participait à notre univers intime, à notre constellation affective. A quel point on l'aimait.

    9
    Mardi 8 Septembre à 16:58

    Bonjour Capucyne
    en Côte d'or chez moi à l campagne pas de problème nous en avons
     journée ensoleillée mais fraicheur matinale
    je te  souhaite une agréable journée
    bisous

    10
    Mardi 8 Septembre à 17:12

    Nous en avons aussi par chez nous .... mais je le remarque aussi .... de moins en moins ... J'ai bien aimé ron exposé et tes petites anecdotes Capucyne, c'est si agréable de te lire !

    Je te souhaite une bonne soirée aavec les bises de mon coin  de campagne ch'ti !

    Nicole

     

    11
    Jeudi 10 Septembre à 17:01

    Bonjour Capucyne
    merci de ton passage sur mon blog
     journée ensoleillée et hausse des températures matinales
    je te  souhaite une agréable journée ainsi qu'un bon week-end
    bisous

    12
    Jeudi 10 Septembre à 17:43
    Septsup

    comment ça tout simple ?? ne suis je pas beau avec mon plumage en camaïeu de brun ? je te trouve bien vexante... signé le piaf hi hi hi

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :