• Ce sont  les mois du blanc dirait-on !

    mai :

    Oh bien sûr, les arbustes d'avril ont prolongé leur floraison, mais les petits nouveaux sont ...blancs !

     

    Le seringat, qui fait sentir sa présence par des effluves un peu lourds simple 3524

     

    viorme 3523 et la viorne, qui a poussé toute seule, cadeau du vent ou des oiseaux et dont j'attendais impatiemment les premières fleurs !

     

    viorme 3522

     

    Ah mais ! Il n'est pas blanc celui-là ! C'est le petit frère du végélia rose, plus tardif, et qui décline ses fleurs en "framboise"..

     

    vegelia 3509

    Juin :

     

    double 3997 Encore un seringat, double celui-là: il a attendu la fin de la floraison de son cousin pour paresseusement ouvrir ses doubles pétales tout aussi odorants !

     

    double 4142

     

       Et puis, un petit nouveau, arbuste fleuri qui deviendra en automne "arbuste à baies" pour les oiseaux, l'églantier que m'a donné "Lacledfa" m'offre ses premières fleurs , blanches aux boutons légèrement rosés

    eglantier 4195

     

    ...et je n'oublie pas le sureau dont je vous ai donné la recette de "limonade" dans mon précédent article !

    Partager via Gmail Yahoo!

    5 commentaires
  • Comme chez les fleurs, les sauvages et les autres se mélangent...

    Bouquets de fleurs, bouquets de couleurs...

    Les blancs d'abord, les neigeux qui veulent rivaliser dès l'hiver fini avec la poudreuse et qui forment un léger manteau neigeux au sol lorsqu'ils se fanent.

     

    laurier-tin 2308  spiree 2318
     Ce n'est sans doute pas le plus beau, mais c'est une valeur sure qui n'attend même pas le printemps pour fleurir, et qui résiste à tout , le laurier-tin  Légère, gracieuse avec ses petites fleurs blanches qui se mêlent souvent à celles de la corête, la jolie et délicate spirée.

     

    Un des premiers bonheurs du printemps, qui rend la haie toute blanche, le prunellier sauvage.
    prunellier 2510 

     

    Sitôt les prunelliers défleuris, c'est le parfum printanier par excellence qui, en ce moment, prend le relai, celui des yeux fermés, des petits chemins de mon enfance , bordés de l'aubépine...

     

     

    Un autre parfum, plus entêtant celui-là, qui me happe au passage, celui du choysia qui n'est pas pour rien "l'oranger du Mexique" !

     

    Et puis, le printemps, c'est le jaune , et voici les arbustes soleil, la coronille (qui a fleuri tout l'hiver et qui explose de son jaune éclatant en ce moment), et les pompons délicieux de la corête.

     

    coronille 3002

     

    Corete 2889

     

    Les roses maintenant...

     

    Le cassis-fleurs à l'odeur si particulière... cassis fleur avril 2013

     

    Les plantes auraient-elles une mémoire ?

    L'hiver dernier, l'azalée, follement abusé par la douceur du temps,en janvier s'est couvert de fleurs....grillées en une nuit par le gel revenu ! Pourtant, en avril, plein de vigueur nouvelle il a refleuri, plus beau que jamais!

    Devant cet hiver si doux, j'ai cru que la tentation serait grande pour lui de refaire la même erreur, de se croire au printemps en hiver...mais pas du tout ! Il est resté d'une imperturbable sagesse devant les sollicitations du temps ! Et c'est maintenant qu'il fleurit sagement et abondamment.

    Les plantes auraient-elles une mémoire et tirent-elles la leçon de leurs erreurs !??

     

    azalee 2799

     

    Le doux végélia rose, lui, ne prend pas de ces risques fous : il attend les premiers signes de la glycine sa voisine, et lorsque les premières grappes se réveillent, le végélia les accompagne de ses tendres boutons.

     

    12 mai 2012 (10)

     

    glycine 2999

    Partager via Gmail Yahoo!

    6 commentaires
  • Il fait si peu parler de lui qu'on le remarque à peine ! Pourtant le laurier tin est une valeur sure, pas fragile, persistant....et si l'on y regarde de près...

     

    laurier-tin 0393

     

    laurier-tin 0394

     

    Ses fleurs, elle les a nonchalamment "bradées" cet été, à tel point qu'elles sont presque passées inaperçues (sauf des abeilles !). Non, tout ce rose  qui illumine la symphorine en ce moment et depuis le début de l'automne, ce sont en fait des baies jouflues, comme gorgées de suc, qui existent aussi en blanc....Un bel arbuste pour tout l'hiver  (il aime les sols calcaires)

     

    symphorine 0192

     

    symphorine 0425

     

    Quant à la coronille, (venue du jardin de Cathline), contrairement à la symphorine , elle consercve ses petites feuilles en hiver, et  ne devrait pas fleurir en ce moment, mais du printemps à juin...Chez moi, elle a fleuri en septembre et depuis,ses fleurs jaunes illuminent le jardin , ce qui est bien appréciable par ce temps gris et pluvieux !

     

    coronille 0196

     

    C'est peut-être une capricieuse indépendante !

     

    coronille 0198



     

     


     


    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • En septembre, ils sont assez peu nombreux au jardin

     

    Le petit abutilon (drapeau belge) continue vaillamment de fleurir, depuis le printemps !

     

    drapeau-belge 8313

     

      drapeau-belge 8311

     

      Et puis et puis...la coronille,  venue du jardin de Cathline, et qui devait fleurir au printemps, se décide enfin à m'offrir sa première fleur, à peine réveillée, mais d'un jaune à faire pâlir toutes les fleurs jaunes de l'été !

     

    coronille 8447 coronille 8445

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Les arbustes de juin, seringuat double, cotonéaster, poursuivent leur floraison, mais...

    tiens tiens...si je fais le tour des "arbustes" qui fleurissent en ce début juillet, je  m'aperçois que ce sont tous, en fait,  des plantes grimpantes ! Juillet est donc le mois de la grimpette chez moi !

    Mais quel est donc ce nouveau parfum, très doux, délicat qui me titille tout à coup ? C'est lui, le jasmin qui commence sa floraison de petites fleurs blanches à peine réhaussées de rose tendre...Installé au pied d'un vieux tronc coupé de conifère, il l'a transformé en un massif rond dans lequel un troglodyte a fait un de ses nids il y a deux ans.... jasmin 6456  
      chevrefeuille 6461

    Autre grimpante, autre parfum,

    de petit chemin campagnard celui-là,

    le chèvrefeuille, qui colonise aussi un vieux tronc coupé...

    Pas de parfum pour la clématite qui grimpe le long du mur, mais de larges coupelles roses... clematite 6463  
      roses 6460

    Le rosier "the fairy"à toutes petites fleurs rose, s'étale autant chez moi que sur la clôture, transformant le trottoir en arbuste fleuri et..

    parfumé ! je suis assez fière de lui car il vient d'une petite bouture que j'ai faite !

    Je ne suis pas la seule à l'apprécier !

     

    roses 6459

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique