• Le renard mal-aimé

    C'est un dimanche d'octobre lumineux, au bord du canal, là où il emprunte le lit de l'Isac, où il devient plus souple, plus campagne.

    Les joies se succèdent : c'est d'abord le troglodyte qui vient tenir son discours agité dans les branchages au bord de l'eau. Plus loin, éclatent les touffes roses des bonnets d'évêque du fusain. Sur un arbre, perché au-dessus du canal, un héron cendré prend la pose et le soleil...Des cormorans passent, voiliers noirs au grand bec jaune, un pivert s'esclaffe bruyamment comme seuls savent s'esclaffer les piverts...et là-bas, par deux fois, voici l'éclair bleu métallique du martin-pêcheur.. Le décor est planté pour son apparition...

    Le renard mal-aimé

    Photo Pascale Delalande

     

    De l'autre côté du canal, dans le pré, un autre éclair, roux celui-là, assez près pour m'émerveiller, trop loin pour une belle photo...et puis, je ne bouge plus...Il ne nous a pas vus et nous pouvons admirer la grâce de ses mouvements, la précision de ses sauts, la puissance de ses muscles...Maître Goupil mulote...

    C'était il y a quatre ans et la plus beau souvenir que je garde d 'une apparition de renard.

    Pas de photo de renard dans mes archives donc, mais des amis blogueurs m'ont gentiment prêté les leurs pour mon article..

    Le renard mal-aimé 

    Photo Norbert Veber

     

    Norbert (allez voir son beau site : la plaine du Bischwald) se bat dans l'est de la France pour faire rayer le renard de la carte des "nuisibles". Car le petit  animal est traqué, chassé, 365 jours sur 365,  24 h sur 24...Quel est son crime ? Les chasseurs le détestent, et les chasseurs sont puissants. On l'a d'abord accusé de propager la rage...Mais ça, c'est fini...On l'accuse de convoiter les poules des poulaillers...c'est vrai et le renard est rusé, mais il existe des solutions pour protéger ses poules la nuit ! Non, ce qui semble être la vraie raison, c'est que le renard s'attaque aux faisans et perdrix que les chasseurs "lâchent" la veille (ou le jour ) de leurs parties de chasse ! Quelle chasse, mon Dieu ! Elever des bêtes en cage, les relâcher, complètement désorientées et sans réflexe de fuite,  pour les abattre à coups de fusil...t Evidemment une aubaine pour le renard, mais lui, on ne l'invite pas à la chasse boucherie !

    Certains chasseurs ne sont pas ainsi ! J'en ai rencontré un , un de ces dimanches ensoleillés, dans un petit chemin de campagne... Cinq chiens de chasse, vociférant, aboyant, venaient de nous passer presque dans les jambes...Un chasseur en voiture nous a demandé , cinq minutes plus tard, si nous n'avions pas "entendu des chiens" ! Oh que si !  J'ai cru naïvement que les chiens s'étaient perdus...Oh que non, m'a expliqué le baryton : c'était une battue, les chiens poursuivaient le "gibier" et les chasseurs, en voiture, essayaient de repérer l’endroit où les envoyaient les chiens...La chasse en voiture ?...

    Je n'étais pas très rassurée, connaissant la propension de certains chasseurs à tirer sur tout ce qui bouge...J'avais beau avoir la polaire rouge...sait-on jamais ! Aussi, lorsque le baryton m'a prévenue : "tiens, voilà un chasseur", de l'autre côté de la haie bordant le chemin, ai-je demandé, un rien provocatrice : "Rassurez-moi, nous ne risquons pas de recevoir un coup de fusil ?" Le chasseur, seul avec son chien  (qui s'est collé à nous pour se faire caresser pendant toute la durée de notre conversation ,car ce fut un vrai échange sympathique, pendant presque une heure, de part et d'autre de la haie !) m'a rassurée : "on ne tire pas à travers les haies, c'est rigoureusement interdit", et non, il ne participait pas à "ça",( coup  de tête vers les aboiements lointains). Il faisait partie d'une toute petite société de chasse (sept personnes) , était apparemment plus intéressé par la balade avec son chien, très soucieux de protéger ce dernier , de respecter les règles et de ne pas exterminer les animaux, un chasseur qui trouve le renard beau et utile, l'admirant muloter, avec sa femme, au mois de juin, depuis sa terrasse, et déplorant de ne plus en voir parce qu'ils étaient traqués...un chasseur qui m'a, dit le baryton, réconciliée avec les chasseurs (enfin, certains !!!)

    Le renard mal-aimé

    Photo Pascale Delalande

    Lorsque j'ai demandé à Pascale la permission d'utiliser ses photos, elle m'a répondu : "aucun souci, quand on peut faire un plaidoyer pour les animaux, je ne suis jamais contre !"

     Voici son beau blog : Regards sud-naturalistes

    Cette traque acharnée du renard est une aberration : les  campagnols , mulots, ...pullulent dans les champs. L'un  de leurs  prédateurs naturels est le renard. Un seul renard consomme  entre 6000 et 10000 campagnols par an ! Ce n'est pas pour rien qu'on dit que le renard mulote ! On arrive à cette situation délirante : on extermine les renards et on déverse des poisons dans les champs pour protéger les cultures...tout en détruisant l'équilibre naturel et en risquant aussi d'empoisonner les animaux domestiques et l'homme !

    Je suis tombée sous le charme du renard lorsque j'avais 10 ans...j’étais malade, au lit, seule à la maison...La voisine m'a apporté un livre, le roman de Renart,( Renart avec un T) ; j'ai dévoré ces aventures du Goupil rusé et sympathique toujours vainqueur lors de ses confrontations  avec Ysengrin le loup... Je suis toujours sous le charme, mais qui ne tombe pas sous le charme de sa grâce quand on le voit "danser avec les mulots" ...?

     

     Pour ceux qui peuvent avoir accès à Facebook, ne manquez pas cette émouvante vidéo de la renarde allaitant ses petits

    du canadien Luc Durocher, ou cette autre, des jeunes renardeaux...

     

    Le renard mal-aimé

    Photo Luc Durocher

    « L'évolution de l'habitat des lutinsLe restaurant des ailes »
    Partager via Gmail

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 4 Décembre 2016 à 21:52

    Je n'ai jamais eu la chance d'en rencontrer. Ils ont une belle tête ! 

    Bonne semaine. 

    2
    Dimanche 4 Décembre 2016 à 22:04

    Bon soir Capucyne,
    Je suis vraiment heureuse de ma participation photographique à ton magnifique plaidoyer pour cet animal fantastique qu'est le renard. 
    Tout ce que tu dis est la triste réalité. Sa traque quotidienne alors qu'il est d'une si grande utilité à à sa place entière dans le biotope et tout le reste... 
    Et oui, on extermine ce splendide animal, comme malheureusement tant d'autres et on préfère déverser des produits chimiques et toxiques pour exterminer à leur tour les rongeurs dans les cultures. C'est incohérent, parfaitement absurde, mais le plaisir de tuer est tellement vif dans le coeur de certains !
    Merci pour ce superbe article et je file voir tes liens.
    Belle fin de soirée


      • Mardi 6 Décembre 2016 à 09:52

        Je me souvenais tellement bien de tes photos de renard que, naturellement, je t'ai demandé ta participation ! merci à toi !

    3
    josiane
    Dimanche 4 Décembre 2016 à 22:09
    josiane

    Ma première rencontre avec un renard c'est mon chien de l'époque qui aboyait et venait me chercher, un joli renard avait la tête prise dans une sorte de nœud coulant. Avec maintes précautions j'ai réussi à le délivrer et au lieu de s'échapper direct il a fait un bisou à mon chien, m'a bien regardé et parti tout tranquillou, j'en ai encore des frissons en y repensant.

      • Mardi 6 Décembre 2016 à 09:51

        Un tel souvenir est une pépite au fond de la mémoire !

    4
    Dimanche 4 Décembre 2016 à 22:41

    Bonsoir Capucyne,

    Merci à toi mon amie, de nous aider à faire connaitre le triste sort qui est réservé à cet allié naturel des agriculteurs. En plus, il est si beau et tellement utile. La photo du renardeau que tu as partagée, a été prise à l'intérieur d'une ferme, où l'agriculteur a découvert cette portée de trois renardeaux. Il a décidé de reporter le rangement de son tas de bois, afin de leur permettre de finir leur croissance et de partir vers la nature... Il m'a dit combien il était heureux de leur présence dans sa ferme, car ils lui faisaient "le ménage" dans ses bottes de paille et autres fourrages pour ses bêtes... Dénonçons les pratiques sauvages des chasseurs à l'encontre du petit roux et d'autres espèces maltraitées comme le blaireau... La nature se gère très bien. Les déséquilibres là où ils apparaissent, sont quasiment toujours liés à la volonté et l'intervention de l'Homme... Merci à toi amie, pour cette belle page...

    Norbert

      • Mardi 6 Décembre 2016 à 09:55

        Un agriculteur conscient ! Mais les chasseurs -certains, nombreux- sont aveugles ! J'espère que les actions menées vont porter leurs fruits, mais hélas, tout dépendra de notre futur "chef " d'état... certains sont pro-chasse tous azimuts à tout crin...

    5
    nicolas
    Dimanche 4 Décembre 2016 à 23:12

    Après ça, comment ne pas tomber amoureux de Maître Renard, le bandit roux si injustement mal aimé. Même mon chat qui vient de voir ton article en a encore des petits soubresauts de coup de foudre dans son sommeil, roulé en boule sur son fauteuil d'osier (enfin, au départ ce fauteuil était le mien !). Moi, mon plus beau souvenir de renards remonte à un jour de pêche en Haute-Savoie où, du bord de mon petit ruisseau, j'ai vu débouler deux renards fous d'amour dans un pré fleuri, se poursuivant, cascadant, se pourléchant, se jappant au museau dans les hautes herbes. Ces deux larrons en foire jouaient le plus gracieusement du monde avec leur instinct de reproduction, et la tendresse, assurément, n'était pas exclue de leur parade débridée sous le facétieux papillon blanc des queues entremêlées.

      • Mardi 6 Décembre 2016 à 09:48

        Oh ! je me souviens bien de ce passage de ton livre, une page enchantée et enchanteresse   !

    6
    Dimanche 4 Décembre 2016 à 23:56

    Moi je les aime beaucoup et il est utile comme tous les animaux.

    Quel regard et les bébés sont adorables !

    Bises

    7
    Lundi 5 Décembre 2016 à 06:58

    Coucou Capucyne,

    malheureusement, comme beaucoup d'espèces animales le renard ne fait pas exception à la règle, tantôt chassé par les chasseurs, il est convoité également par les "marchands" qui veulent sa peau pour sa fourrure qui se trouvera portée par des poupées argentées si peu intelligentes qu'elle ne réfléchissent pas à l'impact qu'aura leur envie (débauche) de fourrure... 

    Si l'on ne parlait que des renards mais il y a tant d'autres animaux chassés et abattus par des êtres stupides et avides tout juste concernés par ce qu'offre la planète, sa beauté et les malheureuses répercussions que la perte de ces animaux aura sur le fonctionnement de la nature, dans certaines régions du monde la disparition des batraciens a un impact sur la disparition d'autres espèces, on en fait pas grand cas d'ailleurs, idem pour l'ennemi juré des hommes,  les requins que l'on pourchasse alors qu'eux aussi on un impact sur  la prolifération des espèces invasives (il est devenu l'ennemi à abattre), la terre a pu se créer au prix de nombreuses évolutions, gageons que l'être humain n'a pas été la meilleure de celle-ci puisqu'il lui a fallu moins de temps qu'il n'en faut pour impacter profondément l'écosystème, aider à la disparition d'espèces animales et végétales et pourrir l'atmosphère et le sol d'un petit claquement de ses 10 doigts

    Quelque fois je me dis que l'on marche sur la tête mais au moins y'a t'il des gens prêt à la sauvegarder ou tout au moins qui essayent de la protéger notre bonne vieille planète

    Ils sont bien beaux ces goupils

    Je file, @ bientôt

     

    8
    Lundi 5 Décembre 2016 à 07:18

    Un bien bel animal. Je n'en ai vu un qu'une fois, en fermant les volets... ils ont une bien triste réputation, on m'a dit un jour " tu te rends compte, ils viennent jusqu'en ville maintenant?".

    certains chasseurs sont des boeufs, d'autres respectent et aiment la nature. On trouve de tout...

    Merci en tout cas pour ce bel article.

    je suis tombée l'autre fois sur ton blog d'avant. J'ai beaucoup aimé.

    Bises

    9
    Lundi 5 Décembre 2016 à 09:07
    septsup

    c est magnifique et j adore les renards justement parcequ ils sont mal aimés... ils sont trop beaux... bonne journée

    10
    Lundi 5 Décembre 2016 à 09:33

    Bel article !  l'équilibre se fait entre prédateurs et auxiliaires , et les uns , les autres ont chacun leurs places dans la nature  et le seul grand nuisible est l'homme qui met en péril  notre planète !!!

    bonne semaine Capucine !

    11
    Lundi 5 Décembre 2016 à 09:34

    Un très beau reportage sur cet animal, méconnu de beaucoup d'entre nous.
    Les photos des différents auteurs sont si belles  !
    Autrefois, à la ferme, il y a longtemps....(lorsque j'étais jeune,)  je me souviens,
    il était de coutume de chasser le renard pour vendre leur fourrure à un "pattier" qui passait de ferme en ferme.
    Maître renard n'était pas aimé, car il ne se gênait pas pour aller prendre une volaille dans le champ..  hé oui,  c'est la vie.
    Belle journée

    12
    Lundi 5 Décembre 2016 à 09:44

    Les balades en campagne et au bord de l' eau sont passionnantes tant la faune est présente.

    Quand au renard, il ne faudrait pas longtemps pour qu' il cesse de craindre l' homme, il suffirait qu' on arrête de vouloir l' battre à tout prix !

    Et  puis, on ne peut ignorer qu' il nous débarrasse de maints rats, mulots, surmulots et campagnols, qui en surnombre feraient autant de dégâts qu' une horde de sangliers !

     Et  il est si beau à regarder, si attentif à sa famille !

     Merci pour ton palydoyer

     Passe une bonne journée

     Bisous

    13
    Lundi 5 Décembre 2016 à 11:59

    Surtout que le renard se nourrit en grande partie de baies, et s'il n'était pas là, nous serions envahit de petits rongeurs!

    14
    Lundi 5 Décembre 2016 à 13:07

    Très belles photos de Maître Goupil !  je vais aller voir le site de Norbert, je crois que je l'ai croisé sur le site de photos ....

    Ils sont quelques uns dans le coin à essayer de les protéger, j'ai vu çà sur FB .

    Et curieusement, nous n'avons jamais croisé autant de renards que cette année ... mais jamais le temps de dégainer l'APN !!! 

    Gros bisous, belle semaine

    15
    Lundi 5 Décembre 2016 à 14:42

    C'est un animal pourtant si beau qui ne mérite pas le sort qu'on lui destine. Les photos que tu as choisi pour illustrer ton article sont très belles.

    16
    Lundi 5 Décembre 2016 à 17:05

    Bonsoir Capucyne,

    Un article qui j'espère feront réfléchir plus d'un !! j'adore les renards et j'adore les loups ! j'ai moins peur d'eux que certains hommes. 

    Cet animal est si beau et si il tue c'est pour se nourrir ! et puis d'abord de quel droit l'homme décide t'il que tel ou tel animal doit vivre ou mourir, qu'il s'occupe déjà de lui même ! 

    Les photos de Pascale sont superbes, je me régale à chaque fois que je vais sur son blog.

    Passe une bonne soirée, bises, Véronique

    17
    Lundi 5 Décembre 2016 à 17:25

    Chaque animal  du plus petit au plus gros est utile .... et le renard comme un autre est bien obligé de chasser pour se nourrir et nourrir sa progéniture ... par chez nous aussi il est traqué !!

    Bel exposé Capucyne !

    Bises avec le givre du soir dans le nord !

    Nicole

    18
    Mardi 6 Décembre 2016 à 08:58

    C'est hélas le quotidien de ces pauvres renards ! ils sont le plus souvent massacrés et on ne regarde pas à la dépense pourvu qu'on ait l'ivresse !

    ça me rend dingue aussi tu penses bien, j'en croise de temps à autres mais ils sont toujours très loin de mon objectif , Pascale a eu la chance de pouvoir approcher le renard chéri de Noushka ...

    bises

    19
    Mardi 6 Décembre 2016 à 09:28

    Très bel article pour un animal qui le vaut bien ! Et les photos sont très belles aussi.

    J'avoue que je suis aussi fan du renard. Petite, nous en croisions un argenté, dans une grande combe en Lozère. Je guettais systématiquement quand nous passions devant cet endroit. C'était magique.

    Bises et bonne journée

    20
    Mardi 6 Décembre 2016 à 14:15
    kryg

    Bonjour ,une très belle justification pour arrêter de traquer pour le tuer cet adorable goupil. le tout bien imagé par ces photos offertes pour ton article .Bisous.

    21
    Mardi 6 Décembre 2016 à 16:52
    Marine D

    J'aime ce bel animal qui mérite d'être protégé partout ce qui n'est pas le cas ici, ça me dégoute, sous le prétexte qu'ils mangent des poules, il y en a de moins en moins dans les fermes ! Ils attrapent aussi beaucoup de mulots !

    les chasseurs du cru ont sévi chez nous et j'ai cru que j'allais les étrangler !

    Tes photos sont très belles

    22
    Mardi 6 Décembre 2016 à 21:05

    J'ai énormément apprécié cet article, fort bien écrit et brillamment illustré ! 

     

    23
    Mardi 6 Décembre 2016 à 22:55

    Coucou Capucyne

    Encore une prédation de l'Homme sur la Nature ! Nature qui nous a préparé un magnifique nid, et nous le piétinons rageusement comme de petits enfants mal élevés ... Un nombre invraisemblable de races d'animaux disparues irréversiblement et bcp en voie de disparition... Que restera t-il pour nos enfants et surtout petits enfants ???

    Tout ceci est bien triste !

    Mais l'Homme ne s'arrêtera pas aux animaux ! il lui faut TOUT détruire ! et les humains sont également en voie de disparition de part la nourriture frelatée qu'on leur sert... ça engraisse les lobbies de tout genres... l'ECONOMIE devient toute puissante ! tant pis pour la Planète, homme compris !

    MERCI Capucyne

    Bisous

    Suis si contente de pouvoir venir sur ta page commentaires : OUF !

    24
    Jeudi 8 Décembre 2016 à 13:39

    Bonjour Capucyne: tu nous as fait un excellent plaidoyer pour défendre Goupil. Ainsi grâce à toi il retrouve ses lettres de noblesse. Merci aux blogueuses qui t'ont aidé à illustrer ton propos. Bises et bonne fin de semaine

    25
    Jeudi 8 Décembre 2016 à 18:57

    Bonsoir,

    J'ai bien aimé cet article ; comme Pascale et curieusement pour les mêmes raisons qu'elle (la lecture toute petite du Roman de Renart ) j'ai un faible pour cet animal et je suis révoltée par le sort qu'on lui fait : les propriétaires de poules et les chasseurs sont acharnés de la même façon contre lui .Lorsque par extraordinaire j'en rencontre encore , ils sont toujours estropiés , c'est un crève-coeur !

    Amicalement .

    26
    Vendredi 9 Décembre 2016 à 12:53

    Bonjour Capucyne ! 

    Etant une fidèle admiratrice de Pascale, j'ai eu plaisir à revoir ses photos ... Ce bel animal mériterait d'être protégé, c'est certain, au même titre que d'autres qui le sont déjà ... J'ai aimé tes mot qui accompagnent ces photos, un beau plaidoyer pour le défendre ... Bisou happy

    27
    Vendredi 9 Décembre 2016 à 23:56

    un bel article !

    28
    Samedi 10 Décembre 2016 à 08:49

    Un petit coucou de mon nord, pour te souhaiter une bonne fin de semaine

     Bisous

    29
    Samedi 10 Décembre 2016 à 09:44
    septsup

    petit coucou du week qui permet de revoir ces jolies petites bêtes... bisous

    30
    Samedi 10 Décembre 2016 à 18:47

    Bonsoir Capucyne, le renard est joli et le chasseur est méchant, mais quand je dis méchant je retiens mes mots....... La dernière fois que j'ai eu affaire avec un chasseur pour la mort d'un écureuil, j'ai eu gain de cause..... Le chasseur ne chassera plus.....!!!

    Bon WE, bises.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :