• Fleurs sauvages d'avril au jardin

     

    ficaires

    Il court, il court, le ficaire...Depuis mars, il constelle de paillettes d'or l'herbe verte. 

    L'hiver s'est étiré, les fleurs sauvages de mars sont toujours là, à leur apogéema "pelouse" est

    multicolore : aux ficaires se sont ajoutés les pâquerettes et le lamier jaune;  

      les stellaires, lamier pourpre, véroniques et violettes sont plus fleuris que jamais !  (fleurs sauvages de mars au jardin) 

    Pâquerettes et lamier jaune

      Une petite nouvelle, semée à l'automne grâce à une collègue qui nage dans la botanique comme un poisson dans l'eau, est sortie de terre et m'offre ses fleurs blanches en bouquets : c'est l'aïl des ours; ses larges feuilles  dégagent un parfum d'ail si on les froisse et...c'est une plante magique qui, portée dans la poche d'une femme enceinte protégerait l'enfant à naître...

    (Eh oui, complèrement folle, la Capucyne, diront certains ! Alors qu'ils se débarrassent des fleurs sauvages de leur jardin, elle, elle les sème !!!)

     

       On parle beaucoup de biodiversité, c'est un mot à la mode. je préfère "diversité du vivant" tout simplement.

    Plus le jardin comportera d'espèces , y compris de fleurs sauvages, plus il sera équilibré et moins il y aura de maladies et d'insectes ravageurs. L'équilibre, je crois que c'est le meilleur "traitement" du jardin !


     

    Cette fleur bleue, une buglosse "pentaglottis sempervirens "s'invite seule au jardin..

     

    "75 000 tonnes de pesticides* sont pulvérisées chaque année sur notre territoire, ce qui place les Français en tête des utilisateurs de pesticides en Europe, avec des conséquences directes sur l'environnement (pollution des eaux, du sol et de l'air) et la santé (risques de cancer, de baisse de la fertilité, de développement de maladies neurodégénératives de type Alzheimer).

    .Les jardiniers représentent 8% de la consommation globale des pesticides, un chiffre très important au regard de la surface utilisée pour ce type de pratiques." (Source : Botanic)

      A ce sujet, j'ai découvert que les jardineries Botanic se sont engagés dans une démarche à laquelle je ne peux qu'adhérer : alors que d'autres enseignes, dans un souci d'attirer une plus grande clientèle,  essaient de développer un (petit) rayon "jardinage biologique", à côté de leur (grand) rayon d'engrais, pesticides, fongicides, insecticides et autres merveilles en "cide",  Botanic, après avoir ouvert  trois magasins en version "zéro pesticide chimique" en 2007, a étendu cette démarche à tous ses magasins depuis 2008. La démarche "éthique" a pris le pas sur la démarche "commerciale". Favoriser la biodiversité, c'est aussi cela : ne pas la tuer par des gestes inconsidérés !

    Il n'y a pas de magasin Botanic près de chez moi, mais mon blog est devenu partenaire de cette enseigne (en toute liberté !!!)


       

    stellaire

     

    Deux autres fleurs peuvent compter parmi les fleurs sauvages tant elles font ce qu'elles veulent au jardin : c'est la lunaire monnaie du pape et le bleu myosotis ! "Forget me not", "ne m'oubliez pas" dit-il ! Cela ne rique pas d'arriver : en m'en donnant un petit pied il y a des années, ma mère m'avait prévenue : "quand tu en as une fois, tu en as toute ta vie" !


     

    monnaie du pape ou lunaire


    http://oi50.tinypic.com/3164661.jpg

     

    myosotis

     

    Une amie venue me voir, m'a dit en riant :  " tu passes la tondeuse autour des fleurs qui sont dans ta pelouse !?"

    Oui ! Cela demande plutôt moins de travail  (moins de surface à tondre !): elles disparaîtront d'elles mêmes pour surgir par magie au printemps prochain ! Et les abeilles se régalent !!!


     


      BLOG EN PAUSE

    A BIENTOT !

     

     

    « La vie privée du citron : 4- La randonnée des citronsRetour au jardin »
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :