• Plusieurs d'entre vous m'ont dit : "pas facile"... pourtant, en y regardant bien, TOUTES les réponses se trouvaient...sur mon blog...

    Voici les bonnes réponses (et les références de chaque plante ou papillon sur mon blog !)

    Onagre

    http://capucyne.eklablog.com/jaunes-sauvages-au-jardin-l-onagre-et-le-senecon-jacobee-a146134278

    Pentaglotis sempervirens

    (Buglosse toujours verte)

    http://capucyne.eklablog.com/fleurs-sauvages-d-avril-au-jardin-a107406742

    grande-berce 3762 ornithogale 3418

    grande Berce

    Celle-ci n'était pas facile, à cause de la prise de vue macro, mais je me suis dit : "il faut bien quelque chose pour départager !"!

    http://capucyne.eklablog.com/fleurs-sauvages-de-mai-au-jardin-2-a108106288

    Ornithogale 

    (dame d'onze heures)

    http://capucyne.eklablog.com/fleurs-sauvages-d-avril-au-jardin-l-ornithogale-a107660188

     

    phacelie 3702

    Phacélie

    http://capucyne.eklablog.com/fleurs-sauvages-de-mai-au-jardin-1-a108043788

    Stellaire holostée

    http://capucyne.eklablog.com/fleurs-sauvages-de-mai-au-jardin-a107406740

     

    Apéritif printanier au beurre d'Alliaire

    pelouse-fleurie 7230

    Alliaire

    ( Celle dont on fait des tartine apéritif ! mince alors, je vous en ai assez vanté les mérites !

    http://capucyne.eklablog.com/aperitif-printanier-au-beurre-d-alliaire-a129486154

    Bugle rampant

    (Ajugareptans)

     Même la réponse "bugle", je l'ai comptée bonne !)

    http://capucyne.eklablog.com/fleurs-sauvages-de-mai-au-jardin-a107406740

    dans les gorges de la Nesque (1)

    Cuivré  de la verge d'or

    (Cuivré satiné, Argus satiné)

    http://capucyne.eklablog.com/randonnees-dans-le-cantal-2-les-yeux-au-sol-a147680596 

    Citron de Provence

    Il se différencie du citron (tout court) par cette tache orangée (ensoleillée !) qu'il a sur les ailes !)

    (Ceux qui ont dit "Citron" ont eu  une demie-réponse)

    http://capucyne.eklablog.com/le-citron-de-provence-a107406016

     

    Peu nombreux sont ceux et celles qui ont participé à ce concours : je les en remercie et j'espère qu'ils ont éprouvé du plaisir à chercher, même sans avoir toutes les réponses. Merci et bravo à eux !.

     La gagnante du numéro des "4 saisons" est Sylvie avec 10 bonnes réponses (oui !), suivie de près (très près) par Nicolas( 9 réponses ...et demie !) : de très près car, victime d'un livre sans doute un peu incomplet, Nicolas a eu des doutes sur le Cuivré : son livre indiquait des petits points noirs sur le bord des ailes postérieures. Or, celui-ci n'en a pas ! Mais ...seuls les individus les plus méridionaux ont ces petits points : ce papillon a été photographié dans le Cantal et n'a pas les dits petits points ! Un grand bravo quand même, Nicolas !)

    Le troisième est Cephalantera avec 6 réponses...et demie.

     

    Bravo à tous !

    Partager via Gmail

    19 commentaires
  • Cela vous est-il arrivé, en plein milieu du mois de septembre ou en novembre de vous dire : "tiens, il faut que je note le mariage d'un tel pour le 15 février, ou un concert à la mi-janvier, ou...que sais-je ? Et là, zut, l'agenda s'arrête au 31 décembre...

    Moi, cela m'arrive tout le temps !

    Mais pas cette année, car je l'ai, mon agenda 2019 !

    Un bel agenda 2019 : La Salamandre-Terre vivante

    Je vous avais déjà présenté les agendas Terre vivante, agenda du jardinier (mais qui sert à tout, bien sûr )

    Cette année, Terre vivante et la Salamandre se sont associées pour ce joli agenda "de la nature au jardin".

    Je n'aime pas les petits agendas  de poche (ou de sac), qui ne laissent pas grand place pour les annotations et j'aime ceux qui ont la taille d'un petit cahier (celui-là : 15 X 21 cm). On peut y coller plein de trucs pour se souvenir des beaux moments...)

    Et puis, il est illustré de jolies aquarelles : chaque mois, une double page : aquarelle et texte plein de poésie...

    Un bel agenda 2019 : La Salamandre-Terre vivante

    Tenez...Ouvrez la page qui précède le mois de janvier et lisez...

    "Premiers pas

    Elle recouvre de rares jardins quatre mois par an, la plupart seulement durant quelques jours. La neige est ce cadeau de l'hiver qui nous renvoie à l'enfance. Cette nuit, une poudrée s'est déposée autour de la maison. Des petits bouts d'histoires naturelles se sont écrits sur la page blanche.

    Sur le seuil de la porte, les petits pas ronds du chat du voisin sont comme une introduction."

     

    Et le texte continue tandis que sur la page de gauche, un renard s'approche à pas de...loup...

    Chaque semaine se lit d'un seul coup sur chaque double-page. A la fin, une petite rubrique : "à voir", ou..".à entendre", ou "à faire"

    Un bel agenda 2019 : La Salamandre-Terre vivante

     ...ou bien un paragraphe sur un animal, une plante, un fruit, toujours délicatement illustré...

     

    Un bel agenda 2019 : La Salamandre-Terre vivante

    Un bel agenda 2019 : La Salamandre-Terre vivante

     Il y a aussi les phases de la lune, une introduction sur les différentes définitions des saisons..., à la fin, des pages sur quelques plantes médicinales, les amis du jardin, les bons gestes...

    Pour aller voir, cliquez ici !

    On peut y noter toutes les observations jardin et nature, mais il accueillera aussi très bien les rendez-vous chez le dentiste ou la date du baptême de la petite dernière !!!

    (Et puis, c'est une idée cadeau utile et bien joli !)

     

     

    Partager via Gmail

    19 commentaires
  • J'ouvre la fenêtre, j'ouvre la porte, je regarde, j'admire...Le jardin n'est jamais aussi beau qu'au printemps.

    Cette année, je ne me lasse pas des scènes florales qui ponctuent tous les petits coins...

    La vue du jardin m'émerveille et me repose, je respire, je hume, je m’émeus de toutes ces fleurs, cultivées ou sauvages qui composent un peu à leur gré mon petit espace de verdure et de couleurs...

    Scènes de jardin en mai...

    Me direz-vous le nom de ces fleurs violettes ? Un voisin m'a donné une petite pousse il y a deux printemps...Est-ce une sorte de campanule ? Je l'ignore...Elles composent, sur le devant de la maison,  avec les pavots de Californie, coquelicots, marguerites, un massif acidulé auquel viennent se joindre les digitales qui poussent où elles veulent !

     

    Scènes de jardin en mai...

    Scènes de jardin en mai...

     

    Toujours sur la partie "avant"...

    Scènes de jardin en mai...

    Les ensauvagées et les pures sauvages, marguerites et campanules des prés...

    Scènes de jardin en mai...

    Cliquez sur les petites photos pour les agrandir...

    Devant la porte ...

    Scènes de jardin en mai...

    Scènes de jardin en mai...

    Scènes de jardin en mai...

    Et tellement devant la porte que j'ai du mal à empêcher les Ostéospermum d'entrer !!!

    Scènes de jardin en mai...

    A suivre...

    Partager via Gmail

    22 commentaires
  • Il me tarde d'être en mer, il me tarde de voir le balai aérien des fous et la neige de  leur plumage sur l'île Rouzic...

    Le bateau s’éloigne des rochers de la côte de granit rose (pour ceux qui l'on raté, voir l'article du 19 avril : Soleil sur la côte de granit rose )

    Une escale sur l'île aux Moines, (c'est la seule sur laquelle il est permis d'accoster) nous permet de voir un phoque gris à la pêche, des huîtriers pie prenant le soleil, et une colonie de goélands argentés nichant sur les étendues herbeuses surplombant la mer..

    Les fous de Bassan

    Les fous de Bassan

     Le phoque est trop loin pour la photo et les huîtriers...ce n'est guère mieux !

    Il fait très beau mais il y a de la houle ! De retour sur le bateau, il devient sportif de faire des photos !!! Hum !

    Les fous de Bassan

    Loin du bateau,

    mais bien visibles aux jumelles,

    voici les cormorans huppés ,

    sur l'île Bono,

    avec leur petite touffe sur la tête !..

     et soudain, sur l'eau, oui, c'est bien un macareux moine, l'oiseau emblème de la LPO, mais...que je n'ai jamais vu "en vrai" !!! Mais quelle idée a donc eu la nature d'affubler cet oiseau d'un tel bec ! C’est joli, original, ça ne passe pas inaperçu, mais c'est comme pour le rose des flamands roses ! La nature , ce jour là, était d'humeur joyeuse !!!

    Les fous de Bassan

     

    Les fous de Bassan

    Sur l’île Malban, un phoque gris fait la sieste...de dos...comme un gros rocher sur le rocher.

    Les fous de Bassan

    Mais là-bas se profile l'île Rouzic...

    Les fous de Bassan

    L'île est-elle enneigée? Couverte de cerisiers en fleurs ? Des nuées de flocons voltigent autour d'elle, ou bien sont-ce des pétales virevoltant dans le vent ?...

    Au-dessus de nos têtes, ils sont bientôt là...

    Les fous de Bassan

    Les Fous de Bassan !  ! Magnifiques, blancs, à l'extrémité des ailes noires (chez les adultes), au capuchon jaune et...aux yeux bleus élégamment bordés de khôl !

     Pourquoi "fou"', et pourquoi "de Bassan" ?

    Son nom vient de l'île de Bass, en Ecosse, qui abrite la plus grande colonie de fous... La place devenant rare, l'île Rouzic a peu à peu accueilli à son tour la seule colonie nicheuse de France.

    Et pourquoi "fous" ? Et bien il suffit de les voir plonger en piqué, les ailes rabattues le long du corps, à une vitesse vertigineuse (de 60 à 110 kms/ h) pour  comprendre !

     

    Les fous de Bassan

     

    Les fous de Bassan

    Aux abords de l'île, rares sont ceux qui plongent. Pour pêcher, ils vont plus loin ; ils peuvent parcourir 450 kms pour se nourrir : l'an dernier, on a compté 18 000 couples sur l’ile ; à raison de 500 g de poisson par adulte, on comprend qu'il faille un peu élargir le terrain de pêche ! Mais quand ils reviennent, comment s'y reconnaître dans cette foule ?

    Les fous de Bassan

    Les fous de Bassan

     

    Les Fous viennent là pour nicher, mais la place est comptée : un couple, un nid, un œuf (un seul), et ce n'est pas la joyeuse promiscuité à laquelle on pourrait s'attendre : pas de débordements chez les voisins sous peine de coups de bec (et quel bec !).

    Comme , en plus, les mâles sont identiques aux femelles, il y a tout un jeu de mimiques pour reconnaître son conjoint, sans parler des cris ! Les mimiques sont codées : becs dressés face à face, croisés, petites caresses sur le cou, c'est la parade ou les retrouvailles ;  bec dressé,on prévient que l'on va s'envoler ;  air menaçant, bec tendu vers le voisin, attention, ça va chauffer ! C'est la défense de son mètre carré ! 

    Le nid, fait d'algues, doit être consolidé sans cesse. On voit donc les fous, souvent transportant des paquets d'algues...

    Les fous de Bassan

    Les fous de Bassan

    Nous sommes dans les côtes d'Armor, la mer est côté...nord. Pourquoi donc les fous colonisent-ils cette partie nord et non le côté sud, plus abrité des vents ? les vents, justement ! Ils sont si lourds, les Fous de Bassan,qu'ils ont un peu de mal à prendre leur envol sans l'aide du vent !

    Les fous de Bassan

    Les fous de Bassan

    Avant de quitter les Fous, savez-vous à quoi l'on reconnaît un oiseau marin  d'un oiseau de rivière ou de lac ?

    C'est qu'ils sont équipés pour filtrer l'eau de mer  et pouvoir ainsi disposer d'eau douce pour boire !

     

    Partager via Gmail

    21 commentaires
  • Volière au jardin (suite)Pendant que les tarins des aulnes s'agitent en tout sens pour ne perdre ni une minute, ni une miette en vue de leur voyage de retour au pays des nids, ce verdier médite au soleil revenu...

     

    Chaque jour, je dégèle l'abreuvoir-baignoire des oiseaux, bien sûr...mais comme ils  sont contrariants !  Ils semblent se donner le mot pour vouloir absolument boire dans la bassine de la vanille d'eau, gelée...

    Volière au jardin (suite)

    "Et bien quoi , tu pourrais la dégeler aussi, non ?"
    Ce verdier semble tout étonné de pouvoir se poser sur l'eau !

    Volière au jardin (suite)

     

     Là, c'est un entraînement sportif  intensif et optimiste pour les jeux olympiques..

    Il semble y croire dur comme glace à sa médaille d'or en patinage artistique !

    Volière au jardin (suite)

    Partager via Gmail

    34 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique