• Jouez à donner un titre et allez voir ceux proposés pour la photo précédente...ici

    Photo de l'été 2 - hérons cendrés à la pêche

    "Quiétude matinale" ou "statues à Bout de Bois"...

     

    "Le lac des hérons" (Stellaire)

    "Oh lac"...ou "O temps !suspends ton vol, et vous heures propices ! suspendez votre cours "  (Sab)
     

    "Dans la fausse torpeur des hérons,

                  Il ne fait pas bon être un gardon ! " (Nicolas)

    "Zénitude"  (Jobel)

    "Le bonheur, les pieds dans l'eau"  (Millefontaines)

    "Les pieds dans l'eau"  (Maty)

    "Héron héron petipatapon"   (Etienne 67)

    "Juste posé là..." ou ... "la nature et la plume" ( Mag) (joli clin d'oeil à mon blog !)

    "La pêche les pieds dans l'eau"  (Mariejoclaude)

    "Anne, ma soeur  Anne, ne vois-tu rien venir ?  (Pulsatilla)

    "Flotaison entre deux infinis" ou "Rêverie aquatique"  (Chantal Hélène)

    "Je veille sur vous"  (Marine)

    "Force de frappe tranquille"  (Trublion)

    "Et rond (héron) dans l'eau, attention petits poissons...!!!"  (Cephalantera)

    -Dans la quiétude d'un matin" (Philippe)

    "Les gardiens de l'étang"  (Nicole, le jardin des mots )

    Partager via Gmail

    26 commentaires
  •  

    L'homme qui fait pousser des tomates sans eau

    L'histoire (vraie) se passe dans l’Hérault...Une terre caillouteuse et aride, un climat sec...Un homme décide d'y faire pousser des tomates, plus de 400 variétés de tomates anciennes et autres légumes (courgettes, aubergines...)  Il y crée même le conservatoire de la tomate...Bon et après, me direz-vous ?

    Après ? Et bien , cet homme qui part du principe que : ". "Tout le monde essaye de cultiver les légumes en les protégeant le plus possible, moi au contraire j'essaye de les encourager à se défendre eux-mêmes" fait pousser ses tomates sans jamais les arroser (sauf à la plantation), sans engrais, sans produits phytosanitaires, sans tuteurs...Son secret ?

    "Pascal Poot sélectionne ses semences dans un contexte de difficulté et de stress pour la plante, ce qui les rend extrêmement tolérantes, améliore leur qualité gustative et fait qu'elles sont plus concentrées en nutriment" explique Bob Brac de la Perrière, biologiste et généticien des plantes.

    D'après ce que j'ai compris, la première année, il n'arrose pas, et obtient de petites tomates rachitiques...l'année suivante les graines récoltées sont déjà plus résistantes et la troisième année, il obtient des tomates en quantité, résistantes et "goutées" . Ensuite, bien sûr, ses graines sont assez résistantes... Il n'utilise  que des graines biologiques et de variétés authentiques, pas d'hybrides, et fait ses semences lui-même.

    J'avoue  que cela me tente, mais cette année, bêtement, je n'ai pas récolté de graines ! A Essayer l'an prochain.

    Pour en savoir plus sur cette expérience fantastique qui n'est pas un poisson d'avril ( ! ) : Des tomates sans eau ni pesticides

     

    Partager via Gmail

    32 commentaires
  • Pour prolonger la magie, le soleil joue avec la neige, la neige se joue du soleil, la lumière se fait dentellière...

    Neige au Paradis ! (suite)

    Neige au Paradis ! (suite)

    ou sculpte des formes allongées, rondes et voluptueuses...

    Neige au Paradis ! (suite)

    Elle joue à travers les troncs des mélèzes dépouillés ou peint de doux pastels bleus et blancs...

    Neige au Paradis ! (suite)

    Neige au Paradis ! (suite)

    Partager via Gmail

    9 commentaires
  • Mercredi 7, mon article sur l'aigrette garzette, programmé, est paru à  15 h, avant que j'apprenne la tuerie dans les locaux de Charlie Hebdo.

    Depuis trois jours, le violence succède à la violence Un flot d'émotions se déverse sur les ondes, sur Internet...

    Devant tout cela, parler des fleurs et des oiseaux semble bien dérisoire, et pourtant...

    Je me sens mal. Toute ma compassion va à ceux qui ont été abattus, à leurs familles... je me sens mal devant une telle tuerie, devant l'impossibilité de dialogue, devant l’intolérance.

    Depuis trois,jours, je réfléchis beaucoup à la notion de tolérance, qui me semble "la chose au monde la moins bien partagée" !

    Chacun regarde à travers l'objectif très étroit de sa petite lorgnette : ceux qui tuent au nom d'une idée, ceux qui invectivent dès que quelqu'un émet le début d'une opinion qui semble différente de la leur ; je suis horrifiée par la réaction de gens qui, d'accord sur le fond pour condamner les tueries qui se sont succédées, essaient d'analyser à leur idée et font preuve d'une grande violence verbale , se traitent de "cons" dès que leur émotion ne prend pas exactement le même cours que celle du voisin !

    "Pauvre con","connerie","bande de cons", cela fuse dès que quelqu'un a une autre opinion, une autre croyance, une autre analyse... !

    "Liberté d'expression" ?Liberté de blesser les autres par ses propos? Liberté de les agresser verbalement ou ...physiquement ?

    Qu'est-ce que la liberté d'expression ? Ne se mérite-t-elle pas par la capacité que l'on devrait avoir de se comporter en être humain respectueux des autres ?

    Si l'on revendique -à juste titre- le droit à la liberté, si l'on condamne -à juste titre- l'intolérance, liberté et tolérance ne passent-elles pas par le respect des autres, de leurs idées (tant que celles-ci ne deviennent pas un danger, bien sûr !).

    Une autre chose m'a choquée durant ces trois jours : une sorte de jubilation contenue dans la voix de certain(e)s journalistes devant "l'évènement sensationnel", les mesquineries de certains politiciens qui ont l'espoir caché que ces "évènements" vont leur permettre de redorer leur blason politique , devant l'inadmissible irresponsabilité d'un(e) journaliste qui a "lâché" sur les ondes (pendant la prise d'otage) que l'"otage" dans l'imprimerie était en réalité un homme qui se cachait dans les locaux, au risque de mettre en danger la vie de cet homme ! Ah, le désir de se" faire mousser", l'excitation de détenir une "information", ah, l’irresponsabilité  criminelle !

    Liberté d'expression ou non respect de l’autre ?

    Et si l'être humain redevenait  ce qu'il est, juste un être dans l'Univers (dont il s'est tellement éloigné !), en accord avec lui, au même titre que les plantes ou les animaux, et si sa liberté était de devenir un Homme, juste un Homme...?

    Sur la liberté...

    La tâche à accomplir sur soi-même me semble déjà tellement énorme qu'elle devrait suffire à accaparer nos forces sans les gaspiller à faire la guerre ...

    Allez, je retourne, non pas à mes crayons, mais à mon appareil photos !

    Sur la liberté...

     

    Partager via Gmail

    13 commentaires