• Chiens de traîneaux - (Le Tour, Haute-Savoie)

    La petite rue enneigée se faufile à travers les chalets. La neige crisse, il fait froid.

    Des aboiements venus du bout de la ruelle attirent ma curiosité.

    Là, au bord d'un grand plateau, des chiens de traîneaux sont attachés dans la neige.

     

    .................................

     

    Les traîneaux sont alignés, près au départ, provoquant un concert d'aboiements joyeux et excités. Les chiens, huskys véloces et chiens du Groenland plus puissants, sautent, se roulent dans la neige, donnent de la voix, tirent sur leurs chaînes...Visiblement, ils font tout pour être choisis pour tirer les traîneaux, prendre de l'exercice, comme des enfants qui veulent qu'on les remarque: "moi, moi, moi !"

    Le bruit est assourdissant. seule la petite chienne de tête, consciente de son importance , est calme et attentive.

     

     

    Trois jeunes de cinq mois sont encore plus exhubérents que les autres: amenés là pour qu'ils s'habituent aux gens, et qu'ils apprennent en regardant, ils ne sont pour l'instant que spectateurs , impatients du départ de leurs ainés!

    Ils aboient, hurlent, se roulent le museau dans la neige, sautent l'un par-dessus l'autre! Leur excitation va croissant!

    Enfin, c'est le départ. Les chiens ne demandaient que cela! En un instant, tout devient calme...

    Ceux qui restent se couchent sagement dans la neige, ils attendent le retour des autres et le prochain départ

     Sur le talus, un mâle magnifique observe. Il n'aboie pas.  C'est le chef de la meute. Hélas, l'autorité d'un chef se mesure à sa force et il doit faire face à des rivalités; sa place est contestée. Alors, il a dû se battre...

    Et maintenant, après de gros points de suture à la gorge et une patte bandée, il reste là, en "arrêt de travail" !

    Il a gardé sa place et son prestige, mais devra attendre plusieurs mois avant de reprendre le harnais !

     

     

    Une promenade en traîneau, la veille de Noël, ...Il neige à gros flocons silencieux. Les chiens se sont tus, on n'entend à présent que le frou -frou de leur course dans la poudreuse et leur respiration...Ils se fraient un chemin dans la neige qui gicle sous leurs pattes...

    C'est un rêve: le traîneau sous la neige, parmi les sapins devenus blancs, l'étendue blanche , les flocons qui tombent, qui tombent sans bruit...

     

     

    Pour en savoir plus: www.huskydalen.com

     

    Avec cette promenade en traîneau, s'achève cette série d'articles sur ce joli  petit village du Tour...

     

     

    « Promenade dans le village (Le Tour - 74)Je surveille ! »
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :