• Prélude à la nuit de la chouette

    A 19 h, ce 9 mars, je reçois un mail : "W. et moi allons préparer la nuit de la chouette, de 21h à 23h  30 ce soir. Tu veux venir ?" J'hésite à peine : oh que oui ! J.F. et W., spécialistes de la LPO sur la commune en ce qui concerne les rapaces nocturnes, vont en reconnaissance pour préparer les sorties que la LPO organise tous les deux ans lors de la nuit de la chouette (le 23 mars cette année). Le but est de mieux faire connaître ces oiseaux de nuit qui ont encore parfois mauvaise réputation, parce que...allez savoir ! parce que leur chant est un peu triste, parce qu'ils vivent la nuit...Les faire mieux connaître pour mieux les protéger aussi.

    Dans notre région , nous pouvons espérer entendre (et voir ?) la chouette hulotte, la chouette moyen ducchevêche (d'Athéna), la chouette effraie et le hibou moyen-duc.

    Si la chouette hulotte "se porte bien", il n'en est pas de même de la petite chevêche d'Athéna.

    La disparition progressive des sites de nidification (arbres creux, vieux bâtiments), et la mortalité due à la circulation routière, ont contribué à la diminution des populations.

    Si la chouette hulotte défend son territoire, la petite chevêche, elle, n'a même plus à défendre le sien ! Elle ne manque pas de territoire : elle manque parfois de partenaire!

    L'effraie, quant à elle, la jolie "Dame blanche" a aussi du mal à trouver des endroits où nicher :  les clochers des églises (on l'appelle l'effraie des clochers!) sont de plus en plus grillagés contre les pigeons,  les fermes de plus en plus rénovées !

     Nous voilà partis sur les chemins de campagne. Le ciel est étoilé.

    Dans le noir, mieux vaut ne pas s'approcher des hameaux et des habitations au risque de déclencher un concert d'aboiements et l'inquiétude des habitants face à des "rôdeurs" à cette heure tardive !

    Il est déjà arrivé à mes deux guides d'essayer de discuter en  vain avec un homme dont la femme répétait inlassablement : "ne discute pas avec eux ! Appelle les gendarmes, appelle les gendarmes !" Allez donc expliquer que vous comptez les chouettes à des gens qui sont à cent lieues de ce genre de préoccupation !!!

    La nuit est belle, il a fait beau toute la journée ce samedi qui a précédé la vague de froid.

    Il y a trois ou quatre ans, mes deux acolytes ont répertorié les rapaces nocturnes sur ce territoire de trois communes.(sauf "mon "couple de hulottes dont le territoire est trop près des habitations !!! Je suis fière de  leur signaler  "mes" hulottes, que j' entends tout au long de l'année!).

    Pour cela , ils ont effectué une quarantaine de sorties nocturnes et ils connaissent exactement les endroits où ils ont contacté tel ou tel oiseau ! Ce soir, il s'agit de vérifier s'ils sont toujours présents (les chouettes sont territoriales)..

     

    hulottehulotte

     

    C'est d'abord la hulotte que nous entendons...Madame, d'abord, dont on pourrait confondre le cri avec celui de Madame Chevêche...

    C'est vrai, "la hulotte se porte bien" : le mâle chante ses "hou-hou-hou..." auxquels font écho ceux d'un autre mâle, au loin, puis ceux d'un troisième !

    A l'issue de notre périple, au bord de l'Erdre, nous entendrons aussi trois chants de hulotte, dont l'un si près que nous pouvons voir l'oiseau s'envoler juste au-dessus de nous ! C'est si beau le vol fantômatique d'une chouette dans le faisceau de  la lampe !

     

    chevêcheNous mettons plus de temps avant d'entendre la chevêche : là aussi, c'est  la femelle qui se manifeste d'abord. Elle pousse pendant si longtemps ses plaintifs petits cris" de chat" que nous nous apitoyons sur son sort : peut-être est-elle seule , n'a-t-elle pas de partenaire ? Nous sommes navrés,  d'abord parce que cela signifierait à nouveau diminution des effectifs, et aussi, tristes pour elle: la chouette chevêche est la plus amoureuse des chouettes ! Le couple est toujours en train de se bécoter, se caresser, se nourrir mutuellement...alors, notre chevêche n'a -t-elle donc pas de partenaire ?

      Mais si ! Soudain, c'est le "Hou-hou" du mâle, sur deux notes ascendantes, que nous entendons !

    Ouf !

    Plus loin, ô merveille, ce seront deux mâles qui se répondront ! Les écouter si distinctement dans le silence de la nuit est un ravissement  : on prend alors conscience qu'habituellement, on passe à côté de beaucoup de choses pourtant si proches.

     Nous reprenons la voiture.

    Sur cette petite route de campagne, perchée sur un piquet, elle apparaît soudain dans le faisceau des phares ! Elle ! La Dame blanche !

     

    effraiesbébés effraie

     

    Nous nous arrêtons. elle ne se soucie pas de nous, toute à son guet. Elle reste là, sur son poteau, tourne la tête , regarde au sol...A-t-elle aperçu ou entendu un campagnol ?

    Elle ne bouge pas et je peux l'observer tout à loisir avec les jumelles, si proche, si belle ! Une lune blanche !Je pourrais facilement faire une photo...si j'avais l'appareil...mais je ne croyais pas  pouvoir faire des photos de nuit !!!

    Je m'émerveille de cette boule de plumes blanches, de ce petit masque en forme de coeur. Elle est belle, la petite chouette effraie, elle est belle et nous laisse l'admirer...

    ...Mais elle n'a pas chanté...

    Lorsqu'elle s'envole enfin, sa blancheur troue la nuit dans un ample battement d'ailes...

    Plus loin, une autre effraie, plus farouche, perchée sur un fil, s'envole dès que nous nous arrêtons...

    Ce soir-là, nous n'avons pas entendu le hibou moyen-duc, mais, cette nuit-là, de retour chez moi, je m'endors avec, dans les yeux, le minois en coeur de la Dame blanche !

     

     

    Articles déjà consacrés à la chouette : la nuit de la chouette

                                                              le chant de la chouette hulotte

     

    effraie  Scan

     Chouette hulotte et chouette effraie :   Illustrations de Jean Chevallier pour "la Salamandre"

     Chouette chevêche et hibou moyen-duc : panneaux de bois réalisés par François Bourdet (LPO)  pour une animation pédagogique.

    « Le pinson du nordPromesse de printemps au jardin »
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :