• Petits citoyens de grandes villes : le p'tit Quinquin de Lille et le Manneken-pis de Bruxelles

    Lille (suite) et...Bruxelles

     

    Tout le monde ou presque connaît la chanson du p'tit Quinquin, d'Alexandre Desrousseaux, (créée en 1853), et de sa dentellière de mère ! Ce qui n'est pas banal, c'est que " L'canchon dormoire", autrement dit cette berceuse, est devenue la chanson de marche des soldats du nord en 1870 !  puis un peu l'hymne officieux de la ville de Lille.

     

    Refrain

    Dors, Min p'tit quinquin,

    Min p'tit pouchin, Min gros rojin,

    Te m'fras du chagrin

    Si tu n'dors point qu'à d'main.

     

    1er couplet :

    Ainsi l'aut'jour, eun pauv' dintellière,

    In amiclotant sin p'tit garchon,

    Qui d'puis tros quarts d'heure n'faijot qu'braire,

    Tâchot d'lindormir par eun' canchon.

    Ell'li dijot : Min Narcisse,

    D'main t'aras du pain d'épice,

    Du chuc à gogo, si t'es sache et qu'te fais dodo.


    La " pauv' dentellière", fraîche et jolie,  et son braillard de fils ont aussi leur statue, oeuvre  d'eugène Déplechin en 1902, bien à l'abri à l'hôtel de  ville, .dont la copie trône square Foch.

     

    Lille 2938


    Un autre petit bonhomme,peut-être encore plus célèbre, est le petit Manneken-pis de Bruxelles, potelé comme un angelot baroque, dont la petite statue arrose une fontaine dans le quartier Saint-Pierre.

     

    On trouve,  dès 1388, l'ancêtre de la statue actuelle : une fontaine située à l'angle des rues de l'Étuve et du Chêne, constituée d'une statuette en pierre dénommée « Petit Julien »

    Cette  statuette de pierre est remplacée par une statuette en bronze commandée en 1619 à  Jérôme Duquesnoy l'Ancien.

     

    P1010850

     

    Des histoires sont à l'origine de cette statue :

    L'enfant d'un riche bourgeois de Bruxelles se serait égaré lors d'un marché ou d'une foire.  Au bout de plusieurs jours, il aurait été retrouvé par son père, en train de faire..ce qu'il est en train de faire !

     

    Une autre légende,( beaucoup plus "héroîque" !) raconte qu'un enfant aurait éteint de cette manière, la mèche d'une bombe avec laquelle les ennemis voulaient mettre le feu à la cité !

    La statue a été volée à plusieurs reprises, par des soldats anglais, puis par des soldats français (elle inspire les soldats, apparemment !). Pour calmer les esprits Lous XV offrit alors au Manneken-pis ...un habit !

    Depuis, Il est de tradition d'offrir au Manneken-pis des vêtements à des occasions spéciales notamment pour honorer une profession. Sa garde-robe actuelle comprend 883 costumes conservés au Musée de la ville de Bruxelles !

     

    Le jet d'eau est, à l'occasion de fêtes,  remplacé - comble de rafinement (!!!)- par d'autres breuvages... Ainsi, on rapporte qu'en 1890, au cours de grandes fêtes bruxelloises qui se déroulèrent durant deux jours, le petit bonhomme distribua du vin et du lambic (bière bruxelloise). Actuellement, certaines sociétés folkloriques bruxelloises ont gardé pour tradition lors de célébrations annuelles d'offrir à boire en faisant couler de la bière par le... Manneken-pis (qui veut dire :" petit garçon qui...pisse", bien sûr !).

     

    Tout sur le Manneken-pis ? http://fr.wikipedia.org/wiki/Manneken-Pis

    « Le vieux LilleLa petite graine de la saint-Valentin »
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :