• Oiseaux du jardin en juin

    Norbert, à la suite de mon article sur les arbustes fleuris en juin m'écrit :

    "Pas étonnant que les oiseaux se sentent au paradis dans ton jardin... il y a là tout ce dont ils ont tant besoin..."

    C'est juste que, même l'été, ils trouvent de la nourriture naturelle au jardin, qu'ils y nichent et y reviennent..

    Ils sont plus difficiles à observer, à cause des arbres bien feuillus, mais mai et juin m'ont permis de voir les couvées de mésanges, le remue-ménage des jeunes accenteurs mouchet, les bébés merles bien sûr...mais aussi les troglodytes qui passent régulièrement...

     

     

     

     

    troglodyte mignon

    troglodyte 0390

    Un gazouillis m'a signalé une petite famille de mésanges à longue queue dans le bouleau ; le cerisier voisin a battu cette année tous les records d'affluence : étourneaux, merles, bien sûr, mais aussi mésanges, geais, ramiers et même pies y ont fait un joyeux et bruyant pique-nique journalier !

    Le pic épeiche tambourine le chêne mais il est difficile à photographier: les frondaisons sont trop sombres ! Une famille de trois pics-épeiche  a même tenu conférence sur le tronc du cerisier en compagnie des autres pillards !

    Et puis...il y a tous ceux que j'entends là, tout près : les plus assidus sont le rouge-gorge, l'accenteur mouchet, les merles et...presque tout au long de la journée, la fauvette à tête noire au chant fluide et harmonieux : un vrai régal !

     

    8 avril 2012 (23) fauvette à tête noire


    Cerise sur ce gâteau musical, j'ai eu la surprise, un jour, (l'un des rares où il était possible de manger au jardin) d'avoir une visite encore jamais eue,  d'un oiseau encore jamais vu... j'en suis restée totalement immobile...Là à cinq mètres, dans l'herbe...une huppe fasciée, magnifique comme toute huppe fasciée, qui m'a laissée scotchée à mon siège de peur de l'effaroucher ! Elle a fait quelques provisions de vers je crois, qu'elle a emportés dans le bec...

    Et le lendemain ( c'était la semaine des cadeaux !!!), un chant en haut du bouleau...pas celui des habitués, non...Jumelles, contre-jour...Tout là-haut, un autre visiteur nouveau du jardin, un serin cini s'en donnait à coeur joie !

    C'est vrai qu'il y a des gens qui se plaignent de ne voir les oiseaux que l'hiver , autour des mangeoires...Mais quelques arbustes à baies, quelques coins un peu fouillis, des fleurs sauvages...et les oiseaux sont bien là, en toute saison ! Une pelouse "terrain de golf" ne peut pas attirer grand monde, à part les merles !

     

    merles 6042

    « Peinture d'irisArbustes fleuris de juillet au jardin »
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :