• Le grèbe huppé

    Les tempêtes succèdent aux tempêtes, les coups de vent aux coups de vent et de pluie ! Macareux et guillemots meurent de faim et d'épuisement sur les côtes. Au jardin, les passereaux essaient de venir manger aux mangeoires entre deux bourrasques et se font balloter...J'ai vu un chardonneret effectuer malgré lui des balancements de 180 ° sur la mangeoire !

    Sur l'Erdre même, les vagues se font menaçantes. cela n'affecte cependant pas les oiseaux, ou beaucoup moins que les oiseaux de mer. La rivière offre tout de même un milieu plus clément.

     

    grebe-huppe 1142

    Les grèbes huppés  sont à la pêche. Ces beaux oiseaux peuvent rester 3 mn sous l'eau et plongent à plusieurs mètres de profondeur.

    Difficile de prévoir où ils vont réapparaître...

     

    grebe-huppe 1153

    Ils sont  trop loin du rivage pour des photos saisissantes comme j'en ai vues, photos de parades nuptiales spectaculaires, plumes de la tête érigées,  au printemps, photos des petits grèbes promenés sur le dos de leurs parents !

    Je rêve d'un affût comme celui-ci que j'ai vu l'an dernier  dans la végétation des bords de l'Erdre, pour capter les attitudes de ces magnifiques oiseaux.

     

    Erdre 3768

    « Du côté des hellébores, suiteInondations »
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :