• Le cyprès chauve

    Je suis retournée voir le cyprès chauve du bord de l'Erdre...
    Cet hiver, je publiais cet article , sur Orange:



    "Je les croise à chaque promenade le long de ce sentier qui longe l'Erdre. Bonnets de lutins tenant une assemblée secrète ? Moines en méditation ?

    Rien de tout cela, disent les scientifiques! Mes moinillons en robe de bure se nomment "pneumatophores", c'est à dire "porteurs de souffle" (ah ! Que les hommes de science ont donc parfois l'imagination poétique !). C'est joli, et l'explication ne l'est pas moins. Certaines espèces d'arbres situés au bord de l'eau, comme les palétuviers ou ici les cyprès chauves,ont parfois les racines en grande partie immergées...Ils développent alors, pour échapper à l'asphyxie , des racines aériennes qui leurs servent de poumons ...et que l'on appelle aussi  "genoux respiratoires"!

    L'hiver a tondu ce cyprès chauve, car son feuillage est caduc, mais, cet été, ses cheveux repoussés abriteront de leur ombre les petits pèlerins qui veillent sur lui ! "

    ......................


     Cet été, je suis retournée voir le cyprès chauve:  sa magnifique frondaison verte et souple a tenu ses promesses !

    ...........................................
    « Les "Demoiselles " de Pénestin (Morbihan)Le coup de foudre »
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :