• En quête des loriots

    Quand une autre amoureuse des oiseaux  de la LPO m'a dit "j'ai vu des loriots"!!! , l'eau m'en est venue à la bouche.

    Des loriots,  je n'en ai vu peut-être un jour qu'un furtif éclair jaune que j'ai espéré et imaginé être celui de ce mytique oiseau... (qui a un plumage étonnant pour un oiseau européen!)

    Mch m'a proposé de retourner avec elle au bord de la rivière où elle avait pu voir , entendre et photographier plusieurs de ces oiseaux en période nuptiale...

    Hélas, c'était le jeudi de l'ascension, les promeneurs étaient un peu (trop) nombreux,trop bruyants, la période déjà tardive : les loriots étaient-ils déjà en train de nicher?

    Nous, nous étions trois, armés de jumelles, de la longue-vue....à scruter les frondaisons de l'autre côté de la rivière...

      Aigrefeuille 7945 (2)

     

    En vain. Nous avons pu cependant, pour tromper notre affût, voir un beau chevalier guignette prenant un bain de pieds en compagnie d'une bergeronnette des ruisseaux agitée... Nous avons décidé de faire une balade au bord de la rivière...hélas, plus loin, des flonflons amplifiés par l'eau nous ont rappelé qu'il vaut mieux choisir un autre jour si l'on veut observer les oiseaux!!!

     Qu'importe..l'air était doux,le chemin était beau

     Aigrefeuille 7958

    fleuri de ces grandes ombellifères de mai, des fleurs du compagnon rouge....
      Aigrefeuille 7944 Aigrefeuille 7949 

     Aigrefeuille 7956

     

    Au retour, un superbe héron bihoreau pêchait au milieu de la rivière...Il y avait déjà beaucoup moins de  promeneurs...

    Et soudain, Mch lève un doigt :  "je les ai entendus !!!"

    El là, j'ai le coeur battant ,: en effet, un chant  de la même tessiture que celui du merle, mais très court , seulement sur deux, trois ou quatre notes, et beaucoup plus doux, flûtaille dans le silence...c'est le loriot ! Les loriots plutôt, car le chant nous accompagne....

    Nous nous arrêtons...et enfin, là-bas, dans les grands arbres du bord de l'eau, un éclair jaune traverse les jumelles ! Je l'ai vu ! J'ai enfin vu un loriot ! Puis deux, puis un autre éclair, et cet autre, perché sur une branche , que lon peut admirer tout à loisir ! Un vol jaune au-dessus de nos têtes ! Un loriot qui passe de l'autre côté..." Impossible cependant de faire des photos : "la dernière fois, ils étaient beaucoup plus près", me dit Mch.

    Tant pis pour les photos. Pendant un long moment, nous suivons leurs vols au-dessus et parmi les arbres et leur chant continue de "roucouler" au-dessus de nos têtes!

     

    Cet oiseau farouche, totalement protégé,  qui revient d'Afrique en avril -mai aime l'eau, les insectes et...les cerises (entre autres fruits!). Il ne reste pas longtemps dans nos régions puisqu'il reparira vers l'Afrique début août !

    En plaçant son appareil devant la longue vue, Mch avait fait des photos  et m'a autorisée à lui en emprunter une...                                                              

                                           

       

        

    « Des pucerons pour les coccinelles!Le jardin aux coquelicots »
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :